Tesla Cybertruck : il est là et dévoile ses caractéristiques
par Nicolas Anderbegani
et il est plus cher, évidemment

Tesla Cybertruck : il est là et dévoile ses caractéristiques

Controversé et hors normes, le Tesla Cybertruck est enfin là, avec les premiers modèles livrés, 4 ans après la révélation de ce modèle si farfelu. C’est l’occasion d’en savoir plus sur cet ORNI tout droit sorti d’un film d’anticipation.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Le Cybertruck fait parler de lui depuis 4 ans, entre ceux qui moquent son design radicalement cubique ou ceux qui s'extasient face à une telle étrangeté. Le configurateur montre aussi qu'un certain nombre d'options sont attendues pour personnaliser le véhicule, dont une option toit solaire et des équipement « basecamp ». Que sait-on exactement ?

Le gabarit

L'engin prend de la place et ne sera clairement pas adapté aux rues étroites des villes européennes, sans parler du malus au poids qui lui fera très mal. Ses dimensions atteignent 5,88 mètres de longueur, 2,03 mètres de largeur et 1,9 mètre de hauteur, le tout monté sur des jantes de 19 pouces. Son poids à vide dépasse aisément les trois tonnes, et même 3,1 tonnes pour la version à 3 moteurs. Voilà la bête ! Musk promet une maniabilité préservée grâce aux 4 roues directrices.

Le Cybertruck peut tracter jusqu’à 5 tonnes. Avec sa suspension pneumatique, la garde au sol de 43 cm reste identique, peu importe la charge et le nombre de passagers dans la voiture. La benne peut accueillir jusqu’à 3400 litres.

Le pick-up offre également un espace de stockage sécurisé verrouillable de 2832 litres, comprenant l'espace sous-benne, le coffre avant et les montants centraux de la benne. Un couvre-caisses permet de protéger l'espace, ainsi que son contenu, des intempéries. Un système flexible d'arrimage du chargement permet d'assurer la protection de la cargaison lors du transport.

La structure

Tesla en a fait l’un de ses arguments de vente :  un exosquelette monochrome lissé presque impénétrable pour protéger le véhicule. Le véhicule est doté d'une couche structurelle en acier inoxydable 30X laminé à froid et ultrarobuste. Cet acier rend le Cybertruck résistant aux balles de petit calibre, comme l'ont prouvé plusieurs vidéos partagées par l'entreprise. Les fenêtres sont fabriquées à partir de verre blindé Tesla, en espérant que ce soit plus efficace que lors de la première démonstration de Musk !

La capacité de charge utile atteint quant à elle 1150 kg, alors que le système de suspension pneumatique ajustable promet de s'adapter à tous les terrains pour une conduite confortable, même dans des environnements difficiles.

D'après Elon Musk, le Cybertruck est “suffisamment étanche pour servir brièvement de bateau, de sorte qu'il pourra traverser des rivières, des lacs et même des mers qui ne sont pas trop agitées”.

L’intérieur ?

L'habitacle respecte à la fois le design sobre et épuré Tesla, et le côté anguleux et futuriste affiché par ce Cybertruck. Cependant, la version finale ne propose que cinq places assises. Un espace de rangement supplémentaire sous les sièges de la deuxième rangée est évoqué.

L'affichage est confié à un grand écran tactile de 18,5 pouces, accompagné d'un second écran à l'arrière pour les passagers. Suite aux critiques émises contre le volant Yoke, Tesla a implémenté un nouveau modèle. Le volant du Cybertruck fonctionnant en steer-by-wire mélange le Yoke et le volant rond traditionnel. Enfin, notons la présence d'un chargeur sans fil sous l'écran, pouvant accueillir jusqu'à 2 smartphones en même temps.

Les performances ?

La vidéo a fait un sacré buzz : le Cybertruck bat une Porsche 911 sur un sprint de « drag race », tout en remorquant une autre Porsche ! Il s’agit de la version « Cyberbeast », qui, grâce à ses trois moteurs, développe 845 ch et ne met que 2,6 secondes en Beast Mode pour passer de 0 à 100 Km/h !

Le Cybertruck est décliné en trois options de motorisation :

  • Cybertruck à un moteur (puissance non communiquée)

 Type de transmission : Par propulsion, deux roues arrière motrices

  Accélération : 0 à 96 km/h en 6,5 secondes

  Capacité de remorquage : Jusqu'à 3 400 kg

  • Cybertruck à deux moteurs (600 CV)

Type de transmission : Transmission intégrale, quatre roues motrices

Accélération : 0 à 96 km/h en 4,1 secondes

Capacité de remorquage : Jusqu'à 5 450 kg

  • Cybertruck à trois moteurs Cyberbeast

Type de transmission : Transmission intégrale, quatre roues motrices

Accélération : 0 à 96 km/h en 2,6 secondes

Capacité de remorquage : Jusqu'à 5 450 kg

l'autonomie du Cybertruck ?

Vu son gabarit et sa puissance, le Cybertruck est énergivore. Tesla mise sur une nouvelle génération de batteries, disposant de cellules 4680 dont l'efficacité énergétique est jugée bien supérieure à celle délivrée des cellules 2170, jusqu'ici utilisées. Elles sont  compatibles avec les stations Megachargeurs, prévues pour le camion électrique Tesla Semi, qui peuvent délivrer une puissance de charge jusqu'à 1 000 kW.

Le Cybertruck inaugure dans la gamme Tesla l’architecture 800 volts, comme les Hummer EV et RAM 1500 REV, mais avec une puissance de charge moindre. Le Cybertruck pourra donc encaisser jusqu’à 250 kW de puissance, de quoi récupérer 220 kilomètres en 15 minutes. Les temps de recharge semblent très proches de ses rivaux, ce qui laisse supposer d'une consommation moindre.

La capacité de la batterie n’est pas précisée. La version de base du Cybertruck offre une autonomie de 402 km sur le cycle EPA, soit un moins que la version de base de la Model Y. Les versions à transmission intégrale offrent 547 km et la version la plus chère propose 515 km d'autonomie, bien loin des 800 attendus. Néanmoins, Tesla introduit un “prolongateur d'autonomie”, non pas sous la forme d’un moteur thermique, mais d'une batterie supplémentaire, placée à l'avant du plateau de chargement, permettant une autonomie maximale de 756 km, mais il doit être acheté séparément à un coût élevé : 16.000 dollars !

Combien ça coûte  ?

C'est le bât qui blesse.Les prix évoqués en 2019 n’ont plus lieu d’être, puisque le développement du véhicule a amené toutes sortes d’améliorations, le tout couplé à l’inflation. Le prix de départ du Tesla Cybertruck est de 60 990 dollars avant les aides gouvernementales, soit plus de 20 000 dollars de plus que le modèle de base initialement annoncé en 2019, mais qui était sans doute déraisonnable et surtout destiné au "buzz".

La version la moins chère ne sera disponible qu'en 2025, tandis que les versions AWD et “Cyberbeast” sont actuellement vendues à 79 990 et 99 990 dollars. Il y aurait déjà plus de deux millions de réservations pour le Cybertruck.

Version à un moteur : à partir de 60 990 dollars

Version à deux moteurs : à partir de 79 990 dollars

Version à trois moteurs : à partir de 99 990 dollars

 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Après 4 ans d'attente et de développements supplémentaires, le fameux Tesla Cybertruck arrive et en dévoile davantage sur ses performances et ses capacités. La version "Cyberbeast" a beaucoup fait parler d'elle avec des accélérations digne d'une supercar, mais la batterie devrait alors vite se vider !

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.