par Elisabeth Studer

Tesla : anomalies dans la conduite autonome selon les autorités allemandes

La KBA, l'autorité fédérale allemande des transports automobiles a découvert des "anomalies" au cours de son enquête portant sur la fonction de pilote automatique - ou plutôt, justement, de conduite autonome - de Tesla (contrairement à ce que le terme Autopilot employé par le constructeur laisserait supposer), indique l'hebdomadaire économique WirtschaftsWoche, citant un porte-parole de KBA.

Il y a des mois, la KBA avait d’ores et déjà découvert des faiblesses dans l’Autopilot de Tesla. Si le constructeur a désormais résolu certains des problèmes en apportant des modifications à son système d'assistance à la conduite, des anomalies sont encore constatées.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

La KBA trouve des anomalies sur l’Autoplot de Tesla

Selon un porte-parole de l’autorité fédérale allemande, la KBA a effectué des tests sur Tesla dans le cadre de la surveillance du marché et a trouvé des "anomalies". Elles ont désormais été "déjà partiellement corrigées par le constructeur". Pour les problèmes restants, "d'autres mesures correctives sont encore en cours de test et de validation". L'enquête se concentre sur le système d'assistance à la conduite ("Tesla Autopilot").

Critiques antérieures de la KBA

Dans des évaluations antérieures, la KBA avait critiqué la fonction électronique de changement de voie électronique, qui pourrait ne pas être autorisée en Europe. L'autorité s'est également plainte que Tesla ne déverrouille certaines fonctions que si le conducteur atteint un certain nombre de points en fonction de ses compétences de conduite. Selon la KBA, un véhicule doit être si sûr qu'il doit pouvoir être utilisé par tous les conducteurs.

Manque de transparence dans les mises à jour logicielles

L’autorité allemande critique également le manque de transparence dans les mises à jour logicielles : "Si nous ne recevons aucune information, nous ne pouvons pas exclure que les systèmes ne respectent pas les règles", a déclaré le président de KBA, Richard Damm, dans une interview et a menacé de mettre à l’arrêt les Tesla concernés.

Notre avis, par leblogauto.com

L’Autopilot de Tesla encore une fois dans les viseur des autorités … le terme choisi par le constructeur étant loin d’être approprié et semant la confusion …

En 2020, le Centre de la concurrence allemand, qui est largement considéré comme l’institution d’autorégulation nationale et transfrontalière la plus importante et la plus influente du pays pour faire appliquer la loi contre la concurrence déloyale, a allégué que la décision de Tesla de répertorier ses véhicules avec la mention Autopilot inclus était une publicité trompeuse. Le groupe a également accusé Tesla de vendre ses véhicules en promettant qu’ils sont déjà capables de conduire automatiquement en ville.

Qui a dit que Tesla concurrençait les « Allemandes » sur son propre territoire avec sa Giga-factory ? … Mais non, ce n’est sûrement pas lié, voyons …

Sources : WirtschaftsWoche.

Pour résumer

La KBA, l'autorité fédérale allemande des transports automobiles a découvert des "anomalies" au cours de son enquête portant sur la fonction de pilote automatique - ou plutôt de conduite autonome - de Tesla (contrairement à ce que le terme Autopilot employé par le constructeur laisserait supposer).

Il y a des mois, la KBA avait d’ores et déjà découvert des faiblesses dans l’Autopilot de Tesla. Si le constructeur a désormais résolu certains des problèmes en apportant des modifications à son système d'assistance à la conduite, des anomalies sont encore constatées.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.