par Pierre-Laurent Ribault

SuperGT 1000 km de Suzuka: les Français à l'honneur

La Nissan Z qui s'est imposée hier à la nuit tombante aux 1000 km de Suzuka, 6ème manche du championnat SuperGT, est bleue et ça tombe bien puisque ce sont deux Français, Benoit Tréluyer et le pigiste de luxe Jérémie Dufour, qui en partageaient le volant avec Kazuki Hoshino, le fils du patron. Les trois hommes ont mené de bout en bout la plus longue épreuve de l'année et l'emportent enfin, après avoir joué placé plus d'une fois depuis le début de la saison. Derrière, la course fut plus animée entre la NSX Arta, leader du championnat, plusieurs Lexus et les Nissan Z de Nismo dont la voiture de Michael Krumm, Richard Lyons et Fabio Carbone qui prend la seconde place. C'est une Lexus SC 430, celle de Naoko Hattori, Peter Drumbeck et Eiichi Tajima qui complète le podium.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

La Nissan Z qui s'est imposée hier à la nuit tombante aux 1000 km de Suzuka, 6ème manche du championnat SuperGT, est bleue et ça tombe bien puisque ce sont deux Français, Benoit Tréluyer et le pigiste de luxe Jérémie Dufour, qui en partageaient le volant avec Kazuki Hoshino, le fils du patron. Les trois hommes ont mené de bout en bout la plus longue épreuve de l'année et l'emportent enfin, après avoir joué placé plus d'une fois depuis le début de la saison. Derrière, la course fut plus animée entre la NSX Arta, leader du championnat, plusieurs Lexus et les Nissan Z de Nismo dont la voiture de Michael Krumm, Richard Lyons et Fabio Carbone qui prend la seconde place. C'est une Lexus SC 430, celle de Naoko Hattori, Peter Drumbeck et Eiichi Tajima qui complète le podium.

Les autres Français en course ne sont pas loin puisque Loïc Duval est 4ème sur la NSX Epson alors que Erik Comas fait partie de l'équipage qui se classe 5ème sur la Nissan Z Woodone. Le dernier représentant tricolore Sébastien Philippe est plus loin à la 9ème place. Au chapitre des ratages, il faut signaler que Yuji Ide n'a pas perdu ses mauvaises habitudes de F1 puisqu'il a percuté un concurrent attardé avant d'ignorer le Stop and Go résultant et de se voir en conséquence exclure de l'épreuve, entraînant dans sa déchéance les pilotes habituels de la Nissan Z officielle Motoyama et Matsuda. Pas bon, ça.

En GT300, c'est aussi le poleman qui l'emporte, la Celica Taiyo Oil, devant les survivantes d'une course d'attrition, la Direxiv Advan 320R et la vieille Toyota MR-S Toy Story, auteur d'une course patiente mais payante.

Au championnat, c'est Michael Krumm qui passe en tête tout seul avec un tout petit point d'avance sur le binôme Ito/Firman de la NSX Arta et Tréluyer/Hoshino que leur victoire ramène à 4 points de la Honda. Rien n'est donc joué, et tout ce petit monde se retrouve à Motegi le 10 septembre.

Source: SuperGT.net

Lire également:


SuperGT Sugo: le tour de Lexus

SuperGT Sepang: Arta au pouvoir

Pour résumer

La Nissan Z qui s'est imposée hier à la nuit tombante aux 1000 km de Suzuka, 6ème manche du championnat SuperGT, est bleue et ça tombe bien puisque ce sont deux Français, Benoit Tréluyer et le pigiste de luxe Jérémie Dufour, qui en partageaient le volant avec Kazuki Hoshino, le fils du patron. Les trois hommes ont mené de bout en bout la plus longue épreuve de l'année et l'emportent enfin, après avoir joué placé plus d'une fois depuis le début de la saison. Derrière, la course fut plus animée entre la NSX Arta, leader du championnat, plusieurs Lexus et les Nissan Z de Nismo dont la voiture de Michael Krumm, Richard Lyons et Fabio Carbone qui prend la seconde place. C'est une Lexus SC 430, celle de Naoko Hattori, Peter Drumbeck et Eiichi Tajima qui complète le podium.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.