par Thibaut Emme

Sécurité Routière : très mauvais mois de juillet

Le mois de juillet 2022 est le deuxième pire mois de juillet de ces dix dernières années selon les chiffres de l'ONISR (Organisme National Interministériel à la Sécurité Routière).

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

En juillet 2022, 354 personnes sont décédés sur les routes de Métropole. C'était 316 en juillet 2021. Ainsi, cela fait 38 personnes de plus qui ont perdu la vie dans un accident de la route, soit 12% de hausse. Par rapport à 2019, dernière année avant pandémie de covid-19 et les "perturbations" de trafics que cela a impliqué, la hausse est de 26 tués, soit +8%. C'est le deuxième mois de juillet le plus mauvais de la dernière décennie derrière les 356 tués de 2016.

Côté accidents corporels, les Forces de l'Ordre en ont comptabilisé 4 745 le mois dernier. Ce sont 348 accidents de moins qu'en juillet 2021, et 542 de moins qu'en juillet 2019 (soit -10%). Enfin, du côté des blessés, les FdO en ont relevé 6 018 ce qui est 10% inférieur à juillet 2021 et même 11% par rapport à juillet 2019. Cela signifie qu'il y a eu moins d'accidents, mais ils ont été plus mortels.

Une tendance à la hausse qui inquiète

Selon le dataviz trafic du Cerema (Centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement) le trafic routier est en hausse de 5% par rapport à juillet 2021. Si on se concentre sur les weekends, la hausse est même de 10%. La hausse des tués s'explique donc vraisemblablement par cette hausse du trafic. En 2022, beaucoup de Français sont restés en France pour leur vacances et les touristes sont bien de retour. Cela explique sans doute le trafic en hausse.

Si on regarde les catégories des tués, on a une hausse des piétons accidentés. Certes, le total absolu est "faible" par rapport à 2019 (+3 tués), mais ce sont 10 piétons tués de plus par rapport à 2021. Cyclistes et motocyclistes ont aussi leur mortalité en hausse. Le mois de juillet très sec et beau a favorisé les sorties loisirs occasionnelles des motocyclistes. Cependant, la mortalité des automobiles est aussi en hausse avec +12 tués par rapport à 2019. Que ce soit en agglomération ou hors agglomération, la hausse est significative.

Depuis le début de 2022, 1 913 personnes se sont tuées ou ont été tuées dans un accident de la route. C'est nettement plus important qu'en 2021 (1 569 tués soit +344 ou +22%) et c'est même en hausse par rapport à 2019 (1 846 tués soit +67 ou +4%). Evidemment, si la tendance se confirme d'une année 2022 supérieures à 2019, le Gouvernement devrait prendre certaines mesures. Lesquelles ? Mystère.

Pour résumer

Les chiffres du mois de juillet 2022 de la Sécurité Routière ne sont pas bons. Ils sont même en hausse par rapport à 2019, dernière année avant Covid. Ces chiffres doivent être analysés pour voir si c'est conjoncturel ou non.

La hausse des congés pris en France pourrait être l'une des explications.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.