par Christophe Labedan

Régulateurs de vitesse... l'avis de Renault

Selon Louis Schweitzer, les problèmes récents rencontrés par des conducteurs de Renault ne sont pas dus à l'électronique mais à une défaillance humaine. Les conducteurs s'étant retrouvés au volant de véhicules Renault emballés et ne répondant apparemment plus à leurs ordres (freinage, boîte de vitesses, système de coupure du moteur bloqués) seraient encore selon un communiqué de Renault, certainement eux-mêmes la cause de leurs malheurs, ayant probablement confondus pédale d'embrayage et  pédale de frein.  Pire, une explication de Jean Pierre Beltoise, pilote émérite et référence en la matière semble corroborer cette version des faits lors d'une interview télévisée!

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Selon Louis Schweitzer, les problèmes récents rencontrés par des conducteurs de Renault ne sont pas dus à l'électronique mais à une défaillance humaine. Les conducteurs s'étant retrouvés au volant de véhicules Renault emballés et ne répondant apparemment plus à leurs ordres (freinage, boîte de vitesses, système de coupure du moteur bloqués) seraient encore selon un communiqué de Renault, certainement eux-mêmes la cause de leurs malheurs, ayant probablement confondus pédale d'embrayage et  pédale de frein.  Pire, une explication de Jean Pierre Beltoise, pilote émérite et référence en la matière semble corroborer cette version des faits lors d'une interview télévisée!

la dernière victime en date ayant effectué une quarantaine de km en se trompant de pédale et en n'ayant pas la présence d'esprit de couper le moteur ou de le mettre au point mort, on peut en conclure qu'il n'était pas particulièrement doué ou simplement doté d'un coefficient intellectuel inférieur à la température de son corps. Pour couronner le tout, Renault encourage ses clients à se rendre dans un des points de son réseau pour un rappel des informations sur le bon usage de ce système, tout en réaffirmant sa confiance dans sa "qualité technique". Vous y apprendrez sans aucun doute la différence entre ces 2 pédales de gauche qui nous chiffonne depuis des années. Une excellente initiative, si l'on occulte l'improbable possibilité que Renault nous prenne tous pour des demeurés.

Pour résumer

Selon Louis Schweitzer, les problèmes récents rencontrés par des conducteurs de Renault ne sont pas dus à l'électronique mais à une défaillance humaine. Les conducteurs s'étant retrouvés au volant de véhicules Renault emballés et ne répondant apparemment plus à leurs ordres (freinage, boîte de vitesses, système de coupure du moteur bloqués) seraient encore selon un communiqué de Renault, certainement eux-mêmes la cause de leurs malheurs, ayant probablement confondus pédale d'embrayage et  pédale de frein.  Pire, une explication de Jean Pierre Beltoise, pilote émérite et référence en la matière semble corroborer cette version des faits lors d'une interview télévisée!

Christophe Labedan
Rédacteur
Christophe Labedan

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.