par Christophe Labedan

Renault: le mystère des régulateurs s'éclaircit

Il serait prétentieux de penser avoir levé le voile sur le mystère des régulateurs de vitesse, mais le Blog Auto continue son dialogue avec de mystérieux interlocuteurs de la région de Guyancourt et vous livre en primeur leurs dernières révélations et hypothèses.
Il semblerait donc selon nos sources, que les ingénieurs de RENAULT commencent à cerner les origines des problèmes de régulateur. Sur les trente cas recensés, vingt six selon eux n'ont pas lieu d'être et puiseraient leurs origines dans la mythomanie (NDLR:c'est décidément une manie chez Renault). Par contre les quatre autres proviendraient bien de dysfonctionnements des systèmes électroniques embarqués. Deux pistes se cristallisent en ce moment.
La première indique une interférence au niveau des câblages vers les capteurs de freinage, position de l'accélérateur et de vitesse. Il s'agirait alors de signaux parasites qui viennent perturber les valeurs relevées par ces capteurs.
La deuxième piste est une mise en boucle du processeur de régulation, dû à une routine instable dans le calculateur de l'ABS.!
Les critères de Nyquist, facteur déterminant la stabilité de systèmes régulés de ces éléments peuvent se contredire sous certaines conditions d'utilisation, induisant ainsi une amplification de la réponse impulsionelle à  la fonction de transfert du système. En gros, ce serait un peu comme un bug dans votre PC, qui le ferait planter. Un passage à une fréquence d'horloge supérieure, afin d'affiner l'échantillonnage et réduire l'hystérèse de l'asservissement numérique est envisagé. Il est rassurant de voir que les ingénieurs du Technocentre sont perspicaces, on regrette encore et toujours le manque de transparence sur un problême technique dont les conséquences pourraient mettre des vies en danger.  Aux dernières nouvelles, une nouvelle plainte aurait été déposée contre Renault.
Le conseil du blog auto: fermez toutes les fenêtres et rebootez la voiture.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Il serait prétentieux de penser avoir levé le voile sur le mystère des régulateurs de vitesse, mais le Blog Auto continue son dialogue avec de mystérieux interlocuteurs de la région de Guyancourt et vous livre en primeur leurs dernières révélations et hypothèses.
Il semblerait donc selon nos sources, que les ingénieurs de RENAULT commencent à cerner les origines des problèmes de régulateur. Sur les trente cas recensés, vingt six selon eux n'ont pas lieu d'être et puiseraient leurs origines dans la mythomanie (NDLR:c'est décidément une manie chez Renault). Par contre les quatre autres proviendraient bien de dysfonctionnements des systèmes électroniques embarqués. Deux pistes se cristallisent en ce moment.
La première indique une interférence au niveau des câblages vers les capteurs de freinage, position de l'accélérateur et de vitesse. Il s'agirait alors de signaux parasites qui viennent perturber les valeurs relevées par ces capteurs.
La deuxième piste est une mise en boucle du processeur de régulation, dû à une routine instable dans le calculateur de l'ABS.!
Les critères de Nyquist, facteur déterminant la stabilité de systèmes régulés de ces éléments peuvent se contredire sous certaines conditions d'utilisation, induisant ainsi une amplification de la réponse impulsionelle à  la fonction de transfert du système. En gros, ce serait un peu comme un bug dans votre PC, qui le ferait planter. Un passage à une fréquence d'horloge supérieure, afin d'affiner l'échantillonnage et réduire l'hystérèse de l'asservissement numérique est envisagé. Il est rassurant de voir que les ingénieurs du Technocentre sont perspicaces, on regrette encore et toujours le manque de transparence sur un problême technique dont les conséquences pourraient mettre des vies en danger.  Aux dernières nouvelles, une nouvelle plainte aurait été déposée contre Renault.
Le conseil du blog auto: fermez toutes les fenêtres et rebootez la voiture.

Lire également:
Renault: dernières nouvelles sur les régulateurs

Renault: scoop sur le dépliant du pédalgate
Régulateurs de vitesse, Renault enfonce le clou
Régulateurs de vitesse: suite
Régulateurs de vitesse: nouvelle affaire
Renault: l'affaire du pédalegate
Régulateurs de vitesse... l'avis de Renault

Pour résumer

Il serait prétentieux de penser avoir levé le voile sur le mystère des régulateurs de vitesse, mais le Blog Auto continue son dialogue avec de mystérieux interlocuteurs de la région de Guyancourt et vous livre en primeur leurs dernières révélations et hypothèses.
Il semblerait donc selon nos sources, que les ingénieurs de RENAULT commencent à cerner les origines des problèmes de régulateur. Sur les trente cas recensés, vingt six selon eux n'ont pas lieu d'être et puiseraient leurs origines dans la mythomanie (NDLR:c'est décidément une manie chez Renault). Par contre les quatre autres proviendraient bien de dysfonctionnements des systèmes électroniques embarqués. Deux pistes se cristallisent en ce moment.
La première indique une interférence au niveau des câblages vers les capteurs de freinage, position de l'accélérateur et de vitesse. Il s'agirait alors de signaux parasites qui viennent perturber les valeurs relevées par ces capteurs.
La deuxième piste est une mise en boucle du processeur de régulation, dû à une routine instable dans le calculateur de l'ABS.!
Les critères de Nyquist, facteur déterminant la stabilité de systèmes régulés de ces éléments peuvent se contredire sous certaines conditions d'utilisation, induisant ainsi une amplification de la réponse impulsionelle à  la fonction de transfert du système. En gros, ce serait un peu comme un bug dans votre PC, qui le ferait planter. Un passage à une fréquence d'horloge supérieure, afin d'affiner l'échantillonnage et réduire l'hystérèse de l'asservissement numérique est envisagé. Il est rassurant de voir que les ingénieurs du Technocentre sont perspicaces, on regrette encore et toujours le manque de transparence sur un problême technique dont les conséquences pourraient mettre des vies en danger.  Aux dernières nouvelles, une nouvelle plainte aurait été déposée contre Renault.
Le conseil du blog auto: fermez toutes les fenêtres et rebootez la voiture.

Christophe Labedan
Rédacteur
Christophe Labedan

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.