Lancer le diaporama
Renault Scenic Vision Concept
+29
LANCER LE DIAPORAMA
par Thibaut Emme

Renault Scenic Vision : premier de l'ère Gilles Vidal

Oubliez le monospace pour le Renault Scenic. Le constructeur présente le concept Renault Scenic Vision qui préfigure le véhicule de série prévu pour 2024. Un crossover signé Gilles Vidal, plus affirmé dans son style.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Le concept-car Renault Scenic Vision est un jalon important pour le constructeur. Déjà, il inaugure le "vrai" style Gilles Vidal. L'ex-designer star de Peugeot avait bien présenté la Renault 5 Prototype mais ce n'était pas son bébé. Là, c'est le premier véhicule dessiné sous sa supervision et cela se ressent immédiatement.

C'est une évolution du dessin de la Megane E-Tech par exemple, mais, les traits sont plus tendus, plus affirmés. On peut le comparer à ce que Vidal a fait sur les SUV Peugeot. Ce style affirmé passe par des lignes cassées sur la face avant. Les feux additionnels reprennent une forme entre losange historique de Renault et un éclair. Le bouclier n'est plus lisse comme sous Van den Acker mais plein de plis.

Gilles Vidal signe son arrivée

L'arrière aussi est très marqué avec des feux qui reprennent la forme de "losange déstructuré" des feux avant. Là encore des plis de force sont mis un peu partout et changent réellement la philosophie "rondouillarde" des Renault jusqu'à présent.

Le profil est marqué par deux courbes qui se croisent sur le montant arrière. La ligne de caisse remonte pour croiser la ligne de toit. Les portières gagnent aussi en personnalité. C'est dans le profil que l'on retrouve sans doute le plus la "patte" Vidal.

A l'intérieur du concept Scenic Vision, on retrouve un traitement de concept évidemment. Mais, on peut commencer à apercevoir ce que seront les intérieurs Renault de demain. On a une partie haute avec un immense affichage visuellement d'un seul tenant. Tout est épuré et traité horizontalement. Ce concept-car préfigure le Scenic de série (le nom devrait donc être conservé). Ce Scenic sera un crossover familial 100% électrique.

Nouvelle motorisation : la H2-Tech

L'autre aspect de ce concept est donc sa technologie. Selon Renault, ce véhicule "trace une nouvelle trajectoire, celle d’une mobilité à la fois plus durable, sûre et inclusive. Visionnaire et exploratoire, il concrétise les perspectives technologiques les plus avancées en matière de décarbonation et incarne les trois piliers de la stratégie de développement durable de Renault Group : environnement, sécurité et inclusion."

Concrètement, le véhicule de série sera éco-conçu. 70% de matières recyclées, recyclable à 95%. C'est la fameuse économie circulaire que Renault veut mettre en place avec la Re-Factory sur le site de Flins par exemple. Des boucles d'économie circulaire courte seront mises en place pour des matériaux comme platine, cuivre, aluminium, acier, lithium, chimie de la batterie, etc.

Mais, c'est aussi une motorisation hybride électrique + hydrogène. C'est la H2-Tech, terme qui fait écho aux motorisations E-Tech électriques ou électrifiées. Le concept dispose d'une pile à combustible de 16 kW "seulement". Cette PàC à hydrogène est en fait un "range extender" et n'alimente jamais directement la chaîne de traction. Cette dernière est alimentée par une batterie.

Vision de l'esthétique plus que de la motorisation de série ?

L'intérêt de ce système est de pouvoir embarquer une batterie plus petite et plus légère, et d'avoir la possibilité de recharger le H2 plus rapidement pour faire de "longs" trajets. La PàC alimente la batterie si besoin. Reste l'intérêt très discutable de l'hydrogène pour l'automobile, mais c'est un autre débat.

Le concept présente une empreinte carbone 75% inférieure à celle d'un VEB classique. La batterie seule est 60% moins carbonée grâce aux fameuses boucles courtes de recyclage et l'utilisation de minerai bas carbone pour générer le lithium. La batterie étant aussi assemblée dans une usine alimentée en électricité bas carbone (nucléaire sans doute), cela fait baisser la facture carbone.

Comme dans tout bon concept, on présente des technologies en avance de phase ou pas encore dans les véhicules généralistes. La reconnaissance faciale permet d'ouvrir la porte et d'ajuster les paramètres du véhicule. Les quatre fauteuils individuels bénéficient d'une bulle sonore que seul l'occupant du fauteuil entend, tout en pouvant converser avec les autres occupants. Le véhicule amplifie même la voix si besoin pour ne pas avoir à parler fort.

Notre avis, par leblogauto.com

Esthétiquement, il est plaisant ce Renault Scenic Vision. Plus net dans ses lignes, il a tout pour plaire. Vidal reproduit là sa recette à succès déroulée chez Peugeot avec 3008, 5008, 2008. Toutefois, ce n'est pas un copier-coller mais une belle adaptation à l'identité Renault. Le véhicule n'a pas de pied milieu et les portières arrière antagonistes permettent un accès géant à l'habitacle. Cela ne devrait hélas pas être en série.

Côté motorisation, c'est une combinaison intéressante, mais pas inédite. Renault a déjà lancé cela avec Symbio (Michelin) en équipant son Kango Z.E. d'une petite pile-à-combustible H2 pour prolonger l'autonomie. Deux écueils : le nombre de stations hydrogène proche du néant, et la pertinence physique du H2.

Fiche Technique du Renault Scenic Vision

  • Longueur : 4490 mm
  • Largeur : 1900 mm
  • Hauteur : 1590 mm
  • Empattement : 2835 mm
  • Jantes : 21 pouces
  • Pneumatiques : 235/45 R21
  • Poids : 1700 kilos
  • Energie : hybride électrique hydrogène
  • Moteur : électrique synchrone 160 kW à rotor bobiné
  • Pile à combustible : 16 kW
  • Batterie : 40 kWh

Pour résumer

Oubliez le monospace pour le Renault Scenic. Le constructeur présente le concept Renault Scenic Vision qui préfigure le véhicule de série, un crossover signé Gilles Vidal, plus affirmé dans son style. Le Scenic SUV, vous y croyez ?

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos