Renault : plainte collective pour moteurs défectueux
par Elisabeth Studer

Renault : plainte collective pour moteurs défectueux

1789 … c’est le nombre de clients qui viennent de déposer une plainte collective à l’encontre de Renault. Motif : des moteurs défectueux, à savoir une surconsommation d’huile pouvant entraîner la casse du moteur. Sans prévenir ….

Zapping Le Blogauto Au volant avec Chat GPT

Près de 2000 consommateurs - propriétaires de voitures Renault, Dacia et Nissan - ont ainsi déposé plainte contre Renault lundi devant le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine) pour "tromperie, mise en danger de la vie d'autrui, escroquerie et pratiques commerciales trompeuses". Le tout dans le cadre d’une affaire dite du "Motorgate". Ces victimes pointent du doigt depuis plusieurs années un défaut de certains véhicules pouvant entraîner une casse moteur.

Des voitures équipées de moteurs à essence 1.2 TCE ou DIG-T, fabriqués par Renault entre octobre 2012 et juin 2016, sont victimes d'une surconsommation d'huile qui peut en effet mener à une casse moteur entre 40 000 et 60 000 kilomètres.

Environ 400 000 véhicules ont été équipés de ce moteur essence entre 2012 et 2016. Sont concernés côté marque Renault : Mégane III, Mégane IV, Captur, Clio IV, Kadjar, Kangoo II, Scenic et Grand Scenic III.

En ce qui concerne les Dacia : il s’agit des Duster, Duster II, Lodgy et Dokker.

Côté Nissan, sont concernés les Juke, Qashqai et Pulsar. Le Mercedes Citan est également impacté. Renault affirme pour sa part que « seules » 133 050 voitures sont potentiellement concernées "dont moins de 10 % ont pu rencontrer un phénomène de surconsommation d'huile". Argumentaire fourni par le constructeur au journal le Parisien.

Une "affaire" qui dure  ....

Le 19 mai 2022, l’avocat au barreau de Paris, Me Christophe Lèguevaques, avait adressé une lettre de mise en demeure au groupe Renault Nissan Dacia à la demande de plus de 1 100 participants à une action collective, victimes de pannes moteur majeures.

Un courrier avait été adressé au constructeur avec un double objectif : demander à Renault s'il acceptait de s’asseoir autour de la table pour trouver une solution globale en faveur des milliers de victimes du moteur TCE 1.2 et de communiquer des documents techniques, notamment le contrôle qualité et les correctifs apportés sur les moteurs.  Au delà de la déficience du moteur, avocats et plaignants pointent du doigt la « situation de danger extrême et immédiat » générée.

"Lorsque votre moteur casse sur l’autoroute à pleine vitesse, vous vous retrouvez dans une situation de danger extrême et immédiat : perte de puissance, risque de perte de contrôle. Certains de nos adhérents expliquent avoir eu la peur de leur vie, indique Olivier Blanchet, président de l’association "Victimes du Motorgate".

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

1789 … c’est le nombre de clients qui viennent de déposer une plainte collective à l’encontre de Renault. Motif : des moteurs défectueux, à savoir une surconsommation d’huile pouvant entraîner la casse du moteur. Sans prévenir ….

Près de 2000 consommateurs - propriétaires de voitures Renault, Dacia et Nissan - ont ainsi déposé plainte contre Renault lundi devant le tribunal correctionnel de Nanterre (Hauts-de-Seine) pour "tromperie, mise en danger de la vie d'autrui, escroquerie et pratiques commerciales trompeuses". Le tout dans le cadre d’une affaire dite du "Motorgate".
Au delà de la déficience du moteur, avocats et plaignants pointent du doigt la « situation de danger extrême et immédiat » générée.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.