par Elisabeth Studer

Renault:parts d’Avtovaz cédées à un oligarque ami de Poutine ?

Renault va transférer les actions qu’il détient dans le constructeur russe Avtovaz à un institut russe et au  conglomérat Rostec. Enfin … c’est ce qu’affirme un ministre russe. Une information que le groupe automobile français a refusé de commenter.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

La Russie affirme que Renault va céder sa participation dans Avtovaz contre un montant symbolique

Le ministre russe du Commerce, Denis Mantourov, cité par l'agence de presse russe Interfax, a indiqué mercredi que Renault allait transférer sa participation de 68% dans le constructeur russe Avtovaz à un institut de science russe contre un montant symbolique de 1 rouble.

Rachat possible des titres par Renault à moyen terme

Le ministre laisse toutefois à Renault la possibilité de racheter ses actions plus tard, "d'ici 5 ou 6 ans", fournissant peu de précisions sur les conditions de cette option de rachat.

« Si nous faisons des investissements pendant cette période, cela sera également pris en compte dans la valeur de rachat. Nous ne ferons pas de cadeaux », a ainsi déclaré Denis Mantourov.

L’opération impliquerait la cession de 2 sociétés détenues en majorité par Renault

La dépêche de l'agence Interfax s’avère plus précise, laissant entendre que l’opération serait plus lourde de conséquences, financièrement parlant. Le ministre du Commerce russe évoque en effet la cession de deux sociétés détenues en majorité par Renault.

« Renault, en effet, en raison du manque de fonds pour maintenir la performance ou les opérations de ses divisions en Russie, décide de céder des actions dans Avtovaz et Avtoframos », a ainsi déclaré Denis Mantourov à Interfax.

Créée en 1998 en partenariat avec la ville de Moscou, Avtoframos est une usine dont Renault possède, depuis fin 2012, la totalité de titres.

Les 6.000 personnes qui y sont employés y produisent à l’heure actuelle 6 modèles : Logan, Sandero / Sandero Stepway, Fluence, Duster ainsi que Latitude et Koleos.

Nouvelle direction d’Avtovaz assurée par Nami et Rostec

Denis Mantourov a également précisé à l'agence Interfax que la nouvelle direction d'Avtovaz serait assurée « conjointement » par les société Nami et Rostec". NAMI est l'acronyme désignant l'Institut central de recherche scientifique pour l'automobile et les moteurs automobiles, principale organisation scientifique de Russie dans le domaine du développement de l'industrie automobile.

Rostec est quant à lui un conglomérat d'entreprises de vaste ampleur, la majorité d’entre elles opérant dans le domaine de la Défense. Il détient 32% des actions d'Avtovaz. La structure est dirigée par Sergueï Tchemezov, un ancien du KGB et proche de Vladimir Poutine.

Renault a suspendu ses activités dans son usine de Moscou

Très exposé au marché russe, Renault a annoncé le mois dernier la suspension de ses activités dans son usine moscovite. Le tout dans un contexte de pressions internationales et de sanctions occidentales prises à l’encontre de la Russie, suite à son invasion de l’Ukraine.

Notre avis, par leblogauto.com

Si les propos du ministre russe s’avèrent confirmés, il s’agirait d’une lourde perte pour Renault, le groupe automobile français ayant investi plusieurs milliards d'euros dans Avtovaz pour moderniser l'outil industriel et développer une nouvelle gamme de modèles.

Sources : Reuters, Interfax

Pour résumer

Renault va transférer les actions qu’il détient dans le constructeur russe Avtovaz à un institut russe et au  conglomérat Rostec. Enfin … c’est ce qu’affirme un ministre russe. Une information que le groupe automobile français a refusé de commenter.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.