par Elisabeth Studer

Renault : Carlos Ghosn échappera-t-il au gel du salaire ?

Carlos Ghosn va-t-il réussir à passer à travers les gouttes ? Si les dirigeants de Renault devraient se voir appliquer les mesures de gel des salaires envisagées par la marque au losange en vue d'améliorer sa compétitivité, le PDG pourrait ne pas être impacté. Pas de traitement de faveur en ce qui le concerne, mais une stricte application de la loi, sa rémunération relevant du conseil d'administration.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

En dehors de ce cas bien précis, "le gel des salaires qu'on a proposé pour 2013 sera valable pour tout le monde", a toutefois tenu à déclarer Gérard Leclercq, directeur des opérations France de Renault, à l'issue d'une audition devant la commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale. Ajoutant que les membres du comité exécutif, comme l'ensemble des salariés ne seront pas augmenté d'un centime sur l'année 2013, tant sur la partie fixe que la partie variable.

Rappelons que l'accord de compétitivité en cours de négociation  actuellement entre les dirigeants de Renault et les syndicats prévoit également une limitation des augmentations à +0,5% en 2014 et à +0,75% en 2015.

Lundi, le ministre de l'Economie Pierre Moscovici avait indiqué que "l'Etat actionnaire" était "aussi est attentif à la rémunération du premier dirigeant, M. Ghosn". Ajoutant : "quand une entreprise rencontre de telles difficultés, il faut en effet qu'il y ait cet effort de décence qui soit fait, et j'appelle à ce qu'il le soit."

« Je crois que dans la mesure où Renault est en train d’organiser un travail sur l’entreprise avec les partenaires sociaux, il n’est pas absurde de demander à monsieur Ghosn de faire un effort sur ses propres émoluments puisque des demandes sont formulées à l’égard des autres salariés. Ce n’est pas absurde de le lui demander » avait déclaré quant à lui le Ministre du Redressement Productif Arnaud Montebourg,  il y a quelques jours.

Petite précision et non des moindres : sur l'exercice écoulé, Carlos Ghosn a touché près de 13 millions d'euros - 9,92 millions chez Nissan et 2,79 millions chez Renault.

Sources : AFP, Reuters

A lire également :  Arnaud Montebourg et la rémunération de Carlos Ghosn

Pour résumer

Carlos Ghosn va-t-il réussir à passer à travers les gouttes ? Si les dirigeants de Renault devraient se voir appliquer les mesures de gel des salaires envisagées par la marque au losange en vue d'améliorer sa compétitivité, le PDG pourrait ne pas être impacté. Pas de traitement de faveur en ce qui le concerne, mais une stricte application de la loi, sa rémunération relevant du conseil d'administration.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.