Lancer le diaporama
Le Renault Captur fait sa mue 1
+15
LANCER LE DIAPORAMA
par Thibaut Emme

Le Renault Captur fait sa mue

Le crossover urbain de Renault se réinvente et muscle son style. Il faut dire que la concurrence n'est pas en reste et Renault se devait de réagir en matière d'esthétique mais aussi de qualité perçue à l'intérieur.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Globalement, le style extérieur du Captur ne change pas. Renault lui greffe la face avant de Megane ou Clio. Mais, le bouclier est plus sculpté et le Captur perd le côté rondouillard de la première version. Un peu comme le Peugeot 2008 en quelque sorte.

A l'arrière, on remarquera les feux qui se réduisent à leur plus simple expression, limite la signature C shape uniquement. A ce niveau, cela met une petite claque aux feux arrières actuels du Captur.

De profil, le Captur conserve les galbes de la première génération avec un creux de portière qui remonte sur des ailes arrières très épaulées. La ligne du pavillon qui rejoint la ceinture de caisse dynamise la silhouette qui évite - selon nous - l'écueil du "Kadjar ratatiné" et garde sa personnalité.

Un intérieur qui fait un bond en avant

Mais, la "révolution" est surtout à chercher à l'intérieur. En effet, c'est un reproche que l'on faisait au premier opus du Captur, son intérieur était "cheap" comparé à la Clio 4 par exemple.

Ici, c'est à confirmer avec un essai évidemment, l'intérieur se pare de matériaux plus qualitatifs et à priori moins sonores. Le style est revu lui aussi et lorgne du côté de la Clio 5. La console flottante, l'écran tactile verticalisé, le tableau de bord numérique. Tout cela améliore la qualité perçue sur cette présentation. Même les panneaux des contre-portes s'habillent de matériaux souples.

Les sièges promettent aussi d'être plus accueillants et d'améliorer le maintien latéral, autre point en retrait sur le Captur actuel.

Equipements

Du côté des équipements, le nouveau Renault Captur se met à jour. Déjà, les feux sont "full LED" dès l'entrée de gamme. Pour l'esthétique, on pourra choisir le toit d'une autre couleur que la carrosserie. Cela allège d'autant l'allure que cela alourdi la facture. 90 combinaisons (carrosserie + toit + skis) seront disponibles au lancement ainsi que 7 packs intérieurs pour 18 configurations intérieures et 8 teintes d'ambiance. Un vrai arc-en-ciel ce nouveau Captur.

Outre les habituels équipement d'info-divertissement, le nouveau Captur dispose des aides à la conduite à jour. Caméra 360°, freinage automatique d'urgence voitures+piétons+cyclistes, détection de sortie arrière, angle mort, reconnaissance des panneaux, maintien dans la voie, régulateur adaptatif, et même l'assistant autoroute et trafic. Premier pas vers le véhicule autonome (niveau 2), c'est l'électronique qui permet de gérer les bouchons et de vous maintenir dans la voie. Mais il faut conserver les mains sur le volant.

Plus grand, plus puissant

Le nouveau Captur est 11 cm plus grand que son prédécesseur. Cela permet d'afficher un espace aux genoux plus important aux places arrières, et un coffre en hausse de 81 litres ce qui le porte à 536 litres. Des rangements intégrés un peu partout à l'intérieur permettent de cumuler 27 litres. La banquette arrière reste coulissante (16 cm). Quand les SUV jouent les monospaces !

Côté motorisations, le nouveau Captur a droit à 3 versions essence et 2 diesel pour son lancement. Le 1.0 TCe est décliné en 100 chevaux (boîte manuelle - BVM - à 5 rapports), tandis que le 1.3 TCe affiche 130 chevaux FAP en BVM6 ou EDC7 ou 155 chevaux avec EDC7. Pour le dCi, il est disponible en 95 chevaux (BVM6) ou 115 chevaux (BVM6 ou EDC7).

A partir de 2020, la motorisation hybride rechargeable nommée E-Tech Plug-in viendra enrichir la gamme. Il sera capable de rouler 45 km (WLTP mixte) ou 65 km en ville (WLTP City) en 100% électrique grâce à une batterie de 9,8 kWh. La partie thermique sera dévolue au 1.6 TCe "fapé" pour limiter les rejets. Par contre, la facture devrait grimper en flèche.

Mini-fiche technique

Longueur : 4 228 mm

Largeur : 1 797 mm

Hauteur : 1 566 mm

Empattement : 2 639 mm

Volume du coffre : 536 l

Roues : 16’’ / 17’’ / 18’’ – 690 mm

Moteurs :

  • 1.0 TCe 100 / BVM5
  • 1.3 TCe 130 FAP / BVM6 ou EDC7
  • 1.3 TCe 155 FAP / EDC7
  • Blue dCi 95 / BVM6
  • Blue dCi 115 / BVM6 ou EDC7
  • E-TECH Plug-in hybride

L'avis de Leblogauto.com

Ce renouvellement du Renault Captur risque d'être "clivant". Certains appréciaient la bouille du premier Captur et risquent de le trouver trop "arrogant", à l'instar de son meilleur ennemi, le 2008.

La mise à jour technique est la bienvenue et surtout la mise à niveau intérieure. Tout le monde ne sera, là non plus, pas en phase avec la tablette verticale, les compteurs sur écran, la console flottante, mais au moins on perd le côté plastiques durs et sonores (voire mal ébavurés au lancement) de la première version.

Il ne reste plus qu'à le découvrir en vrai, que ce soit dans les versions hautes, voire Initiale Paris, mais aussi en entrée de gamme, souvent plus révélatrice de la vraie nature d'une voiture.

Pour résumer

Le crossover urbain de Renault se réinvente et muscle son style. Il faut dire que la concurrence n'est pas en reste et Renault se devait de réagir en matière d'esthétique mais aussi de qualité perçue à l'intérieur.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos