par La rédaction

Le remplaçant du Land Rover Defender continue de faire parler

C'est peu de dire que l'héritier du Land Rover Defender fait causer. Pas illogique quand on doit reprendre le flambeau d'une auto à part dans le paysage automobile mondial.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Le développement du remplaçant du Defender est en ordre de marche pour une arrivée programmée entre 2018 et 2019.

Ralf Speth, le patron de Jaguar Land Rover, indiquait récemment que des des mulets et prototypes étaient en phase de réglages sur la route et conditions réelles d'utilisation.

Pas une sinécure pour l'héritier du Defender de prendre la relève d'une auto clairement hors catégorie. Le Defender reste à Land Rover ce que le Classe G est, et va continuer à être, à Mercedes.

Si on sait que le futur 4x4 offrira jusqu’à cinq types différents de carrosserie il entendra aussi chasser plus loin que sa clientèle traditionnelle. Normal pour un modèle dont la nouvelle vocation mondiale devrait le faire s'écouler à environ 100 000 unités sur une seule année d'exploitation.

Et pour aller chercher encore plus loin le remplaçant pourrait aussi enfiler son survêtement. En clair on évoque une version mise au point par le département des véhicules spéciaux (SVO) du groupe, une version plus sportive flanquée de ses trois lettres distinctives SVR. V6 ? V8 ? Mystère.

On se dirige donc vers une déclinaison tous terrains aux performances plus radicales. Tiens comme les Mercedes-AMG G 63 et Mercedes-AMG G 65.

Source : Autoevolution.

Crédit illustration : Land Rover.

Pour résumer

C'est peu de dire que l'héritier du Land Rover Defender fait causer. Pas illogique quand on doit reprendre le flambeau d'une auto à part dans le paysage automobile mondial.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.