par Nicolas Anderbegani

Red Bull et Honda : livrée d'adieu...et pas tant que ça

Les voitures Red Bull auront un look spécial lors du Grand Prix de Turquie de ce week-end, avec une livrée hommage à son partenaire Honda, qui s'apprête à se retirer de la F1. Mais les liens ne sont pas vraiment rompus.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Privés de Suzuka

Honda a annoncé que la saison 2021 serait sa dernière en Formule 1, après son retour en 2015. Le partenariat a donné 14 victoires au total à ce jour, dont le triomphe mémorable de Pierre Gasly au Grand Prix d'Italie 2020 pour AlphaTauri, et a propulsé Max Verstappen dans la course au titre cette saison.

La Red Bull RB16B devait initialement arborer sa livrée spéciale pour le Grand Prix à domicile de Honda à Suzuka avant que l'événement ne soit forcé d'être annulé. Le patron de l'équipe, Christian Horner, a déclaré : « Nous étions tous impatients de donner aux fans japonais de Honda une chance de célébrer notre relation extrêmement fructueuse en Formule 1, sur notre sol à Suzuka (…) La course étant victime de la pandémie, nous ne pouvions tout simplement pas laisser passer le week-end sans rendre hommage à Honda et à ses incroyables fans à domicile en apportant un peu de son héritage à Istanbul (…) La livrée choisie pour nos voitures rend hommage au parcours remarquable de Honda en F1 et j'espère que nous pourrons offrir aux fans une autre victoire dans ces couleurs légendaires ce week-end."

Koji Watanabe, directeur des opérations de marque et de communication chez Honda a ajouté : « Tout le monde chez Honda est extrêmement déçu que le Grand Prix du Japon ait dû être annulé, tout en comprenant et en acceptant pleinement les raisons de cette décision (...) Nous étions particulièrement impatients de courir sur le circuit de Suzuka, car c'est notre dernière année dans le sport, à un moment où nos deux équipes sont très performantes. Nous apprécions également le fait que les fans japonais étaient particulièrement impatients de voir la dernière apparition de Honda ici et Yuki Tsunoda au volant de sa course à domicile.

"Nous savons qu'une livrée spéciale ne peut pas remplacer ce qui aurait été un week-end très excitant, mais nous espérons que les fans de Honda du monde entier, en particulier ceux du Japon, accepteront cette livrée spéciale comme un petit gage de notre appréciation de leur soutien continu au cours de Tellement d'années."

Clin d'oeil aux sixties

La livrée de Red Bull s'inspire de la Honda RA272 de Richie Ginther, vainqueur du Grand Prix du Mexique en 1965, tandis que l'AlphaTauri comportera l'écriture japonaise arigato - merci - sur leurs ailes arrière.

Outre sa présence glorieuse comme motoriste de 1983 à 1992, avec le succès que l’on sait au temps de McLaren, Prost et Senna, puis son partenariat avec BAR et Jordan au début des années 2000, Honda s’est engagé à deux reprises comme constructeur à part entière. L’expérience entre 2006 et 2008 fut bien laborieuse, et écourtée par la crise financière, tandis que la première expérience, dans les années 60, marqua les esprits. En effet, en un temps où le sport auto mondial était l’apanage des Européens et des Américains, Honda, déjà bien connu pour ses motos, veut promouvoir son offensive automobile avec un programme ambitieux en F1. Dans un premier temps, un partenariat de motoriste est envisagé avec Lotus mais suite à l’échec des négociations, Honda décide se se lancer seul dans l’aventure. Après des débuts laborieux en 1964, le premier succès survient en 1965 au Mexique. Par la suite, les monoplaces Honda se montrent irrégulières, malgré la puissance de son V12 et un partenariat avec Lola Cars. En 1968, après des résultats mitigés et le tragique accident de Jo Schlesser à Rouen-les-Essarts, Honda arrête les frais et investit sur un élargissement de sa gamme. 4 ans plus tard, Honda lance la 1ère génération de la Civic, appelée à marquer l’histoire.

Honda accompagne Red Bull dans sa transition de motoriste

Honda a choisi de quitter la F1 pour se concentrer sur son objectif d'atteindre la neutralité carbone dans l'ensemble de l'entreprise automobile, mais a accepté de continuer à développer son unité de puissance F1 pour Red Bull pour 2022, qui sera supervisée par une nouvelle société - Red Bull Powertrains.

Red Bull et Honda ont conclu un accord qui permettra à l'entreprise autrichienne d'utiliser la propriété intellectuelle de Honda à partir de 2022 afin de fournir des moteurs à leur équipe d'usine et à AlphaTauri. Honda aidera à la construction du groupe motopropulseur en 2022, et apportera un soutien aux opérations sur piste et en course depuis le Japon tout au long de la campagne. À partir de 2023, Red Bull Powertrains assumera l'entière responsabilité de la fabrication et de l'entretien des moteurs.

Red Bull embauchera également des employés de la base britannique de Honda à Milton Keynes dans le cadre de leur nouvelle opération de moteur. La relation s'étend également aux pilotes, avec les deux sociétés – qui ont travaillé ensemble pour amener Yuki Tsunoda en Formule 1 avec AlphaTauri – pour poursuivre leur partenariat afin de « promouvoir davantage la croissance du sport automobile au Japon, dans le but ultime d'amener plus de pilotes japonais dans sport automobile de haut niveau ».

D'autres collaborations non définies sont prévues dans d'autres activités de sport automobile, Honda étant désireux de promouvoir sa gamme de produits de mobilité auprès d'un public plus large en profitant de l'image et de la puissance marketing de Red Bull.

Red Bull renoue ainsi avec les livrées spéciales qui ont souvent fait le buzz par le passé, comme les livrées promotionnelles Star Wars et Superman dans les années 2005/2006.

Pour résumer

Les voitures Red Bull auront un look spécial lors du Grand Prix de Turquie de ce week-end, avec une livrée hommage à son partenaire Honda, qui s'apprête à se retirer de la F1. Mais les liens ne sont pas vraiment rompus.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.