Prindiville et l'Aventador J : optimisme de circonstance
par La rédaction

Prindiville et l'Aventador J : optimisme de circonstance

Optimisme aveugle, délire d'un soir, coup de communication ? En tout cas le préparateur britannique speedster de Sant'Agata Bolognese. En clair, ce n'est pas gagné...

Zapping Le Blogauto Essai Mercedes Classe E400E 4MATIC

Optimisme aveugle, délire d'un soir, coup de communication ? En tout cas le préparateur britannique Prindiville tape fort en annonçant un programme pour l'Aventador J. Bémol de taille : il faudra pour cela convaincre le seul et unique propriétaire du délirant speedster de Sant'Agata Bolognese. En clair, ce n'est pas gagné...

Même pas peur ! Prindiville lâche une image de sa version de l'Aventador J. Alors si le propriétaire du monstre qui vient de débourser quelques 2,1 millions d'euros pour s'offrir cette pièce unique entend la travestir, pourquoi pas. Le doute est permis. De circonstance. On oublie ici la livrée rouge de carrosserie pour un gris argenté.

Au passage, cette proposition se veut aussi agrémentée de différents appendices aérodynamiques touches cosmétiques et éléments de carrosserie entre jupes latérales, pare-chocs en fibre de carbone et spoiler ou capot et diffuseur.

Pour accompagner le tout, Prindiville annonce une puissance portée à 805 ch contre les 700 ch traditionnellement libérés par le V12 (reprogrammation de l'ECU, ligne d'échappement en titane), préparation mécanique aussi déclinée sur la LP700-4 "classique". En clair, l'ensemble du programme serait davantage destiné à charmer les propriétaires d'une Aventador que celui de l'Aventador J. Là, on peut parler de pragmatisme.

A lire également. Genève 2012 live : Lamborghini Aventador J et Genève 2012 : Lamborghini Aventador J.

Source : Prindiville.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Optimisme aveugle, délire d'un soir, coup de communication ? En tout cas le préparateur britannique speedster de Sant'Agata Bolognese. En clair, ce n'est pas gagné...

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.