par Thibaut Emme

Le Président Macron soutient le GP de France de F1

Dans une vidéo à l'occasion de la remise de prix FFSA, le Président de la République, Emmanuel Macron, a déclaré son attachement au GP de France de Formule 1. Suffisant pour le sauver ?

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Depuis quelques temps, une rumeur tourne autour du maintien du GP de France, au Castellet ou ailleurs. Le contrat qui lie la F1 et les promoteurs court jusqu'en 2022 et la billetterie du GP de France est déjà ouverte pour le weekend du 22 au 24 juillet 2022. Mais, au-delà, qu'en sera-t-il ? Pour le moment, la prolongation n'a pas été annoncée et certains craignent que le GP de France reparte au placard dont elle est sortie depuis 2018 (annulé en 2020 à cause de la Covid-19).

Economique et politique

Avec ce soutien de poids, celui du Président, le GP de France a un nouvel atout dans la main. D'autres pays sont demandeurs de faire venir ou revenir (Afrique du sud à Kyalami par exemple) la F1 et il n'est pas certain que la F1 veuille rester en France. En tout cas, les discussions sont entamées.

Le GP de France de F1 a souvent été un enjeu politique. Quand François Mitterrand le décide, la Nièvre rachète le circuit privé de Magny-Cours (il appartenait à la famille Bernigaud) et y fait venir la Formule 1 pour le GP de France en lieu et place du Paul Ricard au Castellet qui jouait l'alternance de temps à autres avec Dijon-Prenois depuis 1973. En 1991, la F1 débarque à Magny-Cours et y restera jusqu'à 2008 avant que le GP de France ne s'arrête durant 10 saisons.

Pour la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur et le département du Var, le maintien de la F1 au Castellet est d'un intérêt économique et de communication. Si la première édition avait essuyé les critiques en termes d'accès et de parking, les deux autres éditions n'ont pas souffert de ces soucis, en tout cas, largement moins que d'autre GP.

Dans le côté insolite/amusant, le Président a rebaptisé Fabio Quartararo (champion du monde MotoGP 2021) Fabien...il appréciera.

Illustration : GP de France

Pour résumer

Dans une vidéo à l'occasion de la remise de prix FFSA, le Président de la République, Emmanuel Macron, a déclaré son attachement au GP de France de Formule 1. Suffisant pour le sauver ?

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.