par Nicolas Anderbegani

Porsche et Audi en F1 : c'est confirmé

Lors d'un échange par visioconférence ce lundi 2 mai, le président du directoire de Volkswagen, Herbert Diess, a confirmé l'arrivée des deux marques premium Porsche et Audi en Formule 1 à l'horizon 2026. Reste à connaître les modalités de leur engagement.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

"Volkswagen ne courra pas en F1 sous son nom propre, je peux déjà vous le dire", a-t-il rappelé. "Mais nos deux marques premium dans le sud de l'Allemagne ont décidé, avec notre soutien, de s'engager en Formule 1. Chez Porsche, ces projets sont déjà relativement concrets, chez Audi pas tant que ça."

Un signe du renouveau de la F1

Même si ce choix n'a pas fait l'unanimité au sein du directoire, Diess, qui a toujours affiché son enthousiasme pour un programme F1, a donné des clés d'explication du feu vert donné par la maison mère Volkswagen : le marketing évidemment, avec l'essor considérable de la discipline aux Etats-Unis et en Asie, qui sont des marchés évidemment clé pour le premium, car "Si l'on veut faire du sport automobile, il faut être en Formule 1. C'est là que l'effet est le plus important". On ne peut oublier aussi les perspectives de la règlementation moteur 2026 qui devrait donner la part belle à l'électrique et aux carburants synthétiques, deux domaines où Porsche et Audi ont déjà démontré un svaoir-faire indéniable dans leur gamme de produits.

Le lobbying des deux constructeurs sur la future règlementation est déjà en place et l'on peut déjà s'attendre à quelques grincements, puisque des concessions potentielles ont été évoquées pour que les nouveaux entrants ne soient pas trop désavantagés par rapport aux constructeurs présents depuis les débuts de l'ère hybride. De quoi déjà susciter l'inquiétude de Mercedes, Ferrari et Renault...

Deux projets différents dans leur approche

Diess a confirmé que les deux marques avaient lancé le développement de leurs moteurs, mais la forme de leur engagement reste encore à connaître. "Chez Porsche, ces projets sont déjà relativement concrets, chez Audi pas tant que ça". Si Porsche semble avoir un temps d'avance, c'est que l'hypothèse la plus plausible est celle d'un partenariat motoriste. Et l'on pense immédiatement à Red Bull, qui est en train de structurer son propre département Red Bull Powertrains, mais Christian Horner a plus d'une fois déjà affiché son enthousiasme pour l'arrivée des deux géants en F1. Il a récemment expliqué qu'un éventuel partenariat avec Porsche serai "très simple" à mettre en place. Un appel du pied à peine déguisé.

Pour Audi, le "pas tant que ça" est à lier aux rumeurs actuelles de rachat de la marque McLaren, et par conséquent d'acquisition de la branche Racing. La firme aux anneaux serait prête à mettre plus de 500 millions d'euros pour s'emparer de Woking et donc disposer d'une équipe déjà établie.

En attendant, Porsche s'est donné pour mission de remporter les 24 heures du Mans avec son nouveau projet LMDh, dont le programme de développement est déjà bien avancé. Pour Audi par contre, le projet LMDH a été remisé au placard. Nous les retrouverons donc en compétition l'une contre l'autre à partir de 2026 en F1, comme ce fut le cas en WEC quelques années auparavant.

Si l'arrivée d'Audi est une première dans la discipline, il s'agira d'un grand retour pour Porsche, plus de 30 ans après une expérience amère - le mot est faible - avec le V12 au début des années 90. Un récapitulatif historique que nous vous proposerons bientôt.

Pour résumer

Lors d'un échange par visioconférence ce lundi 2 mai, le président du directoire de Volkswagen, Herbert Diess, a confirmé l'arrivée des deux marques premium Porsche et Audi en Formule 1 à l'horizon 2026. Reste à connaître les modalités de leur engagement.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.