par Thibaut Emme

Picat, Hochgeschurtz, Huettl, etc. jeu de chaises musicales chez Stellantis

Le départ d'une seule personne, Michelle Wen, provoque un remaniement chez Stellantis. Uwe Hochgeschurtz, directeur d'Opel qui vient d'arriver change déjà de poste et Maxime Picat prend encore du galon au sein du groupe automobile.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Ce mini-remaniement dans l'organisation de Stellantis sera effectif au 1er juin 2022. Officiellement, cela doit permettre de mieux mettre en oeuvre le plan "Dare Forward 2030". Il est dû au départ "pour des projets personnels" de Michelle Wen. Cette dernière qui est en charge des Achats et de la chaîne d'approvisionnement (alias Supply Chain) laisse donc un poste vacant.

Ce poste, il revient à Maxime Picat, bien connu dans la maison PSA. Passé par différents postes chez PSA, notamment à l'international, il était, chez Stellantis Directeur Général Europe Elargie. Sa nomination à un poste stratégique (pour les finances) est gage de confiance en ce "soldat" fidèle.

Des postes stratégiques

Maxime Picat parti, c'est Uwe Hochgeshurtz qui le remplace à l'Europe Elargie. Ex-CEO de Renault Allemagne, Autriche et Suisse, Hochgeshurtz a rejoint Stellantis le 1er septembre 2021 en tant que CEO de la marque Opel. Il ne sera resté que quelques mois donc.

Enième effet domino, Florian Huettl remplacera Hochgeshurtz à la tête de Opel et Vauxhall. Lui aussi est un ancien du groupe Renault chez qui il est resté plus de 20 ans, dans les ventes et le marketing, dans différentes régions du monde. Il a rejoint Stellantis en mars 2021 et est jusqu'à présent responsable des ventes et du marketing pour Opel sur l'Europe Elargie. Il prend donc du gallon et devra mener à bien la transition électrique de la marque et les ventes dans le monde.

Stellantis en profite pour simplifier l'organisation d'Opel/Vauxhall en Angleterre. Alison Jones qui gérait le marché britannique va prendre un poste relevant de l'économie circulaire au niveau mondial. Son poste sera fondu avec celui de Paul Willcox, leader britannique de Vauxhall.

Notre avis, par leblogauto.com

La vie des entreprises est ainsi faite qu'il y a régulièrement des départs et donc, des réorganisations. Il est vrai que voir un Hochgeshurtz repartir déjà d'Opel moins d'un an après son arrivée, cela peut faire bizarre, à tout le moins. Mais, c'est, avec Picat, et Huettl, un cheminement normal pour des personnes qui ont visiblement la confiance de Carlos Tavares au sein de Stellantis. Certains se sont connus chez Renault.

Pour Picat, c'est la continuité d'une carrière débutée à 24 ans chez PSA et qui est passée par les usines historique (Mulhouse, Sochaux) pour des projets d'industrialisation, avant de partir en Chine comme directeur de production à Wuhan (ville devenue mondialement célèbre depuis la Covid-19). Il fut appelé à diriger la marque Peugeot avant de prendre la direction de la région Europe Elargie, pour PSA, puis Stellantis.

Pour résumer

Le départ d'une seule personne, Michelle Wen, provoque un mini remaniement chez Stellantis. Le directeur d'Opel qui vient d'arriver, Uwe Hochgeschurtz, change déjà de poste et Maxime Picat prend encore du galon au sein du groupe automobile.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.