par Bernard Muller

Opel: Coup de théâtre

C’est un peu comme un film d’Hollywood. Il y a du suspense, de l’action, des retournements de situations, des rires, des larmes, des trahisons, des déchirures, des retrouvailles, mais en fin de compte, le dénouement est connu d’avance.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Alors qu’il y à peine quelques heures, nous vous parlions encore des avancées dans les négociations entre Magna, le comité d’entreprise, le gouvernement allemand et les instances européennes, voilà que GM vient donner un coup de pied dans la fourmilière.

En effet, ce 3 Novembre, lors d’une réunion à Détroit, les 13 membres du conseil d’administration de GM ont décidé… de finalement conserver Opel/Vauxhall. GM va même jusqu’à annoncer que cette solution est la meilleure pour assurer la pérennité des marques Opel et Vauxhall. Prends ça Magna

Au fil des mois, il était apparu clairement que GM allait se séparer d’Opel à contrecœur, car incapable de débloquer les liquidités pour conserver son antenne européenne. En trainant les pieds, GM voulait surtout voir l’évolution des marchés.

Or, que ce soit en Europe où la prime à la casse à fait rebondir les ventes dans presque tout les pays européens, ou en Amérique du Nord où GM à vu ses ventes augmenter de 4% le mois dernier,  le plus gros de la crise semble être derrière nous. Conséquence, GM ne perd plus d’argent, et Opel voit sa situation stabilisée.

De plus, les derniers modèles d’Opel rencontrent un certain succès, la situation ne peut donc que s’améliorer. Surtout, Opel a une place centrale dans la stratégie mondiale de GM.

L’Etat Américain, qui détient 60% du capital de GM assure n’être pour rien dans cette décision.

Hasard salace du calendrier de cette déclaration : Angela Merkel qui s’était débattue pour qu’Opel soit cédé à Magna, est actuellement en voyage officiel aux Etats-Unis…

La position du chef de gouvernement régional de Hesse, patrie de l’usine de Rüsselsheim, est sans équivoque:

Je suis consterné et en même temps énervé, que les mois d'efforts pour trouver la meilleure solution possible pour Opel aient échoué à cause de General Motors. En raison des mauvaises expériences des dernières années avec la politique d'entreprise de GM, je me fais beaucoup de souci pour l'avenir de l'entreprise et de ses salariés.

Le gouvernement allemand va bien évidemment demander rapidement le remboursement des aides versées à Opel (1,5 milliards d'euros), mais évoquait déjà ce dénouement il y a quelques jours.

GM de son côté, chiffre à 3 milliards d’euros le montant nécessaire à la restructuration d’Opel/Vauxhall.

GM compte présenter rapidement son plan de restructuration aux différent gouvernements européens concernés. Nous en saurons plus à ce moment là.

Gageons que GM ne va pas se faire que des amis avec ce revirement de dernière heure, mais finalement, nous nous en doutions tous non ?

Opel Ampera:

169391169398169407169410169413

169425169428169431169416169419

lire également: tous les articles déjà écrits sur Opel

Pour résumer

C’est un peu comme un film d’Hollywood. Il y a du suspense, de l’action, des retournements de situations, des rires, des larmes, des trahisons, des déchirures, des retrouvailles, mais en fin de compte, le dénouement est connu d’avance.

Bernard Muller
Rédacteur
Bernard Muller

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.