Nos images de la Renault 5 E-Tech electric
Lancer le diaporama
Renault R5 etech
+20
LANCER LE DIAPORAMA
par Pierrick Rakotoniaina

Nos images de la Renault 5 E-Tech electric

Il faudra vous déplacer au GIMS en Suisse pour la voir, avant son arrivée dans les showrooms. Voici la nouvelle Renault 5 E-Tech electric. Nous l’avons découverte en exclusivité avant l’ouverture du salon. Future icône?

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Très proche du concept-car

Nos images de la Renault 5 E-Tech electric - Très proche du concept-carLancer le diaporama
Renault R5 etech
+20
Vous l'aimez en jaune? Elle change de couleur un peu plus bas...

Le temps de développement n’a pris que 3 ans, (contre 4 habituellement) et pourtant cela nous parut interminable. Rappelez-vous, à l’occasion de la présentation du plan Renaulution en 2021, nous découvrions ce concept-car annonçant la prochaine citadine électrique de Renault. Comme souvent, on a lu dans nos colonnes et entendu ici et là: « Un beau showcar! Mais la version de série sera sûrement décevante. » 

 

Vous l’avez déjà remarqué sur la première image, en fait les équipes de design et de développement ont fait le maximum pour que la voiture commercialisée soit très proche du prototype de salon. Même les proportions ont été respectées quasiment au millimètre près. Nous ne sommes donc pas déçus au moment de la découvrir. Seule l’inscription lumineuse « Renault » a disparu du bouclier pour laisser la place au support de la plaque d’immatriculation. 

Un style futuriste et des clins d'oeil au passé

Nos images de la Renault 5 E-Tech electric - Un style futuriste et des clins d'oeil au passéLancer le diaporama
Renault R5 etech
+20
Si vous regardez bien, vous pouvez apercevoir les couleurs de la France, et même un coq dans les feux!

Les feux paradoxalement sont plus sophistiqués que sur le concept, avec un petit carré lumineux en surimpression sur le verre. Nous n’avons pas eu droit à une démonstration, mais la voiture devrait même faire un clin d’oeil au déverrouillage. Un petit détail « show off » qui fera son petit effet. En jaune, on croit du coup faire face à un concept-car. En réalité, la Renault 5 E-Tech electric s’inspire certes de l’icône de 1972, mais elle parait hyper moderne, voire carrément futuriste. 

 

La silhouette rappelle effectivement le modèle historique, tout comme l’arrière avec des feux quasiment repris à l’identique. Elle perd son bandeau rouge pour un jonc noir strié sur lequel sont inscrits la marque et le numéro 5. Comme prévu sur le capot avant, à la place de l’ouïe de la R5 d'origine, une fenêtre avec un « 5 » lumineux témoigne de l’état de charge selon… 5 niveaux. Toutes les versions auront des roues 18 pouces, pour bien remplir les passages marqués par des ailes élargies. Jetez un coup d’oeil au configurateur, même les enjoliveurs sont « stylés ». 

Un habitacle très technologique

Nos images de la Renault 5 E-Tech electric - Un habitacle très technologiqueLancer le diaporama
Renault R5 etech
+20
Les équipes du design intérieur ont beaucoup travaillé les détails

Il n’y avait pas vraiment eu de communication sur l’intérieur. Soyons clairs, nous avons pris une claque en le découvrant. Renault a révolutionné ses intérieurs depuis la Mégane E-Tech. Commençons d’abord par la sellerie singulière, avec des sièges avant semi-baquet pour un maintien optimisé comme dans les sportives. Les revêtements sont en partie en matériaux recyclés. On se sent d’emblée bien installé, ce qui donne vraiment envie de la conduire tout de suite.

 

On fait face à une planche de bord très sophistiquée, faisant un clin d’oeil à celle matelassée du modèle de 1972. Dans cette Renault 5 E-Tech, l’agencement apparait très différent par rapport à celui de la Mégane, de l’Austral, de l’Espace ou du Rafale dont le lien de parenté est évident. Les deux dalles sont positionnées horizontalement, dans un double bloc assez massif. Un soin particulier a été apporté à tous les éléments, que ce soit les boutons ou les aérateurs entre autres. 

Une touche de Chanel

Nos images de la Renault 5 E-Tech electric - Une touche de ChanelLancer le diaporama
Renault R5 etech
+20
Le rouge à lèvres Chanel de Paula Fabregat-Andreu directrice design segment B chez Renault, a servi de modèle à un comodo

Le comodo de sélecteur de la boite automatique s’inspire d’un rouge à lèvres Chanel. On pourra d’ailleurs le personnaliser. Cette voiture du quotidien pourra être équipée de tas d’accessoires, comme une panière pour une baguette de pain au pied de la console côté passager, ou d’autres rangements fabriqués par une imprimante 3D. Certains passent toutefois pour des gadgets que l’on utilisera peut-être pas. Ils ont cependant le mérite d’exister.

 

Le système d’infotainment se base sur les services Google. Cette version optimisée d’Open R-Link s’affiche sur une dalle de 10,1 pouces, avec son lot d’applications. Il intègre aussi Reno, cet avatar assistant de Renault à qui l’on peut demander de commander des fonctions et en planifier d’autres. Pour se faire une idée de l’espace à bord, on se sent peu ou prou aussi à l’aise que dans une Clio actuelle. 

De 95 à 150 ch, batterie de 40 ou 52 kWh

Nos images de la Renault 5 E-Tech electric - De 95 à 150 ch, batterie de 40 ou 52 kWhLancer le diaporama
Renault R5 etech
+20
La trappe de recharge se situe sur l'aile avant-gauche

Le coffre de 326 litres de capacité a du volume à revendre. On le doit à la plateforme AmpR Small prévue exclusivement pour des véhicules électriques de l’entité Ampere. Les batteries sous le plancher, dans l’empattement long de 2,54 m n’empiètent donc pas sur le fond de la malle. Un soin a été apporté à la géométrie, notamment multibras à l’arrière, ce qui est plutôt rare sur ce segment. Renault promet un plaisir de conduite de haut niveau, ce que l’on vérifiera volontiers lors des essais dans quelques mois. 

 

Toujours au chapitre technique, le moteur dérivé des électriques Mégane et Scénic de technologie synchrone à rotor bobiné sans terres rares, développera respectivement 95, 120 ou 150 chevaux. La batterie de 52 kWh composée de 4 modules dans un caisson, pèse moins lourd que celle de la Zoé. L’autre de 40 kWh n’en compte que 3. Les données restent à homologuer, mais l’autonomie pourrait atteindre les 400 km. Le 0 à 100 km/h pour la plus puissante se fera en moins de 8 secondes. 

V2L et V2G au programme

Nos images de la Renault 5 E-Tech electric - V2L et V2G au programmeLancer le diaporama
Renault R5 etech
+20
Pas de Losange à l'arrière

La Renault 5 E-Tech disposera d’un chargeur embarqué de 11 kW de puissance. Avec la plus grosse batterie, il sera même bidirectionnel. Il supportera donc la technologie V2L pour alimenter un appareil externe, et V2G pour rendre de l’électricité au réseau lors des fortes demandes en énergie. En retour elle pourra profiter des périodes creuses pour recharger les cellules. Evidemment la recharge en courant continu sera supportée avec une puissance de 100 kW pour passer de 15 à 80% en 30 minutes. 

 

On ne connait pas encore le détail des tarifs, mais l’entrée de gamme devrait être disponible pour moins de 25 000 euros. Deux finitions accompagneront le lancement de la voiture, Techno et Iconic. L'entrée de gamme arrivera un peu plus tard après la commercialisation. D’autres éditions intégreront la gamme chaque année, dont une très attendue collection Roland-Garros déjà annoncée. 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Renault l’avait mentionné, la Renault 5 E-Tech sera assemblée à Douai, au coeur du pôle ElectriCity dans les Hauts-de-France. La fabrication entière des batteries se fera à terme à proximité, a priori dès l’été de l’année prochaine. Le moteur viendra du site de Cléon. Il faudra moins de 10 heures pour sortir de la chaine chaque unité. 85% de la voiture sera recyclable. On compte les semaines nous séparant des premiers essais!

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos