par Nicolas Anderbegani

Nom de Zeus ! Pas encore sortie, la DeLorean Alpha5 déjà au coeur d'une controverse

Alors qu’elle n’est même pas encore sortie, l’Alpha 5, réinterprétation moderne et électrique de la mythique DeLorean DMC-12 présentée par la nouvelle DeLorean Motor Company, appellée aussi DeLorean Reimagined, est déjà au cœur d’une controverse, puisque la société est accusée de vol de propriété intellectuelle par le petit constructeur Karma Automotive.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Panier de crâbes

Tiens, tiens, Karma, Karma ? Mais oui, il s’agit bien de la survivance de l’ex-marque Fisker Automotive, qui s’était rendue célèbre pour la sportive Fisker Karma avant de se retrouver en situation de faillite et d’être revendue en 2014 par son fondateur Henri Fisker. Depuis, ce dernier s’est relancé en fondant Fisker INc., un constructeur de véhicules EV qui fait beaucoup parler de lui notamment avec le SUV Fisker Océan. De son côté, l’ancienne Fisker Automotive, reprise par le groupe Chinois Wanxiang, s’est renommée Karma Automotive. L’entreprise a développé une plate-forme EV et sorti quelques modèles comme la Revero et la GS6, mais dont la diffusion est très confidentielle, l’entreprise étant régulièrement confrontée à des difficultés financières. Vous suivez ?

Y-a-t-il un lien de cause à effet ? En tous cas, de son côté, DeLorean est de retour dans le monde automobile sous la forme d'une nouvelle entité, DeLorean Motors Reimagined, que l’on dénomme aussi DeLorean Motor Company, comme son ancêtre, et qui prévoit  de produire l'Alpha 5 entièrement électrique, récemment présentée sur notre blog, aux côtés d'autres véhicules électriques inspirés de l'héritage DMC-12. Alors, quel est le problème ? Karma affirme que quatre de ses anciens employés, qui sont maintenant des cadres dirigeants de DeLorean Motors Reimagined, avaient travaillé sur un projet de restomod potentiel de la DMC-12 du temps où ils travaillent chez Karma, mais qu’ils auraient finalement utilisé la propriété intellectuelle et embarqué les plans pour l’Alpha 5.

Un projet secret parti en douce ?

Qu'est-il rapporté ? En 2020, Karma Automotive entre en contact avec la précédente entité DeLorean Motor Company, celle qui avait été acquise en 1995 par Stephen Wynne pour assurer l’entretien des DMC-12 d’origine. Ils ont commencé à parler d'u projet Restomod d'électrification potentielle des DMC-12 en utilisant l'architecture EV de Karma, un plan bientôt baptisé « Projet 88 », en référence aux fameux 88 miles à l’heure que la voiture doit atteindre dans le film Retour vers le Futur pour déclencher le convecteur temporel et voyager dans le temps. Ce projet secret implique alors Joost de Vries, Alan Yuan, Troy Beetz et Neilo Harris qui  qui travaillaient tous pour Karma…avant de rejoindre DeLorean Reimagined, où ils occupent désormais respectivement les postes de PDG, de chef d’exploitation, de chef du marketing et de vice-président !

D’après les premiers documents d’instruction diffusés, Karma les accuse d’avoir « activement dissimulé des informations » et « pris furtivement des informations, du matériel et des modèles confidentiels de Karma » dans le but « d'usurper l'opportunité commerciale de Karma pour eux-mêmes ». La société basée en Californie accuse les quatre individus de "violer leurs obligations contractuelles", "de conclure un accord avec DMC" et "d'interférer de manière délictuelle avec les relations commerciales potentielles de Karma". En somme, du point de vue de Karma, les 4 pieds nickelés, en quittant Karma, auraient emporté avec eux tout le plan pour le concrétiser avec la nouvelle entité DeLorean Motor Company.

Rien à voir, selon les individus mis en cause

De leur côté, les 4 hommes affirment que la DeLorean Alpha 5 n'a rien en commun avec le projet non réalisé basé sur DMC-12 de Karma. Il convient de noter que les cadres de DeLorean Reimagined ont quitté Karma entre août 2021 et février 2022, tandis que Stephen Wynne lui-même est également membre du conseil d'administration de la nouvelle entreprise. Le premier teaser du nouveau véhicule électrique de marque DMC a été publié par Italdesign en janvier 2021, avant que les plans de l'entreprise DeLorean Reimagined ne soient rendus publics. En décembre 2021 et quelques mois après avoir quitté son poste précédent chez Karma, Joost de Vries a déclaré que le financement et la majorité des travaux d'ingénierie pour la DeLorean Alpha5 étaient déjà terminés. Le véhicule a fait ses débuts sous forme numérique en mars 2022, avec une révélation complète attendue au Concours d'élégance de Pebble Beach en août 2022.

S'adressant à Sant Antonio Express News, Joost de Vries, PDG de la nouvelle DeLorean Motor Company, a nié tout acte répréhensible, affirmant que la DeLorean Alpha 5 avait été entièrement conçue en dehors de Karma. « Le projet potentiel Karma / DMC est mort en raison de l'incapacité de Karma à financer ou à produire les éléments nécessaires pour même faire avancer les pourparlers avec DMC. DeLorean Motors Reimagined est une toute nouvelle entité avec un tout nouveau véhicule entièrement électrique sans rapport avec le projet de réplique à faible volume ». Parlant de l'Alpha 5, de Vries a déclaré : "Cette voiture a une lignée DeLorean très spécifique et unique qui n'a aucun rapport avec Karma Automotive du point de vue de la conception, de l'ingénierie, de la chaîne d'approvisionnement ou de la fabrication". DeLorean Reimagined a son siège social à San Antonio et a dévoilé son intention d'embaucher 450 employeurs au cours des prochaines années, bénéficiant de subventions financières offertes par la ville.

La controverse dans la peau

En tous cas, il est saisissant de voir à quel point certains noms sont marqués au fer rouge de la controverse. La DMC-12 des années 80 a sombré avec son entreprise, emportée par les démêlés judiciaires de John De Lorean. Quant à Karma Automotive, elle a déjà été impliquée dans des démêlés judiciaires récemment et provient de l’entreprise Fisker Automotive, créée par l’entrepreneur Henri Fislker qui fut lui aussi impliqué dans plusieurs controverses industrielles.

 

sources : carscoops, the drive

Pour résumer

Les difficultés financières de Karma Automotive peuvent laisser présager d’une manœuvre désespérée, mais les affaires de siphonage industriel sont légion et n’étonneraient pas non plus…En tous cas, ce qui est certain, c’est que certaines parties impliquées dans l’affaire aimeraient bien disposer d’une DMC-12 fonctionnelle pour régler quelques problèmes dans le passé, quitte à créer quelques paradoxes temporels…

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.