par Frederic Papkoff

Nissan Sentra, unification

Comme prévu, la Nissan Sylphy dévoilée à Pékin en avril dernier entame à présent une véritable carrière internationale. Elle devient en effet Sentra pour le marché américain, achevant la fusion des deux berlines Nissan sur ce segment. Un nouveau modèle que Nissan veut plus flatteur et plus économique.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Comme prévu, la Nissan Sylphy dévoilée à Pékin en avril dernier entame à présent une véritable carrière internationale. Elle devient en effet Sentra pour le marché américain, achevant la fusion des deux berlines Nissan sur ce segment. Un nouveau modèle que Nissan veut plus flatteur et plus économique.

La nouvelle Sentra est donc strictement identique à la Sylphy dévoilée au dernier salon de Pékin. Ironie de l'histoire, la voici donc à présent unifiée avec une descendante de la Bluebird (le nom complet de la Sylphy au Japon est Bluebird Sylphy). Alors que le nom de Sentra désignait à son origine la version américaine de la Sunny, tandis que c'est l'Altima qui a remplacé la Bluebird...

Une berline tricorps qui prend un peu de longueur par rapport à la Sentra qu'elle remplace (4625 mm), mais perd aussi un peu en hauteur et en largeur. A volume intérieur identique (mesure de base de la classification des véhicules aux Etats-Unis), elle est aussi plus légère d'environ 75 kg. Un abaissement de la masse bénéfique à la consommation, et qui est en grande partie du au changement de plateforme. La précédente Sentra exploitait la plateforme C de l'Alliance Renault-Nissan, la nouvelle se contente de la B. Soit celle de la Clio.

Le style ne fait pas dans l'originalité, mais cherche surtout à renforcer la filiation avec la nouvelle Altima. Qui elle aussi embrassera une carrière mondiale. En plaçant en avant son aînée, la Sentra compte se doter d'une allure plus flatteuse, en soignant ses détails, plis de carrosserie, feux, chromes… A l'intérieur, la volonté est la même, donner une impression de modèle de gamme supérieure.

Sous le capot, une seule offre mécanique : 4 cylindres 1,8l de 130 ch et 174 Nm. La version de base se contente d'une boîte manuelle 6 rapports, échangée sur le reste de la gamme contre une transmission à variation continue Xtronic CVT. Ainsi dotée, la Sentra affiche la consommation étalon de la catégorie dans sa version la plus affutée : 40 mpg en cycle autoroute EPA.

Source: Nissan

Pour résumer

Comme prévu, la Nissan Sylphy dévoilée à Pékin en avril dernier entame à présent une véritable carrière internationale. Elle devient en effet Sentra pour le marché américain, achevant la fusion des deux berlines Nissan sur ce segment. Un nouveau modèle que Nissan veut plus flatteur et plus économique.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.