Lancer le diaporama
Nissan X-Trail 2023
+17
LANCER LE DIAPORAMA
par Nicolas Anderbegani

Nissan présente au Japon son nouveau X-Trail

Deux après la lancement de sa version américaine, le Rogue, et un an après son lancement en Chine, le X-TRail de 4ème génération est lancé au Japon.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Si les changements esthétiques sont visibles au premier coup d'œil, les changements mécaniques sont encore plus conséquents puisque le groupe motopropulseur adopte le schéma hybride e-POWER déjà introduit sur le Qashqai.

Les dimensions en hausse autorisent également la version 7 places tandis que la vocation tout-terrain du modèle s'exprime dans les versions à quatre roues motrices qui, du moins au Japon, sont plus nombreuses que celles à 2 roues motrices. L'esthétique du nouveau Nissan x-Trail rappelle celle du concept Rogue. On pourra juger la face avant tourmentée et manquant d’homogénéité, avec des optiques supérieurs étirés façon Ariya, puis en dessous des optiques anguleux en forme de C inversé, le tout encadrant une très grosse calandre. Le profil est assez élancé, avec une ligne de toit légèrement descendante, tandis que l’arrière est bien plus sobre et traditionnel dans ses lignes.

Une hybridation atypique

Le schéma mécanique du Nissan X-Trail hybride suit celui du Qashqai : Le nouveau groupe motopropulseur du X-Trail diffère des variantes hybrides classiques puisque le moteur essence 3 cylindres turbo de 1,5 L (144 CV, 250 Nm) n’entraîne pas les roues : il ne sert qu'à charger la batterie (celle du le Qashqai a 2,1 kWh), qui à son tour alimente les groupes électrogènes dont dispose le véhicule.  Le 3 cylindres de 1,5 litre est défini par Nissan comme « le premier moteur à taux de compression variable au monde produit en série" et promet des rendements très élevés, à la fois pour cette innovation technologique et parce qu'il fonctionne à vitesse quasi constante, devant faire fonctionner le générateur et non les roues.

Le nouveau X-Trail, né de la plate-forme crossover CMF-C de l'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi (le même que Qashqai), est doté de deux types de motorisations hybrides :  deux roues motrices avant alimentées par un groupe électrique (150 kW /330Nm) qui a la même capacité de fonctionnement que la Nissan Leaf e-Pedal entièrement électrique, et la variante e-4orce, dans lequel un moteur électrique arrière (100kW/95Nm) est ajouté pour obtenir une transmission intégrale. De plus, cette plate-forme lui a permis d'offrir une nouvelle suspension avant et une configuration de direction plus réactive pour améliorer le comportement dynamique.

Nissan affirme que "la combinaison de l’e- POWER de deuxième génération et du moteur VC-Turbo offre une expérience de conduite puissante et un silence sans précédent, tout en maintenant un rendement énergétique élevé". L'expérience de conduite est voulue très similaire à celle d'une voiture électrique - conduite en douceur, réponse rapide de l'accélérateur et fonctionnement silencieux - mais la batterie n'a jamais besoin d'être rechargée. L'efficacité énergétique globale est évidemment moins bonne, compte tenu de la présence du moteur thermique, mais l'anxiété d'autonomie ne se pose plus. La similitude avec les véhicules électriques purs se poursuit avec l’e-Pedal Step, ce qui réduit la nécessité d'appliquer les freins car le relâchement de la pédale d'accélérateur déclenche le freinage récupératif.

Le Nissan X-Trail 4WD est équipé de e-4ORCE, qui fait fonctionner la propulsion électrique en synergie avec deux moteurs, un par essieu. Le résultat promis est une amélioration substantielle des performances d'accélération, de virage et de freinage. Le constructeur déclare que e-4ORCE est capable d'évaluer les conditions de la surface de la route et contrôle donc avec précision le couple d'entraînement et de freinage des deux moteurs électriques pour maximiser l'adhérence des pneus. Cela promet une conduite facile et sûre sur sol glissant, un plus grand confort (les moteurs modulent la récupération d'énergie pour stabiliser les réglages et donner plus de fluidité) et des accélérations toujours au rendez-vous.

Ce qu'il faut en sécurité et connectivité

Le nouveau Nissan X-Trail intègre de nombreuses technologies pour la sécurité de conduite, telles que le Nissan Safety Assist 360 qui utilise des caméras, un radar et un sonar pour surveiller l'environnement, en attendant éventuellement des mesures de sécurité dans des situations dangereuses. Il y a aussi l'appel d'urgence automatique, les phares à LED adaptatifs et ProPILOT avec Navi-link, qui met en œuvre la conduite autonome de niveau 2 sur les autoroutes avec des chaussées séparées pour chaque sens de circulation. Il assiste le conducteur aussi bien dans les variations de vitesse en fonction des limites de la route que lors du freinage et de l'entrée dans les virages.

L'écran Advanced Drive Assist qui implémente l'instrumentation a une diagonale de 12,3 pouces et deux modes d'affichage. Le système de navigation NissanConnect dispose également d'un écran de 12,3 pouces et de commandes de reconnaissance vocale avec langage naturel et de l'assistant vocal Amazon Alexa, pour plus de commodité et la possibilité de contrôler également les applications domotiques. L'affichage tête haute projette des indications de 10,8 pouces de diagonale sur le pare-brise et affiche les informations instantanément. Ensuite, il y a le Bose Premium Sound System, optimisé pour le nouveau Nissan X-Trail.

Pour résumer

Le Nissan X-Trail de 4ème génération se démarque avec une motorisation hybride dans lequel le moteur thermique de 1.5 litre, fonctionnant à vitesse constante, alimente la batterie qui, à son tour, fournit les groupes propulseurs électriques.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos