Nissan également impacté par le Brexit
par La rédaction

Nissan également impacté par le Brexit

Après Opel, c’est au tour de Nissan de souffrir de la baisse de la livre sterling.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Le responsable de la production pour l’Europe a déclaré à la presse britannique que la baisse de 15 % de la livre depuis le référendum sur l’Europe avait eu un impact financier pour Nissan.

Les coûts liés à l’importation des composants importés de la zone euro n’ont pas été contrebalancés par le coût moins élevé des modèles à l’exportation. Nissan n’est pas le premier constructeur à être impacté financièrement par la baisse de livre. Opel a annoncé un exercice déficitaire sur l’année 2016 en partie à cause du Brexit. Le constructeur avait annoncé l’année dernière des pertes d’un montant de plus de 100 millions d’euros imputables à la chute de la livre sterling.

Nissan a annoncé par le passé que ses investissements au Royaume-Uni seront réévalués une fois la sortie des Britanniques de l’Europe achevée. Theresa May avait offert à Carlos Ghosn des garanties pour maintenir l’usine de Sunderland au Royaume-Uni.

Les garanties offertes à Nissan comprenaient des subventions pour la formation du personnel, un réaménagement de la zone industrielle pour faciliter la logistique entre Nissan et ses fournisseurs, une promesse de fonds pour la recherche et le développement et la garantie de la signature d’un accord de libre-échange pour le secteur automobile.

Source : Automotive News

Source photo : Nissan

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Après Opel, c’est au tour de Nissan de souffrir de la baisse de la livre sterling.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.