par Elisabeth Studer

Nio : 1ere usine hors de Chine, pour stations d’échange de batterie

Nio, constructeur chinois de voitures électriques prévoit d'ouvrir sa première usine à l'étranger en septembre.
L'usine, située à Pest, en Hongrie, développera et fabriquera des produits électriques tels que des stations d'échange de batteries pour servir les utilisateurs européens.
Une annonce qui intervient alors que le constructeur accélère son expansion à l'étranger.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Nio va accélérer la construction de stations d'échange de batteries en Europe

Au second semestre 2022, Nio va accélérer la construction de stations d'échange de batteries en Europe en vue d'augmenter les ventes de ses voitures dans des pays comme l'Allemagne, les Pays-Bas, la Suède et le Danemark.

Le constructeur prévoit d'établir 4 000 stations d'échange de batteries dans le monde, dont un quart en dehors de la Chine.

Association avec Shell

La société s'associe également au géant pétrolier Shell pour construire des stations d'échange de batteries dans le monde, en commençant par la Chine et l'Europe cette année. Shell ouvrira son réseau de recharge en Europe aux utilisateurs de Nio.

Nio attaque l’Europe par la Norvège

Nio a commencé à commercialiser ses modèles  ES8 en Norvège en 2021 et a ouvert un showroom dans le pays, à Oslo.

L'entreprise vante ses services après-vente avec des salles d'exposition en centre-ville et ses réseaux de service de batteries comme autant d’avantages concurrentiels majeurs.

Start up chinoises et fabricants de batterie renforcent leur présence sur les marchés mondiaux

De plus en plus de startups chinoises de véhicules électriques (VE) et de fabricants de batteries renforcent leur présence sur les marchés mondiaux où la demande de VE et de stockage d'énergie décolle.

En juin dernier, le fabricant chinois de batteries Gotion High Tech a déclaré qu'il prévoyait de localiser un tiers de sa capacité de production en dehors de la Chine d'ici 2025. La construction de sa première usine de batteries à l'étranger, à Göttingen (Allemagne), devrait commencer d'ici la fin du an.

Notre avis, par leblogauto.com

Conscient que le manque de stations de recharge pourrait être un frein au développement des véhicules électriques en Europe, Nio a donc choisi de s’établir en amont. Une stratégie qui devrait être payante.

Sources : NIO, Reuters

 

 

Pour résumer

Nio, constructeur chinois de voitures électriques prévoit d'ouvrir sa première usine à l'étranger en septembre.
L'usine, située à Pest, en Hongrie, développera et fabriquera des produits électriques tels que des stations d'échange de batteries pour servir les utilisateurs européens.
Une annonce qui intervient alors que le constructeur accélère son expansion à l'étranger.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.