par Frederic Papkoff

New-York 2012 : Mercedes GL

Les Mercedes qui se respecte, il faut bien qu'elle apporte son lot de nouveautés (ou vantées comme telles).

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Les photographies déjà parues hier nous permettaient de découvrir la plastique du nouveau GL. Place aujourd'hui à ses entrailles. Car comme toute nouvelle Mercedes qui se respecte, il faut bien qu'elle apporte son lot de nouveautés (ou vantées comme telles).

Le GL a beau n'être (pour résumer très rapidement) qu'un Classe M à 7 places, il ne peut se contente de n'être que cela. Car ses dimensions en font d'emblée le plus grand, le plus cher des SUV de la marque, qui n'hésite d'ailleurs par à faire le parallèle avec la Classe S. Vu le style des feux arrière, on l'aurait presque pris pour un BMW X7... Jugez du peu : 5m12 de long, 1m85 de haut et 2m14 de large (avec rétroviseurs, mais quand même). Sur un empattement de 3m075, soit plus que la longueur d'une Smart.

A l'intérieur, on retrouve la planche du Classe M. C'était déjà à quelques détails près le cas du précédent GL d'ailleurs. Même planche, même console centrale aussi, avec jusqu'à trois molettes de réglage qui viennent encombrer l'espace pourtant libéré par la commande de boîte auto au volant...

Nouvelle Mercedes = nouvelles innovations. Pour le GL, les dispositifs mis en avant se nomment Crosswind Assist et Steer Control. Deux nouvelles lignes d'équipement qui viennent compenser l'effet d'un vent latéral (vu le profil de l'engin, on en comprend l'utilité) via l'ESP pour la première, ou corriger la trajectoire en cas de survirage pour la seconde. Pour parfaire le tout, on ajoutera en option l'Active Curve, doté de barres antiroulis actives qui vient compenser le roulis.

L'arsenal complet des aides à la conduite répond présent : surveillance de l'attention du conducteur (Attention Assist), régulateur de vitesse adaptatif, détection de risque de collision, surveillance d'angle mort (actif), alerte de changement de file (actif), assistant de feux de route, vision de nuit... Le grand GL se dote aussi d'un système de stationnement mains libres Park Assist, ainsi que de nouveaux airbags latéraux intégrés dans le dossier du siège également pour le second rang.

Au plan des motorisations, le GL viendra en version GL350 Bluetec (diesel) et GL500. Le GL350 reprend le 6 cylindres 3.0l développant 258 ch et 620 Nm. Sa consommation est annoncée à partir (selon la monte pneumatique) de 7.4 l/100 km, soit 192 g de CO2 par kilomètre. Il est doté du système d'additif AdBlue, qui permet de répondre à la nome Euro6. Le GL500 se contente pour le moment de la norme Euro5, avec son V8 4.6 suralimenté de 408 ch. Comptez au moins 11.3 l/100 km de super, soit 262 g/km pour les émissions de CO2.

Malgré ses dimensions imposantes, le GL soigne ses aptitudes hors pistes avec son pack On&Offroad, qui permet d'accéder à 6 modes de fonctionnement de la transmission intégrale (Cf. Terrain Response), et ajoute des protections au soubassement, ainsi qu'une gamme courte pour la transmission ou un verrouillage de différentiel. La suspension Airmatic permet de varier la hauteur de caisse pour une garde au sol de 285 mm et une profondeur guéable de 600 mm. Ne parlons pas des angles d'attaque, de fuite ou de passage, l'engin n'étant clairement pas adapté au franchissement pur...

Source : Mercedes-Benz

Pour résumer

Les Mercedes qui se respecte, il faut bien qu'elle apporte son lot de nouveautés (ou vantées comme telles).

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.