par Patrick Garcia

Nanjing Automotive emporte Rover

And the winner is.... Nanjing Automotive! L'pilogue du feuilleton de la reprise des actifs restants de Rover MG vient d'tre donn par PWH, l'administrateur judiciaire qui a donc choisi le plus petit des constructeurs chinois comme repreneur. Martin Leach et SAIC n'ont pas t retenu, et David James le sauveur du Dme du Millenium pensait reellement avoir une chance mais c'est le troisime larron, le plus discret, qui emporte les restes.
Et de restes, il est question puisque nous nous rappellons que les droits de fabrication des Rover 25 et 75 appartiennent SAIC. Pour la 45, c'est vers Honda qu'il faut se retourner et pour pouvoir jouir de l'cusson Rover, il faudra taper la porte de BMW ! Belles batailles d'avocats en perspective pour le nouveau propritaire qui pense toutefois pouvoir lgalement relancer des productions de MG 25 et 75 (?) ainsi que de nouveaux modles de gamme moyenne ou petite ainsi que sportifs sous le badge MG.
Malgr toutes ces perspectives, la firme dit pouvoir mettre en oeuvre ses plans qui comportent une dlocalisation partielle de la production en Chine, mais aussi la cration d'une structure Research & Development en Angleterre. L'usine de LongBridge, ainsi que d'autres aux UK, pourraient retrouver une certaine activit mais tout ceci reste au conditionnel. Aprs l'preuve des juges, celle du terrain apportera une rponse plus concrte tous les anciens employs de la firme anglaise. Good luck.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

And the winner is.... Nanjing Automotive! L'pilogue du feuilleton de la reprise des actifs restants de Rover MG vient d'tre donn par PWH, l'administrateur judiciaire qui a donc choisi le plus petit des constructeurs chinois comme repreneur. Martin Leach et SAIC n'ont pas t retenu, et David James le sauveur du Dme du Millenium pensait reellement avoir une chance mais c'est le troisime larron, le plus discret, qui emporte les restes.
Et de restes, il est question puisque nous nous rappellons que les droits de fabrication des Rover 25 et 75 appartiennent SAIC. Pour la 45, c'est vers Honda qu'il faut se retourner et pour pouvoir jouir de l'cusson Rover, il faudra taper la porte de BMW ! Belles batailles d'avocats en perspective pour le nouveau propritaire qui pense toutefois pouvoir lgalement relancer des productions de MG 25 et 75 (?) ainsi que de nouveaux modles de gamme moyenne ou petite ainsi que sportifs sous le badge MG.
Malgr toutes ces perspectives, la firme dit pouvoir mettre en oeuvre ses plans qui comportent une dlocalisation partielle de la production en Chine, mais aussi la cration d'une structure Research & Development en Angleterre. L'usine de LongBridge, ainsi que d'autres aux UK, pourraient retrouver une certaine activit mais tout ceci reste au conditionnel. Aprs l'preuve des juges, celle du terrain apportera une rponse plus concrte tous les anciens employs de la firme anglaise. Good luck.

source:BBCnews

Pour résumer

And the winner is.... Nanjing Automotive! L'pilogue du feuilleton de la reprise des actifs restants de Rover MG vient d'tre donn par PWH, l'administrateur judiciaire qui a donc choisi le plus petit des constructeurs chinois comme repreneur. Martin Leach et SAIC n'ont pas t retenu, et David James le sauveur du Dme du Millenium pensait reellement avoir une chance mais c'est le troisime larron, le plus discret, qui emporte les restes.
Et de restes, il est question puisque nous nous rappellons que les droits de fabrication des Rover 25 et 75 appartiennent SAIC. Pour la 45, c'est vers Honda qu'il faut se retourner et pour pouvoir jouir de l'cusson Rover, il faudra taper la porte de BMW ! Belles batailles d'avocats en perspective pour le nouveau propritaire qui pense toutefois pouvoir lgalement relancer des productions de MG 25 et 75 (?) ainsi que de nouveaux modles de gamme moyenne ou petite ainsi que sportifs sous le badge MG.
Malgr toutes ces perspectives, la firme dit pouvoir mettre en oeuvre ses plans qui comportent une dlocalisation partielle de la production en Chine, mais aussi la cration d'une structure Research & Development en Angleterre. L'usine de LongBridge, ainsi que d'autres aux UK, pourraient retrouver une certaine activit mais tout ceci reste au conditionnel. Aprs l'preuve des juges, celle du terrain apportera une rponse plus concrte tous les anciens employs de la firme anglaise. Good luck.

Patrick Garcia
Rédacteur
Patrick Garcia

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.