par Elisabeth Studer

Mercedes fabriquera ses moteurs électriques dès 2024

Mercedes-Benz prévoit de construire ses propres groupes motopropulseurs électriques pour ses nouvelles plates-formes électriques MMA et MB.EA à partir de 2024.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Mercedes veut contrôler l'ensemble du processus développement /fabrication du moteur électrique

Selon Markus Schäefer , directeur de la technologie de Daimler, l'intention de l'entreprise est de contrôler à brève échéance l'ensemble du processus de développement et de fabrication générale du moteur électrique, de la batterie et de l'électronique de puissance, bien que dans le dernier cas, il reste à décider s'il sera fabriqué en interne.

Des déclarations faites par Markus Schäefer au journal allemand Automobilwoche.

"Nous voulons contrôler autant que possible le système général du moteur électrique, de la batterie et de l'électronique de puissance, à l'instar de ce qui se passe avec le moteur à combustion", a déclaré Schäfer. Cette stratégie inclut également l'onduleur , qui est chargé de transférer l'énergie de la batterie au moteur, même si pour l'instant "il n'a pas été décidé si nous le construirons également nous-mêmes", a-t-il ajouté.

ZF et Valeo-Siemens, fournisseurs externes de Mercedes à l’heure actuelle

A l’heure actuelle, les composants moteurs des Mercedes-Benz sont fournis par des fournisseurs externes tels que ZF et Valeo-Siemens. ZF Friedrichshafen fournit les modules de motorisation de l' EQC , le SUV intermédiaire de la marque, et Valeo Siemens eAutomotive fournit les moteurs de l' EQS , le fleuron du véhicule électrique Mercedes.

Test en avant-première sur le nouveau Concept Vision EQXX

Un test en avant-première de ce nouveau groupe motopropulseur de développement interne complet est présenté par Mercedes sous le capot du nouveau Concept Vision EQXX . Ce groupe motopropulseur nécessite la moitié de l'espace d'installation. Il est environ un tiers plus léger.

Avec l'aide du reste des technologies intégrées, il peut consommer 10 kWh aux 100 kilomètres , réduisant considérablement la consommation actuelle de toutes les voitures électriques sur le marché, qui sont supérieures à 15 kWh/100 km. Avec une batterie de même capacité que celle actuellement implémentée dans l'EQS, il serait possible d'atteindre des autonomies allant jusqu'à 1 000 kilomètres, notamment dans les modèles électriques de nouvelle génération les plus compacts.

Ajustement des exigences de production et d'approvisionnement

Selon Schäfer, alors que l'électrification devient une partie de l'offre de véhicules de Mercedes, le constructeur procède à l'ajustement de ses exigences de production et d'approvisionnement. D'ici 2025, la moitié de ses modèles auront déjà été convertis en voitures 100 % électriques ou hybrides rechargeables. "Nous devrons discuter de l'expansion de la capacité mondiale du groupe motopropulseur électrique, car nous accélérons considérablement l'électrification de la gamme » a-t-il indiqué.

Une stratégie plus que rassurante pour les employés de Mercedes

Cette situation profitera aux employés des sites de production de Mercedes qui, jusqu'à présent, comptaient beaucoup sur le moteur à combustion pour leur assurer du travail.

Les comités d'entreprise, les syndicats Mercedes et d'autres constructeurs automobiles ont à maintes reprises exprimé leur inquiétude quant à de possibles pertes d'emplois dans les usines compte tenu de la réduction significative des composants requis par les véhicules électriques et de la nécessaire reconversion des salariés.

Moteurs électriques à flux axial

Mercedes a annoncé qu'il construirait des moteurs électriques à flux axial développés en collaboration avec la startup britannique Yasa (pour «Yokeless And Segmented Armature»). Dans l’optique de se démarquer de la concurrence à partir d’une technologie inédite, le groupe Daimler (maison mère de Mercedes) a fait l’acquisition de cette entreprise fondée en 2009 par Tim Woolmer et spécialisée dans la conception de machines électriques.

Cette configuration offre un certain nombre d’avantages au moteur «axial», permettant notamment un trajet de flux nettement plus court. Les aimants permanents étant plus éloignés de l’axe, cela qui permet d’obtenir un meilleur rendement et un meilleur effet de levier autour de l’axe central, offrant ainsi un couple plus important.

Au final, ce type de moteur permet d’obtenir une densité énergétique bien supérieure à celle des moteurs à flux radial, jusqu’à 2,5 fois plus importante selon certains modèles.

A noter également que 100% des enroulements en cuivre du moteur à flux axial sont actifs, alors que les machines à flux radial peuvent parfois avoir jusqu’à 50% de leur cuivre inactif, ce qui ajoute une résistance supplémentaire et provoque de facto une accumulation de chaleur.

Selon Schäfer, un deuxième "kit" avec des moteurs électriques radiaux pour les petits véhicules sera construit à l'usine Mercedes d'Untertürkheim.

Flexibilité du réseau de production

Les cellules de batterie développées en interne seront prêtes à être utilisées dans les véhicules Mercedes en un rien de temps. Schäfer valorise avant tout la flexibilité du réseau de production de batteries "puisqu'aucun type de cellule ne sera assemblé" met-il en avant.

Construction de quatre usines de batteries en Europe

Mercedes a annoncé la construction de quatre usines de batteries en Europe avec plusieurs partenaires. L'un d'eux est ACC , dans lequel, Mercedes déteint une participation, aux côtés de Stellantis et Total .

Avec Douvrin en France et Kaiserslautern en Allemagne, ACC a déjà indiqué l’implantation de deux de ses nouvelles usines. Il est tout à fait possible qu'au moins une autre usine de production soit construite en Allemagne. Dans un futur proche, "nous annoncerons la construction d'une usine pour l'Europe avec un autre partenaire" a indiqué le dirigeant. Selon Automobilwoche, il s’agirait du spécialiste chinois Farasis Energy , avec qui Daimler a un partenariat stratégique.

Sources : Automobilwoche

Pour résumer

Mercedes-Benz prévoit de construire ses propres groupes motopropulseurs électriques pour ses nouvelles plates-formes électriques MMA et MB.EA à partir de 2024.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.