par Nicolas Anderbegani

Maserati lance enfin le SUV Grecale

Après un retard à l’allumage lié à la crise des semi-conducteurs et après moult teasers pour nous faire patienter, la nouvelle Maserati Grecale a enfin été officiellement présentée. Le deuxième SUV du Trident sera disponible en trois versions GT, Modena et Trofeo, complétée dans un second temps par une version électrique appelée Folgore, premier modèle Maserati entièrement alimenté à l'électricité.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Levante bis ?

Le Grecale doit clairement augmenter les volumes de ventes en lorgnant vers le segment toujours très prisé et lucratif des SUV. Le Levante a représenté 59 % des volumes de ventes l’an dernier, avec plus de 14000 unités écoulées. Baptisé Grecale en hommage au fameux « vent du nord-est méditerranéen », ce nouveau modèle pourrait être considéré comme un Levante raccourci. Avec une longueur de 4 846 mètres, il ne rend que 14cm à son grand frère mais en propose 16 de plus que le Porsche Macan contre lequel il est censé se positionner. Large de 2 163 mètres et haut de 1 670 mètres, le Grecale affiche donc un gabarit plutôt costaud.

Ce SUV développé sur la plate-forme Giorgio bénéficie d’un capot nervuré qui plonge sur une calandre large et basse. De petits phares à LED équipent l'avant, tandis que l'arrière adopte des optiques en forme de boomerang "inspirés de la Maserati 3200 GT". L’avant affiche pour certains une étrange ressemblance avec le Ford Puma, surtout en raison de la forme des optiques...Certes, mais ne poussons pas le Trident trop loin !  Il est vrai que le nouveau design des phares avant de Maserati, déjà vu sur la MC20, en a déçu certains pour son manque de caractère, en comparaison notamment des magnifiques feux agressifs des Gran Turismo. La "ligne trapézoïdale" et la lunette arrière compacte donnent au Grecale une ligne dynamique de coupé. Quatre sorties d'échappement et une poupe large complètent l’affichage musclé du véhicule.

3 motorisations, bientôt 4

Sous le capot, les versions GT et Modena de la Grecale sont proposées avec un moteur essence 4 cylindres 2.0 à hybridation légère emprunté à la Ghibli hybride. Celui-ci développe 330 ch sur la Grecale Modena et 300 ch sur la Grecale GT. Le couple est fixé à 450 Nm. Avec ce moteur, la Grecale sprinte de 0 à 100 km/h entre 5,6 et 5,3 secondes pour une vitesse de pointe fixée à 240 km/h.

La Maserati Grecale Trofeo est propulsée par un V6 3.0 biturbo de 530 ch pour 620 Nm de couple. C'est en fait un moteur dérivé de celui de la supercar Maserati MC20, le six-cylindres en V Nettuno. Si ce bloc biturbo de 530 chevaux reprend la double combustion avec préchambre empruntée à la F1, il abandonne le carter sec au profit d’un carter humide. Maserati annonce des performances de sportive pour cette version Trofeo: 3,8 secondes pour atteindre les 100 km/h et 285 km/h en vitesse de pointe. Il dispose d'une suspension pneumatique standard et de modes de conduite appelés Comfort, GT, Sport, Corsa et Off-road. Ce Grecale Trofeo peut faire mal à son rival germanique, le Porsche Macan, dont la version la plus affutée, la « Performance », est pour l’instant cantonnée à 440 chevaux. Mais boxent-ils vraiment dans la même catégorie ?

Dans le courant de l’année 2023, la gamme recevra le renfort d’une version 100 % électrique "Folgore", la griffe électrique de Maserati. La puissance n’a pas encore été divulguée mais ce SUV à transmission intégrale doit être capable de délivrer 800 Nm de couple. D’une capacité de 105 kWh et reposant sur la technologie 400 volts, la batterie doit permettre de dépasser les 500 km d’autonomie. Pour l’instant, ce ne sont que des annonces et il faut se contenter d’un design avant d’en connaître plus d’un point de vue technique.

Upgrade intérieur

Si l’extérieur ne bouleverse pas les codes du Trident, à l'intérieur de la Grecale, Maserati fait sa révolution. Le constructeur italien a tapissé l'intérieur du SUV d'écrans. On retrouve à son bord quatre écrans, avec le tableau de bord numérique, un écran tactile central de 12,3 pouces associé au système multimédia Maserati Intelligent Assistant, un écran pratique de 8,8 pouces et une petite "horloge numérique" équipée d'un système de commande vocale.

Maserati a ainsi réduit au maximum le nombre de boutons sur la console centrale, afin de "laisser plus de place à un accoudoir généreux, une grande boîte à gants et une zone pour recharger le téléphone portable". Maserati affirme avoir utilisé des "matériaux nobles" et porter une attention particulière aux détails. Pour preuve, le constructeur indique l'éclairage situé derrière l'écran central, qui vise à "créer un effet lounge" à bord "en diffusant une douce lumière". Aucun détail ne doit être négligé. Le tableau de bord est recouvert de cuir Saffiano sur la version GT d'entrée de gamme tandis que le modèle sportif Trofeo privilégie la fibre de carbone ou le cuir perforé.

La commercialisation est prévue courant 2022. Les prix devraient démarrer aux alentours des 74 470 euros pour la GT, 85 200 pour la Modena, tandis que le Trofeo débutera à 114 950 euros. Il faudra cependant y ajouter chez nous un malus conséquent, notamment de 40 000 € pour la version V6.

Comme Alfa Romeo, Maserati propose désormais deux SUV dans sa gamme. On peut bien évidemment, en puriste, déplorer cette tendance, mais les exemples de Porsche et Lamborghini ont montré que c'était une voie très rentable.

Pour résumer

Après un retard à l’allumage lié à la crise des semi-conducteurs et après moult teasers pour nous faire patienter, la nouvelle Maserati Grecale a enfin été officiellement présentée. Le deuxième SUV du Trident sera disponible en trois versions GT, Modena et Trofeo, complétée dans un second temps par une version électrique appelée Folgore, premier modèle Maserati entièrement alimenté à l'électricité.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.