Maserati : la fin du Levante imminente
par Nicolas Anderbegani
Pas d'héritier avant 2027...

Maserati : la fin du Levante imminente

L'arrêt de la production du SUV italien se fera à partir du 31 mars, avec des craintes pour les effectifs de Mirafiori

Zapping Le Blogauto Essai de La Mazda MX30 R-EV

La situation à l'usine de Mirafiori se complique et se tend. Les travailleurs, déjà en grève suite à l'annonce de la période de licenciement à partir du 12 février, appellent à une action immédiate. Par ailleurs, l'arrêt de la production du SUV Maserati Levante a été confirmé à partir du 31 mars. La décision a suscité l'inquiétude au siège de l'Uilm à Turin, le syndicat représenté par Giorgio Airaudo de la CGIL Piemonte, qui a exprimé sa solidarité immédiate avec les travailleurs et a demandé de la clarté à l'entreprise pour faire face à la gravité de la situation.

Une grosse chute de la production journalière

Selon ce qui a été communiqué, sur un total de 33 Maserati produites par jour à Mirafiori, 25 sont du modèle Maserati Levante. Par conséquent, l'interruption de la production de ce modèle portera le nombre de voitures du Trident produites à Mirafiori à quelques unités seulement, précisément 8, entre la Ghibli , la Quattroporte (deux modèles vieillissants), la GranTurismo et la GranCabrio.

Les syndicats appellent donc à une réunion urgente avec le gouvernement et Stellantis pour discuter de l'avenir de l'usine et réitérer l'importance de Mirafiori dans la stratégie industrielle du groupe en Italie, avec l’attribution rapide d’un nouveau modèle. La perspective de la production future de Maserati au sein de l'usine est actuellement une inconnue d'une importance considérable.

Le Levante, lancé en 2016, a été important dans la relance des ventes du Trident, mais son successeur n'est pas attendu avant 2027 et sera un véhicule électrique qui pourrait être produit à Cassino, car il devrait utiliser la plateforme STLA Large. Par ailleurs, il ne semble pas que l’entrée de la 500 électrique sur le marché américain ait, pour le moment, contribué à augmenter la production de ce modèle.

Le Trident doit sortir des flots

Plus globalement, l’avenir immédiat de Maserati fait réflechir, avec une Quattroporte reportée, un Grecale qui va devoir composer avec le nouveau Macan et des Folgore qui n’ont pas décollé pour le moment. Maserati va serrer les dents. D’ici 2027, la marque comptera dans sa gamme une MC20 (qui reste une niche), un Grecale en thermique et Folgore, et les Granturismo et Grancabrio en thermique et Folgore. Côté nouveauté, la MC20 électrifiée arrivera en 2025, le nouveau Levante électrique en 2027 et la nouvelle Quattroporte en 2028…sauf remaniement du plan.

Il y a de quoi s’agacer de voir comment végètent les fleurons italiens depuis quelques années, hormis Ferrari, qui a repris son indépendance, et Lamborghini qui est sous pavillon germanique. De Fiat à Alfa Romeo en passant par Maserati et Lancia, combien de fois a-t-on eu des plans produits soit trop ambitieux et irréalisables ou revus à la baisse, des projets abandonnés ou des produits qui ont trop vieilli et n'ont pas été renouvelés à temps, sans parler des retards pris dans l’hybride, l’électrique, etc. Pour Maserati, c’est son positionnement qui a également été louvoyant. Rageant de voir un tel potentiel gaspillé, il est clair qu’un cap ferme doit être proposé !

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Le Maserati Levante va cessé d'être produit à la fin du mois de mars. Son remplaçant n'est pas prévu avant 2027 et n'est même pas censé être assemblé à l'usine de Mirafiori, où les cadences de production chutent et s'ajoutent à des menaces sur l'emploi.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.