par Le Blog Auto

Le marché de l’occasion poids-lourds en plein boum

Si le marché du véhicule industriel de plus de 3,5 tonnes neuf a été pénalisé par la pandémie en 2020, le marché de l’occasion, lui, a continué de bien se porter. Il faut dire que c’est un moyen rapide de renouveler sa flotte et de choisir certains véhicules reconnus comme très fiables.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Quand on pense occasion, on pense surtout aux voitures pour particuliers, ou aux petits utilitaires légers. Cependant, le marché du camion et véhicule industriel d’occasion s’est grandement développé ces dernières années. En 2020, certains ont dû faire des achats dits d’urgence et le marché du neuf ne pouvait pas forcément répondre à la demande. Ainsi, en se tournant vers le PL d’occasion, certaines entreprises ont pu trouver immédiatement l’utilitaire dont elles avaient besoin.

En plus, comme pour les voitures automobiles, le marché de l’occasion est aussi une bonne manière de rajeunir le parc roulant et de diffuser des normes d’émission de CO2 et de polluants plus récentes. L’an passé, plus de la moitié des camions d’occasion vendus répondaient aux normes Euro 6. Si on ajoute les Euro 5, on dépasse les 75% du marché du VO.

Pour une entreprise, c’est un bon moyen d’atteindre un véhicule Crit’Air 2. Pour les poids-lourds, le certificat Crit’Air 2 est délivré aux moteurs Diesel Euro VI (à partir du 1er janvier 2014) ou essence Euro V (à partir du 1er octobre 2009). D’ailleurs, 2014 est l’année approximative du début de la croissance actuelle du marché du véhicule industriel d’occasion. Il y a la mise en place de la norme Euro 6, et la conséquence de la crise économique mondiale de 2008 qui a, à la fois, amené beaucoup de véhicules sur ce marché comme on peut le voir ici, et poussé pas mal de professionnels à se tourner vers une occasion, moins chère.

Renouveler sa flotte de camions permet à une entreprise de continuer de les faire rouler dans un contexte où l’on a de plus en plus d’anciens véhicules interdits de rentrer dans certaines zones dite à faible émission. L’aspect financier est également à prendre en compte, car avec les progrès des motorisations, ces camions récents consomment moins de gazole que leurs prédécesseurs.

Rajeunir sa flotte et accéder à certains modèles réputés

Un véhicule d’occasion, c’est la possibilité de rajeunir son parc roulant. Cependant, cela permet également d’accéder à certaines marques réputées, mais plus onéreuses. Contrairement aux véhicules particuliers qui « ne valent plus rien » passé 250 000 à 300 000 km, un poids-lourds d’une marque réputée comme Scania, Renault ou Mercedes, pourra se négocier encore plusieurs dizaines de milliers d’euros malgré un kilométrage dépassant largement les 400 000 km.

Sur le marché de l’occasion pour les professionnels, le BTP (bâtiment et travaux publics) sont le secteur le plus friand de ce système. Porteurs-à-benne, tracteurs, semi-remorque, tout y passe. Et côté marques, Mercedes Actros et Renault Magnum représentent un bon nombre de recherches dans les différents moteurs de petites annonces. Preuve de leur réputation, non ?

Certains camions spécialisés et aménagés restent très chers malgré les années et les heures d’utilisation. Les constructeurs de camion se sont mis sur le marché de l’occasion. Un peu comme pour les voitures pour particuliers, les constructeurs ont compris qu’il y avait matière à conquérir de nouveaux clients, et à se faire des marges en rassurant les acheteurs avec des garanties occasion.

Le marché de l’occasion du camion tend également vers le marché du véhicule de collection. On peut, en effet, trouver des camions Euro 6 ou Euro 5. Mais, on peut également trouver en occasion des camions des années 60, si on est passionné. Ici, c’est rarement un pro qui va faire cette recherche bien que certaines entreprises recherchent de vieux véhicules pour exposer et pour leur image : Berliet, Unic, ou même de vieilles dépanneuses Ford qui attendent un nouveau propriétaire.

Pour résumer

Si le marché du véhicule industriel de plus de 3,5 tonnes neuf a été pénalisé par la pandémie en 2020, le marché de l’occasion, lui, a continué de bien se porter. Il faut dire que c’est un moyen rapide de renouveler sa flotte et de choisir certains véhicules reconnus comme très fiables.

Le Blog Auto
Rédacteur
Le Blog Auto

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.