par Elisabeth Studer

UE : soutien à la production d'aimants en terres rares

L'UE travaillerait sur des propositions pour relancer la production locale d'un type d'aimant spécifique, élaboré à partir de terres rares, indispensable pour les moteurs de voitures électriques, en offrant un soutien aux producteurs des pays membres. Objectif : qu'ils puissent concurrencer leurs concurrents chinois qui dominent actuellement le marché.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

UE : soutien financier face à la concurrence - déloyale ? de la Chine

Les entreprises européennes affirment qu'elles ne peuvent pas rivaliser avec les producteurs chinois, qui, selon elles, reçoivent des subventions équivalant à environ un cinquième de leurs coûts de matières premières, un avantage de taille pour leur permettre de fournir 90 % du marché mondial des aimants.

Les propositions examinées par l'UE comprennent à la fois un financement et une compensation pour les coûts plus élevés des matières premières, ont déclaré deux sources proches du dossier.

Nouvelle législation aux Etats-Unis sur les aimants en terres rares

Les mesures visant à soutenir la production d'aimants permanents en terres rares refléteraient la législation introduite aux États-Unis au début du mois d’août pour offrir des crédits d'impôt aux producteurs locaux.

Les États-Unis, l'UE et le Royaume-Uni visent à augmenter la production des aimants super puissants utilisés dans les véhicules électriques (VE) et les éoliennes pour aider à atteindre les objectifs de réduction des émissions de carbone et leur dépendance à l'égard de la Chine.

Effort public/privé pour stimuler le secteur

"Si nous investissons notre propre capital, nous devrons avoir un effort coordonné là notre part du capital attirera un rendement suffisant", a déclaré Constantine Karayannopoulos, directeur général de Neo Performance Materials. La société possède la seule installation commerciale de séparation des terres rares en Europe et est prêt à construire une usine d'aimants permanents de 100 millions de dollars en Estonie, a ajouté Karayannopoulos. Ajoutant qu’il n'avait pas vu les propositions de l'UE, il a indiqué qu'il soutenait un effort public/privé pour stimuler le secteur.

Alliance européenne pour les terres rares

Fin 2020, l'UE a lancé l'Alliance européenne pour les matières premières (ERMA). Objectif : s’assurer que l’Union dispose d'une gamme de minéraux essentiels nécessaires à sa transition verte en donnant la priorité absolue aux terres rares.

L’UE s’est fixé pour objectif de créer une industrie nationale d'extraction, de traitement et d'aimants de terres rares afin de réduire la vulnérabilité à toute perturbation des approvisionnements chinois.

A l’heure actuelle, la Chine fournit 98 % de la demande de l'UE en aimants fabriqués à partir de terres rares, un ensemble de 17 minéraux utilisés dans une gamme d'applications, notamment l'électronique, la défense et l'aérospatiale.

Recommandations pour la création d’une industrie d’aimants en terres rares

Des recommandations sur la façon de créer une industrie d'aimants en terres rares rédigées par un groupe sous l'égide d'ERMA devraient être rendues publiques le mois prochain, ont indiqué des sources proches du dossier. Un plan d'action du cluster ERMA pour les aimants et les moteurs en terres rares a été transmis aux hauts responsables de l'UE, ont-ils ajouté.

Les constructeurs automobiles devront accepter de payer plus pour un meilleur produit

Reste que pour viable, une industrie des aimants européenne aurait besoin du soutien de clients, tels que les constructeurs automobiles, qui doivent accepter de payer une légère prime pour avoir la garantie d'un produit environnemental et traçable.

Thierry Breton, commissaire européen au marché intérieur, aurait accepté de les approcher en vue d’obtenir leur soutien. L'Association des constructeurs automobiles allemands (VDA) a quant à elle refusé d’indiquer si ses membres soutiendraient une telle initiative.

Une concurrence difficile à contrer

L'allemand Vacuumschmelze (VAC), le seul grand producteur d'aimants permanents de l'hémisphère occidental, ne donnera pas son feu vert aux plans d'expansion d'une usine de fabrication d'aimants pour l'industrie européenne des véhicules électriques tant que la rentabilité de son projet ne sera pas assuré.

"Les producteurs chinois d'aimants permanents obtiennent des matières premières à 25 % en dessous du prix que je peux leur obtenir", a déclaré Bernd Schleede, responsable des aimants permanents chez VAC.

"Pour atteindre des règles du jeu équitables, soit l'UE devrait compenser cet écart, soit envisager des sanctions sur l'importation d'aimants. Personnellement, je préférerais la première option."

Il a refusé de commenter des propositions spécifiques de l'UE.

Soutien financier de l’Etat chinois aux producteurs nationaux

Les producteurs chinois bénéficient d'un remboursement de 13 % de la TVA sur les matières premières et reçoivent généralement une subvention de 10 % des gouvernements locaux sur le montant de leurs approvisionnements.

Notre avis, par leblogauto.com

L'attention européenne se porte désormais sur les minéraux utilisés dans les aimants permanents, dont la demande devrait être multipliée par dix d'ici 2050, lorsque l'UE et le Royaume-Uni se sont engagés à réduire à zéro les émissions nettes de gaz à effet de serre.

Encore une fois, l’Union européenne tente de s’affranchir de sa dépendance face à la Chine, alors que les véhicules électriques qu’elle promeut à l’heure actuelle intègre de nombreux éléments et composants issus de l’Empire du Milieu.

Sources : Reuters

Podcast Men's Up Life
 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.

Pour résumer

L'UE travaillerait sur des propositions pour relancer la production locale d'un type d'aimant spécifique, élaboré à partir de terres rares, indispensable pour les moteurs de voitures électriques, en offrant un soutien aux producteurs des pays membres. Objectif : qu'ils puissent concurrencer leurs concurrents chinois qui dominent actuellement le marché.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.