par Pierre-Laurent Ribault

Lexus GS450h: prise de contact

Aprs la confrence de presse d'introduction de la Lexus GS450h Tokyo, le constructeur proposait aux journalistes - et aux blogueurs - prsents une (trop) courte prise en main de la voiture, sur la mini piste qui circule autour du site MegaWeb. C'est une sorte de parc d'attractions/showroom gant construit par Toyota Odaiba, sur les tendues gagnes sur la mer en bordure de la mgapole. On reviendra sur l'endroit l'occasion. Autant dire que je ne me suis pas fait prier pour m'installer au volant. L'exprience fut tonnante, pour moi qui suis habitu comme tout le monde la conduite d'engins prosaquement mcaniques.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Aprs la confrence de presse d'introduction de la Lexus GS450h Tokyo, le constructeur proposait aux journalistes - et aux blogueurs - prsents une (trop) courte prise en main de la voiture, sur la mini piste qui circule autour du site MegaWeb. C'est une sorte de parc d'attractions/showroom gant construit par Toyota Odaiba, sur les tendues gagnes sur la mer en bordure de la mgapole. On reviendra sur l'endroit l'occasion. Autant dire que je ne me suis pas fait prier pour m'installer au volant. L'exprience fut tonnante, pour moi qui suis habitu comme tout le monde la conduite d'engins prosaquement mcaniques.

Quand on en a fini de rgler sige et commandes avec de multiples boutons, de quoi s'amuser pendant des heures, il faut passer aux choses srieuses: comme sur les voitures modernes d'un certain niveau, pas de cl tourner, c'est d'une pression sur un gros bouton Start/Stop, qu'on dmarre. Enfin c'est ce quoi je m'attendais.

En fait, une fois le bouton enfonc, le volant qui tait lgrement rtract se positionne sous les mains, le tableau de bord s'illumine, un gentil fond sonore jazzy genre bar d'htel se fait entendre et... c'est tout. "Allons-y" m'indique l'homme de Lexus. Je passe la bote automatique sur D, relche le frein de parking (au pied), et... toujours rien. Soudain treint de l'inquitude d'avoir oubli quelque chose d'essentiel, qui va me rendre ridicule devant les ingnieurs de Lexus qui veillent au bon droulement des choses, j'appuie sur l'acclrateur sans trop y croire et la voiture se met ma grande surprise avancer dans un silence absolu, seuls de ngligeables bruits de roulement venant peine troubler le filet musical prcdemment dcrit. Bon sang mais c'est bien sr, c'est le moteur lectrique qui est la barre, comme l'indique le compteur de "Power" la gauche du compteur de vitesse.

Alors que je glisse gentiment aux alentours de 40 km/h, l'aiguille est fermement dans la zone verte, marque Eco. Un diagramme des systmes embarqus sur l'cran de la console centrale montre en plus comme dans une Prius qui fait quoi dans le systme, en temps rel. Arriv au bout rectiligne du trac, j'enfonce la pdale de droite et la voiture se lance dans une pousse continue qui enfonce dans le sige, un ronronnement feutr dans la rgion l'avant de l'habitacle me faisant poliment comprendre aprs quelques secondes que le V6 est entr son tour dans la danse. Le moment prcis de cette transition je ne saurais le dterminer, en l'absence du moindre indice sensoriel dtectable. Impressionnant. Les conditions ne m'ont pas permis de monter au del de la barre fatidique des 100 km/h, mais la vitesse que l'aiguille a mis pour arriver sur la graduation me fait penser que le chiffre de 5,6 secondes annonc par le constructeur est entirement plausible. Mais tout se passe dans un calme si olympien que c'en est contre-intuitif.

Cette voiture est un sacr pige permis, mme si je suis persuad que l'argument "je ne me rendais pas compte de ma vitesse" est enfin recevable si on russit faire faire un petit tour au juge. Mme passage de tmoin imperceptible la dclration, o le retour au tout lectrique se fait sans tre dtect, sauf via les instruments de bord dots d'un clairage blanc indirect trs lgant.

Je ne peux juger plus avant sur le freinage (qui a l'air solide) ou la tenue de route, ce sera pour une autre fois. Mais ces quelques kilomtres ont t suffisants pour se rendre compte de l'avance technologique en action. Cette voiture m'a laiss une impression de clerg dix-septime: tout en onctuosit de faade, mais les gardes du cardinal la commande derrire la tenture quand on veut tre persuasif, sans avoir mme lever la voix. On prendrait vite l'habitude de ce genre de pouvoir.

Lire galement:

Lexus GS450h: l'hybride sur le cou

Pour résumer

Aprs la confrence de presse d'introduction de la Lexus GS450h Tokyo, le constructeur proposait aux journalistes - et aux blogueurs - prsents une (trop) courte prise en main de la voiture, sur la mini piste qui circule autour du site MegaWeb. C'est une sorte de parc d'attractions/showroom gant construit par Toyota Odaiba, sur les tendues gagnes sur la mer en bordure de la mgapole. On reviendra sur l'endroit l'occasion. Autant dire que je ne me suis pas fait prier pour m'installer au volant. L'exprience fut tonnante, pour moi qui suis habitu comme tout le monde la conduite d'engins prosaquement mcaniques.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.