par Patrick Garcia

L'Europe tance Peugeot

Peugeot a t condamn payer prs de 50 Millions d'euros d'amende pour avoir, selon la commisssion, tent d'empecher la rimportation d'autos vendues au sein de l'Europe. Plus clairement, un systme de primes en vigueur aux Pays Bas de 1997 2003, rendait l'exportation hors frontires trs pnalisante pour les concessionnaires locaux. L o Peugeot ne voyait qu'un soutien au march hollandais, l'Europe y voit une entrave la libre circulation des biens et la concurrence. Avant Peugeot, d'autres constructeurs, tels que VAG, Opel et Mercedes ont subi la mme punition des degr divers.
Sur un mme modle, les diffrences de tarifs pratiqus par les constructeurs peuvent tre importantes selon que l'on se trouve sur son march local dj quasiment acquis ou sur un march conqurir qui ncessite une politique de prix agressive. Ceci incite les mandataires, mais aussi les concessionnaires bnficiaires de cette diffrence, activer un march plus ou moins parallle d'autos neuves qui pnalise forcment la politique stratgique de distribution des constructeurs qui ont tous tent par des moyens plus ou moins lgaux d'empcher ces rimportations non contrles.
Peugeot devrait faire appel de cette lourde condamnation.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Peugeot a t condamn payer prs de 50 Millions d'euros d'amende pour avoir, selon la commisssion, tent d'empecher la rimportation d'autos vendues au sein de l'Europe. Plus clairement, un systme de primes en vigueur aux Pays Bas de 1997 2003, rendait l'exportation hors frontires trs pnalisante pour les concessionnaires locaux. L o Peugeot ne voyait qu'un soutien au march hollandais, l'Europe y voit une entrave la libre circulation des biens et la concurrence. Avant Peugeot, d'autres constructeurs, tels que VAG, Opel et Mercedes ont subi la mme punition des degr divers.
Sur un mme modle, les diffrences de tarifs pratiqus par les constructeurs peuvent tre importantes selon que l'on se trouve sur son march local dj quasiment acquis ou sur un march conqurir qui ncessite une politique de prix agressive. Ceci incite les mandataires, mais aussi les concessionnaires bnficiaires de cette diffrence, activer un march plus ou moins parallle d'autos neuves qui pnalise forcment la politique stratgique de distribution des constructeurs qui ont tous tent par des moyens plus ou moins lgaux d'empcher ces rimportations non contrles.
Peugeot devrait faire appel de cette lourde condamnation.

Pour résumer

Peugeot a t condamn payer prs de 50 Millions d'euros d'amende pour avoir, selon la commisssion, tent d'empecher la rimportation d'autos vendues au sein de l'Europe. Plus clairement, un systme de primes en vigueur aux Pays Bas de 1997 2003, rendait l'exportation hors frontires trs pnalisante pour les concessionnaires locaux. L o Peugeot ne voyait qu'un soutien au march hollandais, l'Europe y voit une entrave la libre circulation des biens et la concurrence. Avant Peugeot, d'autres constructeurs, tels que VAG, Opel et Mercedes ont subi la mme punition des degr divers.
Sur un mme modle, les diffrences de tarifs pratiqus par les constructeurs peuvent tre importantes selon que l'on se trouve sur son march local dj quasiment acquis ou sur un march conqurir qui ncessite une politique de prix agressive. Ceci incite les mandataires, mais aussi les concessionnaires bnficiaires de cette diffrence, activer un march plus ou moins parallle d'autos neuves qui pnalise forcment la politique stratgique de distribution des constructeurs qui ont tous tent par des moyens plus ou moins lgaux d'empcher ces rimportations non contrles.
Peugeot devrait faire appel de cette lourde condamnation.

Patrick Garcia
Rédacteur
Patrick Garcia

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.