Le mauvais début d'année de la sécurité routière continue
par Thibaut Emme

Le mauvais début d'année de la sécurité routière continue

Depuis le début de 2024, les chiffres de la sécurité routière montrent une hausse du nombre de tués. Le mois d'avril ne déroge pas à cette tendance avec +9% du nombre de tués. Une réaction est à prévoir du côté des autorités.

Zapping Le Blogauto Alpha Tonale Q4 PHEV-2 280ch Veloce

Selon les chiffres de l'ONISR (Organisme National Interministériel à la Sécurité Routière) extrait de la base BAAC, on comptabilise 242 personnes tuées sur les routes de France Métropolitaine en avril 2024. Ce sont 20 tués de plus par rapport à 2023 soit 9% de hausse. Cette hausse est intégralement faite par les deux roues motorisés avec +24 tués. Mais il n'y a pas que cette catégorie qui augmente puisque l'on compte 9 piétons de plus et 5 cyclistes. A l'inverse, du côté des automobilistes, on note une baisse de 24 tués.

Le nombre de blessés est en hausse de 6% par rapport à il y a un an avec 1 285 blessés. Dans le détail, on a une hausse des piétons blessés (+18%), mais aussi des deux roues motorisés (+15%) tandis que du côté des automobiles, cela baisse de 5%. On peut aussi noter que les 65 ans ou plus voient le nombre de blessés graves en hausse de 17%. Les 14-17 ans et 18-24 ans sont plus impliqués dans les décès à deux roues.

Avec de tels chiffres depuis le début de l'année 2024, il serait étonnant de ne pas avoir une réaction de la part du Ministre de l'Intérieur et des autorités de la Sécurité Routière. Sur les trois derniers mois, par rapport aux mêmes trois mois de 2023, la hausse du nombre de tués atteint 14% !

Désormais, si on prend les chiffres sur 12 mois glissants, la hausse du nombre de tués est de 3%. Toutefois, c'est toujours en baisse de 7% par rapport à l'année 2019 qui est prise comme référence pré-covid. Alors simple remontée des statistiques ou tendance de fond à "contrer" rapidement ?

Moins d'automobilistes, plus de cyclistes, de piétons et d'utilisateurs de trottinettes

Dans les tendances de fond en revanche, on a le nombre d'automobilistes tués qui baisse avec -1% sur les 12 derniers mois. Depuis la pandémie, les automobilistes tués représentent moins de 50% et cette proportion semble définitivement passée sous cette moitié. En revanche, les usagers de deux roues voient le nombre de tués en hausse de 5% sur les 12 derniers mois et même une hausse de 1% par rapport à 2019.

Idem pour les piétons avec une hausse de 5% sur les 12 derniers mois et +1% par rapport à 2019. Quant aux cyclistes, avec la pandémie, on observe une hausse spectaculaire de la pratique. En conséquence, on note une hausse de 3% sur 1 an, mais surtout 25% (!) par rapport à 2019 du nombre de tués. Les utilisateurs de patinettes aussi (EDPm) avec carrément +31% sur les 12 derniers mois.

Aussi, il va falloir accentuer la communication de la SR envers ces usagers vulnérables. Ces catégories sont à la fois victimes dans les accidents, avec des poids lourds ou des voitures, mais il y a une part non négligeable des cyclistes qui se tuent tout seuls dans des chutes. Certaines associations pourraient globaliser la hausse pour fustiger le fait que désormais jusqu'à 5 km/h de dépassement de la limite de vitesse on ne perd plus de points.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Les chiffres de la sécurité routière ne sont pas bons depuis le début de 2024. Mais, en regardant dans les détails, les automobilistes continuent de voir le nombre de tués baisser quand les autres catégories sont en hausse. A voir comment la Sécurité Routière réagira à ces chiffres.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.