par Thibaut Emme

Lada e-Largus, concept électrique

Avtovaz vogue désormais sans Renault depuis que le constructeur français a été poussé à céder sa participation dans le constructeur russe. Pour autant, il faut avancer et Avtovaz a présenté un concept de Largus électrique.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

La Largus est un break à bas coût, soeur presque jumelle de la Dacia Logan MCV. Le "concept" électrique a été présenté directement à l'usine d'Izhevsk. Cette e-Largus est pour l'instant une vue "mal photoshopée" (les stries bleues sont droites), ainsi qu'un véhicule découpé pour présenter la motorisation électrique.

Pour le moment, la fiche technique est gardée secrète. Selon Avtograd News, cela pourrait aller de 350 à 400 km en version transport de personnes, et de 200 à 250 km dans la version fourgon utilitaire. Quant au prix, il pourrait flirter avec les 3 millions de roubles. Pour comparaison, la Largus thermique débute à 1 300 900 roubles. L'énorme différence s'explique principalement par le coût des batteries évidemment.

Un coup de bluff ?

Mais, en Russie, les aides peuvent atteindre 925 000 roubles ce qui fera diminuer grandement le prix. Ce resterait tout de même l'équivalent de 24 à 32 000 euros après aides de l'Etat. Sur l'un des visuels présentés à l'usine, on peut voir qu'une grosse partie de la batterie se trouve sous le capot avant et non sous le plancher. Cela devrait mettre beaucoup de poids à l'avant, et plutôt haut. Pas bon pour la tenue de route.

Bon, la sécurité ne semble pas trop le leitmotiv de Lada. Le premier niveau de finition ne possède qu'un airbag conducteur. Pour le coussin gonflable côté passager il faut prendre l'un des niveaux supérieurs. Le pare-soleil côté passager n'a même pas de miroir (ce n'est pas de la sécurité certes) dans ce premier niveau de finition. Les motorisations sont réduites à une seule (le 1,6 litres 8 soupapes de 90ch et l'électronique est simplifiée (pas d'ABS, etc.). Vu la situation d'Avtovaz, la Russie ferme les yeux sur la non homologation des véhicules. Les Lada Largus vont être rapatriées d'Izhevsk (République d'Oudmourtie) à Tolyatti 600 km au sud-ouest, en banlieue de Samara.

Notre avis, par leblogauto.com

Est-ce pour la communication ou pas ce concept e-Largus électrique ? En effet, Lada/Avtovaz doit gérer le départ de Renault et les véhicules sont fait "en situation de crise", sans équipement de base et avec des stocks de pièces laissés par Renault à la "demande" de Moscou. Mais à l'avenir ? Quid des Lada ? Avec les sanctions européennes, Renault ne devrait pas pouvoir fournir Lada en pièces détachées. Lada pourrait donc rapidement se tourner vers une marque Chinoise pour assembler des véhicules rebadgés.

Alors ce concept e-Largus ? On y croit moyennement. Surtout que le VE en Russie est loin d'être une préoccupation première.

Pour résumer

Avtovaz tente de relancer Lada après la cession par Renault de ce mythe de l'industrie automobile russe. Sauf qu'en présentant un concept 100% électrique de Lada Largus, Avtovaz semble un brin optimiste alors que la production peine à se relancer avec des véhicules très dépouillés.

L'avenir de Lada passe sans doute par des véhicules chinois sous licence. Faute de grive, on mange des merles.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.