Lancer le diaporama
essais Rolls sud France
+4
Credit Photo - Rolls-Royce
LANCER LE DIAPORAMA
par Nicolas Anderbegani

La Rolls-Royce Spectre en essais intensifs dans le sud de la France

Après des tests intensifs en Suède, Rolls-Royce poursuit les essais de sa première et future grande berline électrique, la Spectre, en effectuant d’intenses roulages dans les environs de Miramas.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

Chicanons d'abord sur la géographie

Bon, le communiqué évoque des essais sur la « côte d’Azur » et la « French Riviera », mais le lieu indiqué, Miramas, qui est situé à environ 20 KM au nord-ouest de Marseille, correspond davantage à l’arrière-pays provençal qu’à la Côte d’Azur. Certes, il n’y a pas de limite officielle mais on a coutume de faire débuter la Riviera vers Hyères voire Saint-Tropez, puis de la prolonger jusqu'à Menton, avant de passer le relais à la Riviera Ligure.. Cela dit, Riviera et Côte d’Azur, c’est plus évocateur pour la clientèle Rolls-Royce que « Bouches du Rhône », et plus glamour aussi. Cette région est appréciée par de nombreux clients de la marque, et, par conséquent, 55 % des tests ont lieu sur les routes mêmes sur lesquelles les Spectres de production seront conduites après les premières livraisons, prévues pour le quatrième trimestre 2023. Pour rappel, se trouve aussi dans les environs de Miramas un circuit qui est la propriété de BMW depuis 1986.

Un tournant historique

Bref, trêve de considérations géographiques, et parlons un peu de cette Spectre. En attendant les spécifications techniques, quelques chiffres fournis par RR donnent déjà le tourni. Torsten Müller-Ötvös, président-directeur général, Rolls-Royce Motor Cars s’enthousiasme pour un projet « Libéré des contraintes liées au moteur à combustion interne », et qui devrait permettre d’offrir la « plus pure expression de l'expérience Rolls-Royce dans les 118 ans d'histoire de la marque. »

En 2011, Rolls-Royce a présenté un concept Experimental Phantom entièrement électrique nommé 102EX, suivi par le concept 103EX. Ces voitures expérimentales ont suscité un intérêt considérable de la part des clients de Rolls-Royce, qui pévoit, d’ici 2030, d’être une marque entièrement électrique. Pour s'assurer que la Spectre est avant tout une Rolls-Royce, elle subit le programme d'essais le plus exigeant jamais conçu par la marque, couvrant 2,5 millions de kilomètres et simulant en moyenne plus de…400 ans d'utilisation pour une Rolls-Royce. La Côte d'Azur et ses routes présentent une combinaison parfaite des types de conditions qui seront exigées des clients de Spectre, allant des corniches côtières techniques aux chaussées intérieures plus rapides.

Aérodynamique et techno, la Spectre sera la Rolls 2.0

Les Rolls-Royce ne se définissaient pas spécialement par leur aérodynamisme, mais la donne pourrait changer, à l’image du design repensé de la
mascotte Spirit of Ecstasy qui trônera fièrement à la proue de Spectre. Les aérodynamiciens annoncent un coefficient de traînée de seulement 0,26, ce qui en fera la Rolls-Royce la plus aérodynamique jamais créée. La Spectre promet aussi d’être la plus aboutie d’un point de vue technologique. Le constructeur précise qu’elle comporte 141 200 relations émetteur-récepteur, plus de 1 000 fonctions et plus de 25 000 sous-fonctions. C'est environ trois fois plus de signaux émetteur-récepteur qu'une Rolls-Royce typique. Au cours du programme d'essais sur la « Riviera », les ingénieurs vont créer minutieusement une commande dédiée pour chacune des plus de 25 000 fonctions de Spectre, incorporant des variations de réponse en fonction de facteurs tels que la météo, le comportement du conducteur, l'état du véhicule et les conditions routières.

Les essais vont aussi permettre d’affiner une nouvelle technologie de suspension baptisée "Magic Carpet Ride". Tirant parti des capacités de traitement à grande vitesse de la Spectre, ce système sophistiqué de stabilisation électronique du roulis utilise les données du système Flagbearer de la voiture, qui lit la surface de la route devant, et le système de navigation par satellite, qui alerte Spectre des virages à venir.Sur les routes droites, le système peut découpler automatiquement les barres anti-roulis du Spectre, permettant à chaque roue d'agir indépendamment.  Cela améliore également considérablement les imperfections de conduite à haute fréquence causées par des défauts plus petits et plus fréquents de la qualité de la surface de la route.

Une fois qu'un virage est confirmé comme imminent par les données de navigation par satellite et le système Flagbearer, les composants sont réaccouplés, les amortisseurs de suspension se raidissent et le système de direction à quatre roues se prépare à l'activation pour assurer une entrée et une sortie sans effort. Dans les virages, plus de 18 capteurs sont surveillés et les paramètres de direction, de freinage, de puissance et de suspension sont ajustés en conséquence afin que Spectre reste stable. 

 
 

 

Pour résumer

La Rolls-Royce Spectre incarnera la transition historique de la célèbre marque de luxe britannique vers l'électrification. En attendant sa sortie, la Spectre est soumise à des essais au long cours dans le sud de la France, là où beaucoup de clients iront se balader.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos