Credit Photo - Drop Top Customs
par Thibaut Emme

La Challenger convertible existe (presque) enfin !

Elle arrive alors que le modèle doit être arrêté l'an prochain. Mais elle a le mérite d'exister enfin cette Dodget Challenger. La marque rattrape un manque inexplicable pour cette muscle car américaine.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Prenez la Ford Mustang, ou la Chevrolet Camaro, elles existent en version découvrable et se vendent assez bien. La Dodge Challenger de son côté n'avait pas jusqu'à présent cédé aux sirènes du "cabrio" sur la génération de 2008. Un gros manque dans un segment qui ne boude pas ces carrosseries. On apprend que Dodge permet de commander dès à présent la Challenger convertible officielle (certaines conversions maisons existaient tout de même).

En fait, la Dodge Challenger décapotable ne sortira pas des chaînes de l'usine de Brampton (Ontario - Canada). Non, c'est un coach (coupé) qui sera produit, puis expédié en Floride chez Drop Top Customs. Là, l'atelier spécialisé lui ôtera le couvercle. Toutes les versions de la Challenger sont éligibles à la transformation et ce sera une option que l'on pourra prendre dès la commande. Au final, cela simplifie les démarches pour l'acheteur.

Podcast Men's Up Life
 

Une transformation intégrée au processus de vente

Drop Top Customs travaille en étroite collaboration avec Dodge depuis 2008. Cela permet de ne pas couper au hasard et de renforcer la caisse pour compenser niveau rigidité. Drop Top Customs a une capacité de 5000 conversions par an tout de même. En revanche, le prix n'est pas donné avec £26,000 de base pour la conversion (hors prix du véhicule). Si on passe sur une version V6 cela grimpe à $30,000, et avec le V8 on est à partir de $38,000. Aïe !

Au final, il va vraiment falloir la vouloir sa Challenger convertible. Elle reviendra à 20 000 dollars de plus que la Mustang équivalente avec toit en toile. Par contre, la Challenger décapsulée sera plus rare que la Mustang ou la Camaro.

Notre avis, par leblogauto.com

Pour nous Français (ou Européens) la question essentielle dans cette histoire, c'est l'homologation possible d'un import. Est-ce que Dodge, intégrant le processus de découpe du toit dans l'achat de la Challenger, permet d'homologuer ce véhicule comme un Dodge importé ?

Dodge n'est plus officiellement présent en Europe. Cependant trois importateurs officiels existent : AEC, AGT et KWA. La Challenger est déjà très rare chez nous, alors en convertible, ce sera une licorne à n'en pas douter, hélas.

C'est assez "amusant" d'intégrer totalement la découpe au process d'achat officiel Dodge. Surtout à un an du retrait de la Challenger et de la Charger qui devraient être remisées au placard face à l'électrification de la marque

Pour résumer

C'est la première fois depuis 1971 que l'on peut commander directement à son vendeur Dodge une Challenger cabriolet. Pour autant, la voiture est transformée après production par Drop Top Customs en Floride. La douloureuse est salée et une Mustang ou une Camaro sans le toit reviennent moins cher.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.