par Nicolas Anderbegani

Ken Block aime Audi : il sévit sur une Sport Quattro replica

Ken Block et Audi sont décidément inséparables ! Quelques temps après l’Audi S1 Hoonitron, le roi du gymkhana s'éclate désormais sur une réplique restomod de la Sport Quattro, qui n’a pas été cependant conçue par lui mais les allemands de LCE Performance.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Un monstre créé pour le Groupe B

Avec un peu plus de 200 exemplaires jamais fabriqués, l'Audi Sport Quattro est l'une des voitures les plus emblématiques de l'histoire du sport et l’exemple même de la bombe sur toute uniquement produite à des fins d’homologation course. Sans renier son architecture, la Sport Quattro avait été pensée pour être plus légère, plus maniable et plus performante que la 1ère génération de Quattro, afin de contrer les nouvelles rivales du Groupe B comme les Peugeot 205 T16 et Lancia Delta S4.

Ken Block vise à maximiser le potentiel d'un véhicule ; pour cela, il a amassé un énorme public et a conquis le cœur des passionnés de voitures du monde entier. Avec la réplique Audi Sport Quattro, il peut la régler, la pousser et la modifier à sa satisfaction sans se sentir coupable de souiller un modèle emblématique. "Je l'ai comme voiture de jeu, en fait pour m'amuser avec, mais je m'intègre aussi beaucoup mieux dans cette voiture que mon ancienne RS200. Donc, je peux réellement conduire quotidiennement cette chose autour de ma ville natale de Park City. Mais je ne l'ai pas encore fait, car nous attendions de faire ces tests appropriés », a révélé Block. Cette vidéo est sa première sortie, un test de performance formel à Willow Springs Raceway, en Californie.

Patchwork

Comme si elle était sortie tout droit d’un docteur Frankenstein de la mécanique, la réplique Audi Sport Quattro, alias Turbo Monster, est une combinaison de deux voitures de sport coupées en deux pour créer la carrosserie de style Sport Quattro. La moitié avant est une Audi A80 et la moitié arrière est une Quattro. Les ailes, les panneaux latéraux arrière, le toit, le capot, les tabliers avant et arrière ont été fabriqués et livrés par Seger et Hoffmann en Suisse. Ces pièces sont constituées de tissu aramide multicouche, de résine époxy et de divers additifs.

Du TDI dedans...ça va pas non ?

La réplique embarque un moteur 5 cylindres, comme la Quattro d’origine…mais il s’agit d’un moteur dérivé d'une Audi A6 TDI. Un moteur cinq cylindres en ligne modifié de l'Audi A6 2.5 TDI est associé à un vilebrequin de 92,8 mm du bus diesel sud-africain VW T4 (!) et à une culasse Audi S2 modifiée. Le tout délivre 740 chevaux, contre les 306 chevaux d’origine. Une transmission à 6 rapports exploite toute cette puissance sur une plateforme à traction intégrale.Les mods de cette voiture ne déçoivent pas. Cela semble phénoménal, et Block attribue cela à un échappement Borla personnalisé.

 

Pour résumer

Ken Block aime les gros jouets bruyants à ne pas mettre entre toutes les mains. Il développe et personnalise désormais une réplique de l'Audi Sport Quattro, qui développe plus de 700 chevaux avec un châssis et un moteur au pédigrée particulier.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.