Lancer le diaporama
Jeep Avenger
+4
LANCER LE DIAPORAMA
par Nicolas Anderbegani

Jeep Avenger : l'électrification, c'est maintenant

Dans la foulée de son plan EV ambitieux, Jeep a dévoilé le nouveau futur SUV compact d'entrée de gamme dont les débuts sont prévus début 2023 L’Avenger se positionnera en dessous du Renegade dans la gamme et sera proposé avec une motorisation 100 % électrique.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Une nouvelle ère

C’est un modèle historique pour Jeep, puisqu’il s’agit du premier modèle à proposer l’électrification. Il est baptisé Avenger, un nom qui parlera forcément aux jeunes générations fans des comics américains et des super-héros Marvel. Mais Jeep vise aussi et surtout avec ce petit modèle une clientèle plus urbaine et plus féminine. Le Jeep Avenger est le "cousin" américain de la bande Stellantis et devrait reprendre la plateforme e-CMP que l’on retrouve spécifiquement sur la Peugeot e-2008, Opel Mokka-e ainsi que DS3 Crossback E-Tense et baptisée STLA Small depuis le rachat par Stellantis.

Un condensé de Jeep

Trapu (4,15 mètres de long à peine) et musculeux, cet Avenger ressemble à une petite boule de nerfs. La nouveauté stylistique, façon de parler, vient de l’ensemble calandre-optiques enserré dans un ensemble noir, avec des phares effilés et horizontaux ainsi que des 7 bandes verticales de la calandre qui sont obstruées, électrification oblige sur le modèle présenté. De là à ce que l’Avenger ait essayé de singer le design d’un Iron Man…

Et comme ces modèles français et allemand, l'Avenger sera proposé dans une version 100% électrique, la seule à laquelle la maison américaine se réfère pour le moment dans sa communication. L'entreprise vise une autonomie WLTP de 400 km. Selon les dernières indiscretions, Jeep Avenger introduirait, comme le DS 3 Crossback restylé, un nouveau moteur électrique fourni par l'équipementier japonais Nidec.

Il bénéficiera également d'une batterie dont la chimie modifiée par rapport à l'accumulateur de 50 kWh actuellement utilisé par Stellantis sur ce segment lui permettra de gagner environ 5 kWh de capacité au profit de l’autonomie. Cette batterie sera toujours initialement fournie par le chinois CATL. La nouvelle joint-venture ACC qui réunit Stellantis, TotalEnergies et Mercedes doit donc prendre le relais.

4 roues motrices si besoin est, la spécificié de l'Avenger

Quant à la gamme des moteurs thermiques, on peut s'attendre à retrouver la prochaine évolution du moteur trois cylindres 1.2 L PureTech né à l'ère PSA, avec distribution par chaîne, micro-hybridation et une boîte e-DCT développée avec Punch Powertrain pour les modèles avec transmission automatique. Mais la disponibilité de cette offre essence reste à confirmer. Jeep oblige, l’Avenger se distinguera également de ses cousines françaises par la présence des quatre roues motrices, rendues possible par la présence d'un module électrique à l'arrière. Jeep annonce également une garde au sol augmentée, ainsi que des angles d'attaque et de départ bons voire meilleurs que ceux du Renegade 4xe.

Après l'arrivée de ses véhicules hybrides, Jeep fait ainsi de l' « Avenger » le premier étage de sa fusée d'électrification qui comprendra une série de quatre SUV électriques d'ici à 2025. Ces nouveaux modèles doivent permettre de « reprendre la main dans la course à l'électrification des véhicules tout terrain ». Ceux qui espéraient une perte de vitesse des SUV en seront pour leurs frais...

 

Pour résumer

Le petit crossover Avenger marque le début de l'électrification de Jeep, qui profite ici de la synergie de groupe Stellantis. Les commandes ouvriront le 17 octobre pour le lancement du Mondial de l'Automobile de Paris 2022, où aura lieu sa présentation officielle avec, enfin, tous les détails techniques !

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos