+31% de décès sur les routes au mois de mars 2024 !
par Thibaut Emme

+31% de décès sur les routes au mois de mars 2024 !

31% de hausse par rapport à mars 2023, cela représente 60 décès de plus sur un an. Une sacrée hausse qui masque une réalité un peu différente. Toutefois, il ne faut pas négliger cette forte hausse.

Zapping Le Blogauto Essai de l'Abarth 500E

En plus des 254 décès sur les routes de Métropole en mars 2024, les forces de l'ordre comptabilisent 4 021 accidents corporels soit une hausse de 9% par rapport à mars 2023. Du côté des blessés graves, le total est de 1 164 en mars 2024 soit +10% par rapport au même mois l'an dernier. Dans l'analyse de la hausse des tués, on peut noter une forte hausse des automobilistes. +29 tués soit la moitié de la hausse. Néanmoins, les automobilistes tués restent en dessous des 50% des tués globaux.

Les deux-roues motorisés enregistrent +9 tués et les cyclistes +5 tués. En pourcentage, cela représente de "belles hausses", moins en valeur absolue. En regardant les catégories d'âge, les 18-24 ans paient toujours un trop lourd tribu à la sécurité routière. Surtout, ils notent une hausse de 23 décès !

La hausse de 31% n'est pas à négliger et doit être comme une alerte. Cependant, en regardant sur 12 mois glissants, d'avril 2023 à mars 2024, on enregistre 3 150 tués soit une hausse de 1% "seulement" par rapport à la même période sur 2022-2023. En outre, si on compare ce mois de mars 2024 avec celui de 2019, pré-pandémie, on a 254 tués versus 255 en 2019.

Quand on analyse les statistiques sur un temps plus long qu'une année, on s'aperçoit qu'il y a une modification de la structures des décès avec l'émergence des patinettes (Engins de Déplacement Personnel motorisés ou EDPm) mais aussi une hausse des cyclistes tués. Attention, tous les cyclistes ne sont pas des "vélotaffeurs", une bonne partie des tués l'est en pratique loisir, souvent seuls ou sans tiers identifié.

En revanche, le nombre de tués sur la route reste globalement stable. Le pallier que l'on peut noter depuis 2018/2019 comporte une baisse sur les automobilistes tués (principalement par l'amélioration continue du parc roulant), mais une hausse sur d'autres catégories. Reste à trouver comment faire baisser le nombre de cyclistes ou de "patinettistes" tués.

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Le nombre de tués sur les routes de France métropolitaine en mars 2024 est en forte hausse (31%) par rapport à mars 2023. Les autres indicateurs sont en hausse d'environ 10%. Mais globalement les chiffres restent stables par rapport à 2019. La structure des tués évolue, avec moins d'automobilistes et plus de cyclistes et d'utilisateurs de trottinette. Comment contrer ces hausses ?

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.