par La rédaction

GP2 Magny-Cours Course 2: Premat déchainé, Pantano couronné

La 2eme course du week end a mis en lumière les sociétaires du ART et notamment du frenchie de service, consultant du Blogauto, Alex Premat. Celui-ci jeté dans les bas côtés par un Nelsinho Piquet vindicatif, trouvera dans ce fait de course, l'énergie et la volonté nécessaire pour réaliser une remontée d'anthologie. 17e après son incursion hors piste, il finit 3eme sur les talons d'un Piquet qui a certainement vu le drapeau à damier avec soulagement. Lewis Hamilton, parti 19e après une course 1 ratée, imite son équipier pour échouer finalement en 5e position. ART Grand Prix est toujours le team leader d'une série qui offre plus de dépassement que sa grande soeur. Parfois l'apéro est meilleur que le repas dit on...

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

La 2eme course du week end a mis en lumière les sociétaires du ART et notamment du frenchie de service, consultant du Blogauto, Alex Premat. Celui-ci jeté dans les bas côtés par un Nelsinho Piquet vindicatif, trouvera dans ce fait de course, l'énergie et la volonté nécessaire pour réaliser une remontée d'anthologie. 17e après son incursion hors piste, il finit 3eme sur les talons d'un Piquet qui a certainement vu le drapeau à damier avec soulagement. Lewis Hamilton, parti 19e après une course 1 ratée, imite son équipier pour échouer finalement en 5e position. ART Grand Prix est toujours le team leader d'une série qui offre plus de dépassement que sa grande soeur. Parfois l'apéro est meilleur que le repas dit on...

Si l'ex-pilote F1, Giorgo Pantano, raflait la victoire avec mérite (sa première depuis 2003) les projecteurs ont éclaboussé le show réalisé par le français Alex Premat qui s'est offert une cure de confiance dans son GP national. Il en aura besoin pour parvenir à se défaire de son équipier extraterrestre, Lewis Hamilton qui ne lui cède que quelques points ce week end malgré un week end en demi teinte.

La course d'Alex Prémat faite de dépassements autoritaires a enchanté les fans en l'absence d'autres français compétitifs comme Nicolas Lapierre toujours convalescent et remplacé chez Super Nova ou Olivier Pla de retour après sa blessure du GP de Monaco.

Au championnat, Hamilton mène toujours largement devant Piquet, Premat et un étonnant Timo Glock qui fait le grand saut en seulement 3 courses.

1 G. Pantano (ITA) FMS       40:55:810
2 N. Piquet (BRA) Piquet       0.500
3 A. Prémat (FRA) ART       9.667
4 T. Glock (GER) iSport       10.900
5 L. Hamilton (GBR) ART       12.199
6 L. Di Grassi (BRA) Durango       17.415
7 N. Jani (SUI) Arden Team       17.884
8 M. Ammermüller (GER) Arden Team       29.154
9 O. Pla (FRA) DPR       40.728
10 F. Porteiro (ESP) Campos       0:00.000
11 S. Hernandez (ESP) Durango       0:00.000
12 F. Perera (FRA) DAMS       0:00.000
13 A. Valles (ESP) Campos       0:00.000
14 A. Carroll (GBR) Racing Eng.       45.855
15 F. Fauzy (MAS) Super Nova       46.555
16 J. Villa (ESP) Racing Eng.       48.782
17 J. Tahinci (TUR) FMS       1:10.932
18 A. Zuber (AUT) Trident       1 lap

Championnat

1 Lewis Hamilton (GBR) ART Grand Prix   70
2 Nelson Piquet Jr (BRA) Piquet Sports   56
3 Alexandre Premat (FRA) ART Grand Prix   48
4 Timo Glock (GER) iSport International   28
5 Ernesto Viso (VEN) iSport International   26
6 Nicolas Lapierre (FRA) Arden International   25
- Michael Ammermüller (GER) Arden International   25
8 Jose Maria Lopez (ARG) Super Nova   21
- Adam Carroll (GBR) Racing Engineering   21
10 Gianmaria Bruni  (ITA) Trident Racing   20
11 Giorgio Pantano (ITA) FMS International   17

source Eurosport & GP2series.com

Pour résumer

La 2eme course du week end a mis en lumière les sociétaires du ART et notamment du frenchie de service, consultant du Blogauto, Alex Premat. Celui-ci jeté dans les bas côtés par un Nelsinho Piquet vindicatif, trouvera dans ce fait de course, l'énergie et la volonté nécessaire pour réaliser une remontée d'anthologie. 17e après son incursion hors piste, il finit 3eme sur les talons d'un Piquet qui a certainement vu le drapeau à damier avec soulagement. Lewis Hamilton, parti 19e après une course 1 ratée, imite son équipier pour échouer finalement en 5e position. ART Grand Prix est toujours le team leader d'une série qui offre plus de dépassement que sa grande soeur. Parfois l'apéro est meilleur que le repas dit on...

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.