par Nicolas Anderbegani

Gordon Murray planche sur des SUV électriques !

En 2017, Gordon Murray, le père de la Mclaren F1, faisait briller les yeux des amoureux et puristes de l’automobile sportive en créant sa propre marque, GMA, qui a présenté successivement les supercars T.50 et T.33 : équipées de V12 atmosphériques et de boîtes de vitesses manuelles, ces deux bolides apportaient un vent de fraîcheur et d’authenticité mécanique quelque peu à contretemps.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Oui, mais voilà, Gordon Murray trahit la cause ! Il vient de déclarer dans le magazine Autocar que GMA s’attelait désormais à la conception de SUVs électriques ! Non, pas ça, pas ça, pas après tout ce que tu as fait !

Bon, trêve de plaisanterie. Une entreprise automobile pérenne ne peut ignorer désormais l’électrification et le segment SUV. Les V12 sont des espèces en voie de disparition, un bel écrin pour établir la marque, mais le futur doit se penser dans l’air du temps. Néanmoins, on peut se réjouir de l’approche que Gordon Murray entend donner à ses recherches : comme il le déplore dans les colonnes d’Autocar, « on ne peut pas accepter qu’une voiture familiale de 2,5 tonnes devienne une norme, et pourtant, c’est vers quoi se précipitent les constructeurs actuellement. Je pense qu’on peut faire autrement. »

Loin des chars d'assaut actuels, les SUV en question devront être légers et bénéficier d’un aérodynamisme avancé afin de mettre un terme à « l’angoisse de la panne ». L'un d'eux sera un quatre places avec une disposition FWD (traction), de moins de quatre mètres de long et qui ornera le logo GMA, tandis que l'autre sera un cinq places avec une disposition AWD (4 roues motrices) mais conçu au service d’un autre constructeur dont le nom, évidemment, n’est pas encore connu. Contrairement aux supercars T.50 et T.33, les prix des SUV seront bien plus accessibles.

Tel que rapporté par Autocar, les SUV reposeront sur une nouvelle architecture dédiée aux VE développée par Gordon Murray Design. Cette plate-forme a été évoquée l'année dernière, lors de l'annonce d'un plan d'expansion de cinq ans dans le cadre d'un investissement de 300 millions de livres sterling (377 millions de dollars). Il a été décrit comme une « architecture de véhicule électrique révolutionnaire, légère et ultra-efficace ».

Pour y parvenir, les deux modèles suivront la méthode iStream de Gordon Murray, dans laquelle la batterie fait partie intégrante de la structure de la voiture, le tout avec un poids réduit au maximum pour améliorer l'autonomie et l'efficience. Gordon Murray a déclaré à plusieurs reprises que la méthode modulaire iStream, c'est-à-dire l'utilisation de la même plateforme pour différents véhicules, permet d'économiser jusqu'à 80 % de l'investissement par rapport à une usine conventionnelle, de réduire l'empreinte de CO2 de 40 % et de gagner jusqu'à 200 kg par rapport à une voiture équivalente.

N'oublions pas que Gordon Murray a déjà une certaine expérience dans le domaine du VE et de l’utilitaire, puisqu’il a développé une micro-citadine électrique, la Murray T 27,  ainsi qu’un utilitaire, l’Ox, destiné aux marchés émergeants, pouvant être transporté en pièces détachées dans des cartons plats. Le génie n'a pas de limites !

Pour résumer

Après avoir sorti deux supercars à moteur V12 atmosphérique qui ont ravi les connaisseurs, l'heure est désormais au SUV et à l'électrique ! Gordon Murray planche sur deux modèles, dont un qui est développé au service d'un constructeur.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.