par Patrick Garcia

Genève 2006: Pagani et sa Zonda Roadster F

Horacio Pagani que l'on pouvait imaginer reclus derrière les paravents de son stand pour recevoir les clients potentiels est en fait un personnage en perpétuel mouvement. Il semble ne pouvoir se satisfaire de rester plus de 30 secondes immobile. Dès lors, il virevolte autour de son nouveau Roadster F, ouvrant tantôt le capot moteur, tantôt la pièce de carbone faisant office de toit. Son regard scanne le stand à vitesse supersonique, ses gestes trahissent son impatience devant le journaliste en mal d'interview et dès que possible, il repart dans une cavalcade passant de l'un à l'autre des hôtes de ce lieu avec comme seul sujet de discussion, sa Zonda F Roadster.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Horacio Pagani que l'on pouvait imaginer reclus derrière les paravents de son stand pour recevoir les clients potentiels est en fait un personnage en perpétuel mouvement. Il semble ne pouvoir se satisfaire de rester plus de 30 secondes immobile. Dès lors, il virevolte autour de son nouveau Roadster F, ouvrant tantôt le capot moteur, tantôt la pièce de carbone faisant office de toit. Son regard scanne le stand à vitesse supersonique, ses gestes trahissent son impatience devant le journaliste en mal d'interview et dès que possible, il repart dans une cavalcade passant de l'un à l'autre des hôtes de ce lieu avec comme seul sujet de discussion, sa Zonda F Roadster.

Les caractéristiques techniques sont connues et si l'origine Mercedes AMG de son moteur en irrite quelques uns, il faut avouer qu'à l'ouverture de l'immense capot moteur, on se prosterne comme jamais devant ce bijou d'ergonomie et de présentation. A l'unisson de l'intérieur que certains trouvent baroque limite kitsch, (ont ils vu celui des Spyker), la qualité des détails de l'auto est impressionante.

Les prix ne s'affichent pas sur le pare-brise mais accordons nous pour dire qu'au moins cette supercar permet de rêver même à l'arrêt.

Un stand qui n'a en tout cas pas besoin d'hôtesses pour ravir les yeux.

Pour résumer

Horacio Pagani que l'on pouvait imaginer reclus derrière les paravents de son stand pour recevoir les clients potentiels est en fait un personnage en perpétuel mouvement. Il semble ne pouvoir se satisfaire de rester plus de 30 secondes immobile. Dès lors, il virevolte autour de son nouveau Roadster F, ouvrant tantôt le capot moteur, tantôt la pièce de carbone faisant office de toit. Son regard scanne le stand à vitesse supersonique, ses gestes trahissent son impatience devant le journaliste en mal d'interview et dès que possible, il repart dans une cavalcade passant de l'un à l'autre des hôtes de ce lieu avec comme seul sujet de discussion, sa Zonda F Roadster.

Patrick Garcia
Rédacteur
Patrick Garcia

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.