par Elisabeth Studer

Geely : lancement de satellites dédiés aux véhicules autonomes

Le constructeur chinois Geely vient de débuter le déploiement d'une constellation de satellites en orbite basse. Objectif : faciliter le déploiement de ses véhicules dotées de fonctionnalités de conduite autonome.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Geely : premier lancement de 9 satellites

Geely a réussi cette semaine son premier lancement en orbite terrestre basse de neuf satellites. Le groupe chinois débute par ce biais la construction d'un nouveau réseau spatial en vue de fournir une navigation plus précise aux véhicules autonomes. Le groupe automobile propriétaire des marques Lotus, Polestar, Volvo devient ainsi le deuxième constructeur à associer ses activités à l'espace, après SpaceX (Tesla) et ses 2 000 satellites en orbite.

Satellites opérationnels pendant 5 ans

Les satellites GeeSAT-1, conçus et fabriqués par Geely, ont été lancés depuis la base de Xichang, dans la province du Sichuan (Chine). Ils seront opérationnels pendant cinq ans et se désintégreront dans l'atmosphère terrestre sans laisser de débris spatiaux, si l’on en croit le constructeur. Contrairement à SpaceX qui utilise ses propres fusées pour lancer ses satellites, Geely a utilisé une fusée Long March 2C développée et exploitée par une entité d'État chinoise.

Notre avis, par leblogauto.com

Pendant que la guerre frappe l’Ukraine, la Chine avance … et place ses pions pour le déploiement des technologies du futur.

Rappelons qu’en janvier 2021, le géant chinois de l'Internet Baidu s’est allié à Geely, pour produire en Chine des voitures électriques sans chauffeur sur le plus grand marché mondial.

 

A l’instar de leurs homologues américains, les principaux acteurs de la tech chinoise ont lancé ces dernières années des projets de véhicules autonomes, dans un contexte de forte rivalité technologique Pékin-Washington. Parmi eux : Baidu, DiDi Chuxing ( le «Uber chinois») ou encore le géant du commerce en ligne Alibaba via la start-up AutoX.

 

Sources : Geely, AFP

 

Pour résumer

Le constructeur chinois Geely vient de débuter le déploiement d'une constellation de satellites en orbite basse. Objectif : faciliter le déploiement de ses véhicules dotées de fonctionnalités de conduite autonome.
Le groupe automobile propriétaire des marques Lotus, Polestar, Volvo devient ainsi le deuxième constructeur à associer ses activités à l'espace, après SpaceX (Tesla) et ses 2 000 satellites en orbite.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.