par Patrick Garcia

Francfort 2005: Fenomenon Stratos évolution 2

Déjà aperçue à Genève, la Stratos Fenomenon fait son retour avec des ambitions nouvelles. Si en Suisse l'auto n'était qu'une maquette de style, elle devient roulante pour s'exhiber à Francfort. Chris Hrabalek, le fondateur du bureau de design Fenomenon et fondu de Stratos, poursuit plus avant dans son rêve de faire renaître une interprétation moderne de cette reine des rallyes des seventies. Il a confié à la réputée Prodrive de D.Richards le soin d'étudier et chiffrer la faisabilité du projet. Les premières estimations tomberont dans 3 ou 4 mois et des décisions seront prises en début d'année 2006.
C.Hrabalek s'imagine pouvoir fabriquer une cinquantaine d'autos par an dans des déclinaisons Roadster, Coupé et Racing. Sa Stratos se veut supercar de route mais aussi hors de la route pour coller à l'image typée rallye de l'originale. Si Alitalia a donné son accord pour recouvrir le prototype exposé en Allemagne, Lancia a toujours refusé l'utilisation de son badge.
La jeunesse est décidement très enthousiaste, espérons qu'elle ne sombre pas dans l'inconscience. Bon vent tout de même.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Déjà aperçue à Genève, la Stratos Fenomenon fait son retour avec des ambitions nouvelles. Si en Suisse l'auto n'était qu'une maquette de style, elle devient roulante pour s'exhiber à Francfort. Chris Hrabalek, le fondateur du bureau de design Fenomenon et fondu de Stratos, poursuit plus avant dans son rêve de faire renaître une interprétation moderne de cette reine des rallyes des seventies. Il a confié à la réputée Prodrive de D.Richards le soin d'étudier et chiffrer la faisabilité du projet. Les premières estimations tomberont dans 3 ou 4 mois et des décisions seront prises en début d'année 2006.
C.Hrabalek s'imagine pouvoir fabriquer une cinquantaine d'autos par an dans des déclinaisons Roadster, Coupé et Racing. Sa Stratos se veut supercar de route mais aussi hors de la route pour coller à l'image typée rallye de l'originale. Si Alitalia a donné son accord pour recouvrir le prototype exposé en Allemagne, Lancia a toujours refusé l'utilisation de son badge.
La jeunesse est décidement très enthousiaste, espérons qu'elle ne sombre pas dans l'inconscience. Bon vent tout de même.

Pour résumer

Déjà aperçue à Genève, la Stratos Fenomenon fait son retour avec des ambitions nouvelles. Si en Suisse l'auto n'était qu'une maquette de style, elle devient roulante pour s'exhiber à Francfort. Chris Hrabalek, le fondateur du bureau de design Fenomenon et fondu de Stratos, poursuit plus avant dans son rêve de faire renaître une interprétation moderne de cette reine des rallyes des seventies. Il a confié à la réputée Prodrive de D.Richards le soin d'étudier et chiffrer la faisabilité du projet. Les premières estimations tomberont dans 3 ou 4 mois et des décisions seront prises en début d'année 2006.
C.Hrabalek s'imagine pouvoir fabriquer une cinquantaine d'autos par an dans des déclinaisons Roadster, Coupé et Racing. Sa Stratos se veut supercar de route mais aussi hors de la route pour coller à l'image typée rallye de l'originale. Si Alitalia a donné son accord pour recouvrir le prototype exposé en Allemagne, Lancia a toujours refusé l'utilisation de son badge.
La jeunesse est décidement très enthousiaste, espérons qu'elle ne sombre pas dans l'inconscience. Bon vent tout de même.

Patrick Garcia
Rédacteur
Patrick Garcia

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.