par Thibaut Emme

F1 Jeddah 2022 : Verstappen au bout du suspense

Verstappen remporte le grand prix d'Arabie Saoudite à Jeddah. Une édition marquée par les voitures de sécurité et les abandons.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Mick Schumacher est en parfaite santé. C'est la bonne nouvelle de la qualification d'hier. Il ne prendra tout de même pas le départ. Il aurait fallu que Haas travaille toute la nuit pour remonter une voiture complète. Mais, surtout, il y avait un risque de manquer de pièces pour Melbourne.

L'autre nouvelle, c'est la première pole position de Perez sur sa Red Bull pour son 215e grand prix. La Ferrari de Carlos Sainz (3e) a eu une grosse alerte électronique mais est bien sur la grille. Hamilton est qualifié 16e. Ricciardo a pris 3 places de pénalité. Enfin, en allant sur la grille, Tsunoda a vu son moteur Honda (HRC) couper. Pas de départ pour lui et encore un moteur Red Bull dans le sac. Ca fait beaucoup pour une début de saison.

Ils ne seront donc que 18 pilotes au départ de ce GP d'Arabie Saoudite. 25° dans l'air, 28° encore sur la piste qui va refroidir au fil du temps. Tout le monde part en pneus mediums (jaunes) sauf Magnussen, Hamilton et Hülkenberg. Les premiers arrêts devraient avoir lieu, sauf voiture de sécurité, entre le 15e et le 20e des 50 tours.

Départ

Extinction des feux ! Perez est très bien parti, tout comme Leclerc. Verstappen et Sainz se cherchent un peu, mais sans se toucher. Derrière, on trouve Ocon, Russell, Alonso, Bottas, Magnussen et Gasly. Magnussen a pris l'aspiration à Gasly. Norris passe le Français au 2e tour. Russell profite de l'aspiration pour passer Ocon sur l'Alpine.

Ouch ! Ce fut un peu chaud entre Ocon et Alonso, les deux ont choisi la gauche et Alonso qui avait le DRS a dû freiner. Il passera Ocon un peu plus tard, à coup sûr. C'est stupide de la part des deux pilotes Alpine. Ca y est Alonso a passé Ocon. Mais, on a du mal à comprendre le muret Alpine qui ne donne pas de consigne. Cela a permis à Russell de prendre de l'écart. Et ca continue avec Ocon désormais qui a le DRS. C'est le rose qui fait cela ? Ou c'est Szafnauer qui fait comme à l'époque Racing Point ?

En se battant en piste, les deux Alpine laissent aussi Bottas revenir sur eux. Pendant ce temps, Hamilton est remonté 12e. Sauf énorme surprise, on voit mal Lewis remonter dans le top 3.

Tour 10/50

La bataille des Alpine continue. Devant, Perez a créé un petit trou sur Leclerc (2,4 secondes) mais ne prend pas plus d'avance. Cela risque de se jouer au changement de pneus. Zhou prend 5 secondes de pénalité pour avoir quitté la piste et obtenu un avantage. Le pilote doit rendre sa position en moins d'un tour.

Bottas passe Ocon avec l'aide du DRS. Au moins les deux Alpine sont séparées maintenant. Les changements de pneus commencent avec Stroll, puis Albon qui ont passé les durs. Hamilton a passé Norris puis Gasly. Le voilà 10e. A la fin du 15e tour on appelle Leclerc. Perez rentre et finalement Leclerc reste en piste. Undercut ou overcut ? Faites vos jeux.

Perez ressort en durs, derrière Russell. Gasly passe aussi aux stands. Latifi dans le mur ! Voiture de sécurité virtuelle. C'est sans doute la bonne pioche pour Ferrari, et la mauvaise pour Perez. Voilà Leclerc, Verstappen aussi. Sainz a fait un "double stack" en suivant Leclerc. Et voilà Leclerc en tête du Grand Prix. Voiture de sécurité ! On a donc Leclerc, Verstappen, Perez, Sainz, Russell, Magnussen, Hamilton, Alonso, Hülkenberg, Bottas.

La sortie des stands de Sainz fut tendue avec Perez. Les commissaires de course se penchent sur ce cas. Il faut savoir qui a franchi en premier la ligne de SC sur la piste. A priori Sainz était légèrement devant.

Tour 20/50

La voiture de sécurité va s'effacer à la fin du 20e tour. Leclerc a pris Verstappen à son propre jeu. Max adore être sur le côté de la voiture de tête avant le restart. Leclerc a élargi légèrement pour amener Max dans les boulettes de gommes avant de redémarrer. Il reste en tête. Perez semble laisser passer Sainz.

Leclerc a pris un peu d'air sur Verstappen avant que le DRS soit de nouveau autorisé. Magnussen se fait passer par Hamilton, mais le repasse dans la ligne droite. C'est une stratégie pour avoir le DRS ? Peut-être. Hamilton ne se fait pas avoir deux fois de suite et reste sagement derrière pour avoir à son tour le DRS. Il passe Magnussen et va avoir un tour pour mettre suffisamment d'écart pour ne pas être inquiété. On se bat pour la 6e place.

Verstappen indique à la radio que Leclerc aurait franchit la ligne d'entrée des stands au restart. Pas de chance pour Zhou qui prend un drive through sur une erreur de son équipe qui n'a pas observé la pénalité de 5 secondes. C'est d'autre plus dommage qu'il a perdu finalement plus de temps avec un souci sur le "jack" (qui aide à lever la voiture). Verstappen et Leclerc jouent au chat et à la souris avec l'écart entre eux qui fait un peu l'élastique.

Tour 30/50

On s'endort un peu en ce moment. On joue stratégie et usure des pneus. L'écart entre les deux premiers reste à 1,5 à 1,7 seconde. Ah ! Alonso et Magnussen animent un peu la course. Alonso se rapproche et finit par passer Magnussen dans la Haas pour la 7e place. Souci sur l'Alpine d'Alonso ! "No power". Alors qu'il avait fait une bonne course jusqu'à présent ! Visiblement l'unité de puissance a un coup de chaud.

Et c'est au tour de Ricciardo d'avoir un souci au 37e tour. La McLaren est à l'entrée des stands. Bottas abandonne. Et bien ! Magnussen rentre enfin pour changer les pneus. Mais 4,7 secondes... La ligne des stands est fermée. Mais Magnussen et Hülkenberg ont-ils pu entrer avant ? Alonso vient terminer juste devant Ricciardo. Voiture de sécurité virtuelle.

En changeant de pneus, Magnussen est retombé à la 12e place. Hamilton n'a pas pu changer encore ses pneus car la ligne des stands est fermée. Il y a une possibilité de ne pas perdre de place si la voiture de sécurité virtuelle reste et que les stands sont ouverts.

Tour 40/50

Eh bien non, drapeau vert. Hamilton va perdre pas mal de places. Et revoilà Hamilton derrière Magnussen. Les deux ont des pneus "frais". Verstappen menace Leclerc dans la ligne droite. Mais, il n'y a pas de DRS encore. Leclerc va devoir refaire un écart et se mettre rapidement à l'abri. Verstappen passe Leclerc dans la ligne du retour. Mais, Leclerc le repasse dans la ligne des stands.

Mon Dieu que c'est stupide la F1 quand c'est comme cela ! Leclerc et Verstappen ont pilé tous les deux pour ne pas franchir la ligne de détection du DRS en premier. Leclerc est passé en premier mais a repris un écart suffisant pour rester en tête. Verstappen se plaint encore à la radio que Leclerc franchit la ligne d'entrée des stands.

Il reste quatre tours et le jeu entre les deux va aller au bout à priori. Hamilton a passé Stroll et est 10e. Magnussen 9. Verstappen s'est montré plus malin cette fois en attendant le dernier virage. Il ressort dans l'aileron de Leclerc et avec le DRS il le passe. On inverse les positions.

Un drapeau jaune sauve Verstappen d'une tentative de Leclerc. Albon et Stroll se sont accrochés dans le 1er virage. On a encore connu un grand moment de n'importe quoi sur ce circuit avec un drapeau jaune qui a été enlevé avant d'être remis. On arrive dans le dernier tour. Verstappen est toujours en tête avec le meilleur tour en course.

Arrivée

Verstappen l'emporte devant Leclerc qui accroche le meilleur tour en course. Sainz est 3e devant Perez. Russell est 5e avec une course qui n'a pas été montrée mais était solide. Ocon termine à une inespérée 6e place, d'un cheveu devant Norris. Là aussi totalement inespéré pour les "papaya". Gasly, Magnussen et Hamilton complètent le top 10. Il n'y a que 13 voitures l'arrivée.

Sacré manque de chance pour Perez qui a changé de gommes juste au mauvais moment par rapport à l'accident de Latifi. Verstappen semblait intenable après le dernier drapeau vert.

P#NAME
11M.VERSTAPPEN
216C.LECLERC
355C.SAINZ
411S.PEREZ
563G.RUSSELL
631E.OCON
74L.NORRIS
810P.GASLY
920K.MAGNUSSEN
1044L.HAMILTON
1124G.ZHOU
1227N.HULKENBERG
1318L.STROLL
1423A.ALBON
77V.BOTTAS
14F.ALONSO
3D.RICCIARDO
6N.LATIFI
22Y.TSUNODA

F1 Classement pilotes 2022

Leclerc reste en tête du classement, devant Carlos Sainz. Mais, Verstappen est revenu dans la partie avec sa victoire ce soir. Russell passe devant un Hamilton mono-point aujourd'hui. Avec sa 6e place, Ocon est 6e provisoire. 12 points pour Magnussen.

PosDriverCarPTS
1Charles Leclerc LECFerrari45
2Carlos Sainz SAIFerrari33
3Max Verstappen VERRed Bull Racing RBPT25
4George Russell RUSMercedes22
5Lewis Hamilton HAMMercedes16
6Esteban Ocon OCOAlpine Renault14
7Kevin Magnussen MAGHaas Ferrari12
8Sergio Perez PERRed Bull Racing RBPT12
9Valtteri Bottas BOTAlfa Romeo Ferrari8
10Lando Norris NORMcLaren Mercedes6
11Yuki Tsunoda TSUAlphaTauri RBPT4
12Pierre GaslyAlphaTauri RBPT4
13Fernando Alonso ALOAlpine Renault2
14Zhou Guanyu ZHOAlfa Romeo Ferrari1
15Mick Schumacher MSCHaas Ferrari0
16Lance Stroll STRAston Martin Aramco Mercedes0
17Alexander Albon ALBWilliams Mercedes0
18Daniel Ricciardo RICMcLaren Mercedes0
19Nicholas Latifi LATWilliams Mercedes0
20Nico Hulkenberg HULAston Martin Aramco Mercedes0

F1 Classement constructeurs 2022

Ferrari confirme son bon début de saison et mène le championnat avec 40 points d'avance sur Mercedes. Red Bull revient à hauteur de Mercedes, à 1 petit point. Alpine est 4e provisoirement.

PosTeamPTS
1Ferrari78
2Mercedes38
3Red Bull Racing RBPT37
4Alpine Renault16
5Haas Ferrari12
6Alfa Romeo Ferrari9
7AlphaTauri RBPT8
8McLaren Mercedes6
9Aston Martin Aramco Mercedes0
10Williams Mercedes0

Pour résumer

Verstappen remporte le grand prix d'Arabie Saoudite à Jeddah. Une édition marquée par les voitures de sécurité et les abandons.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.