par Thibaut Emme

F1 2022 Bahreïn : Leclerc fait le plein

Charles Leclerc avait entrevu la victoire à Bahreïn en 2019. Il conjure le signe indien et remporte le GP de Bahreïn 2022 pour Ferrari.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Enfin, la première course de la saison 2022. On espère que cela va clore le chapitre de la fin de saison 2021. C'est ce weekend qu'est sorti le rapport FIA qui ressemble à un grand baquet d'eau tiède plutôt qu'autre chose. Bref, passons.

La F1 est à Bahreïn (plus fréquentable que la Russie visiblement) et on va connaître un peu la hiérarchie de ce début de saison. Les qualifications ont montré des Ferrari (et clients Ferrari) en forme. Red Bull Racing n'est pas loin du tout et pourrait profiter du rythme en course. Mercedes est "à la rue" (enfin, en retrait) mais doit encore apprendre de son concept "sans ponton" visiblement.

Derrière, McLaren et Aston Martin sont vraiment à la rue, mais chez McLaren c'était plus ou moins attendu. La voiture pourrait ne fonctionner que sur certains circuits. Aïe. Haas et Alfa Romeo pourraient être les surprises de cette première course, avec des points à la clé. Un début de saison dans le top 10 avant de se faire déborder ? En tout cas, Bottas comme Magnussen s'amusent de la situation.

Nouvelle direction de course

Pour rappel, cette année, on part avec les gommes que l'on veut. On devrait avoir deux arrêts. Départ en tendres (les rouges) avant de basculer soit sur les durs (blancs) soit les mediums (les jaunes) et revenir aux tendres en fin de course. Evidemment, c'est ce que prévoit Pirelli en cas de course "normale". Mais à Bahreïn, il peut se passer bien des choses. Ce seront aussi les débuts de la nouvelle direction de course.

Les consignes sont claires. Les limites de piste seront scrutées scrupuleusement. En cas de dépassement litigieux, le pilote a 1 tour pour rendre la place. Mais la direction de course ne dira rien. Ce sera à l'écurie et au pilote de décider, quitte à prendre une pénalité.

Tout le monde va partir en tendres, sauf les deux McLaren en mediums. Décalage intéressant car pas prévu par Pirelli pour être rapide. Certains en pneus neufs, d'autres en pneus rodés.

Départ

Très bon envol de Leclerc qui croise devant Verstappen. Sainz aussi est bien parti. Derrière, Magnussen attaque Hamilton tandis que Perez a reculé. Ricciardo est dernier. La Haas de Magnussen semble dans le rythme après 1 tour. En revanche Bottas a perdu 8 places ! Leclerc tente de créer un écart de plus de 1 seconde pour se mettre à l'abri du DRS qui sera activé dans deux tours.

Ca y est, à l'entame du 3e tour, Leclerc est à plus d'une seconde devant Verstappen. Perez profite d'une faute de Magnussen pour le passer. On revoit le départ et Schumacher a été envoyé en toupie en touchant Ocon. La "magie" de Magnussen s'évanouit un peu. Russell le passe au 5e tour. 5 secondes de pénalité pour Ocon pour la touchette avec MSC.

La course est animée à l'arrière avec Bottas sur Alfa Romeo qui tente de passer et passe Albon sur Williams. Hülkenberg qui remplace Vettel (Covid) au pied levé chez Aston Martin pousse Schumacher sur sa Haas. Bottas remonte 12e. Devant, Leclerc compte 2,4 secondes sur Verstappen. Hulkenberg se loupe au premier freinage sur Schumacher et doit laisser passer Stroll.

Tour 10/57

Perez a passé Hamilton avec le DRS. Hamilton va tenter de reprendre la 4e place au Mexicain. Magnifique dépassement de Zhou sur Albon. En 10 tours, Latifi a déjà pris 44 secondes dans la musette. A la fin du 11e tour, Mercedes fait rentrer Hamilton pour mettre des durs. C'est très tôt mais visiblement les tendres sont "de la glace". Hamilton ressort 12e. Les pneus sont plus froids qu'avant à cause de températures de couvertures chauffantes réduites. Il a dû laisser passer Zhou.

Hamilton repasse Zhou un peu plus tard. Mais voir la Mercedes batailler au coeur du peloton est inhabituel depuis 2014. Les changements de gommes continuent avec Schumacher, Alonso, Albon. Verstappen rentre à la fin du 14e tour. 2,9 secondes. Sainz aussi. 2,3 secondes ! Verstappen ressort 4e, Sainz 5e. Les changements de pneus se précipitent.

Chez Ferrari on couvre la stratégie de Verstappen en faisant rentrer Leclerc un tour après. 3,1 secondes, c'était plus long que Sainz ou Verstappen. C'était chaud ! Leclerc est à peine devant Verstappen. L'undercut (rentrer avant son concurrent) a bien fonctionné. Leclerc, Verstappen et Sainz sont repartis en softs quand Perez est reparti en médiums. Verstappen prend la tête du Grand-Prix ! Mais Leclerc bénéficie du DRS à la ligne droite suivante et reprend son bien.

Et rebelotte au tour suivant. Verstappen dépasse dans la ligne droite des stands et Leclerc reprend la tête dans la ligne droite suivante. Les voitures 2022 peuvent bien se suivre et se dépasser en piste. Troisième tentative, mais Verstappen est parti de loin (950 ms) il bloque les roues et Leclerc le repasse de suite.

Tour 20/57

Leclerc a créé un écart de plus de 1 seconde. Pas de DRS cette fois. Pendant ce temps, Zhou continue de bien se comporter pour son premier GP de F1. Il passe Norris pour la 13e place. Magnussen est toujours 7e avec la Haas. Schumacher passe aussi Norris qui est le seul à ne pas avoir changé les gommes encore. Verstappen est à 2 secondes de Leclerc qui peut respirer un peu.

La bonne opération de ces premiers changements de pneus est peut-être pour Perez qui est reconnu pour ne pas abîmer ses pneus. En Medium il pourrait finir en tendres et rattraper le podium au détriment de Sainz. Norris rentre enfin pour changer de pneus au 26e tour. Nouveau changement de pneus pour Alonso qui met des hards tout comme Norris. Ils vont sans doute tenter d'aller au bout. On est pratiquement à mi-course.

Pour le moment le seul point positif de cette nouvelle réglementation est que les voitures peuvent rouler côte à côte et se suivre. Hamilton passe les mediums ! début du 28e tour. Il ressort entre Gasly et Ocon. On lui demande de les économiser. Hallucinant. Et Ricciardo se bat avec Latifi. McLaren et Williams à la bagarre....mais en fin de peloton. Arf !

Tour 30/57

Tsunoda au stand pour la 2e fois. Les classements vont changer. Et Verstappen repasse par les stands à la fin du 30e tour. Ferrari va-t-il couvrir ? Gagné : "box box". Il ne faudrait pas que l'undercut fonctionne encore. 2,5 secondes d'arrêt et cela repart pour le Monégasque. Il repart devant Verstappen, et à plus d'une seconde. Bon, avec les pneus froids cela pourrait repasser sous la seconde rapidement. Verstappen paie un arrêt plus lent que Leclerc.

Non, la Ferrari prend un peu d'air et est à l'abri du DRS. Hamilton passe Gasly et se hisse à la 7e place. Puis Hamilton passe la Haas de Magnussen. Le voilà 6e derrière Russell. Sainz et Perez qui étaient en tête rentrent aux stands et laissent Leclerc et Verstappen les repasser. Russell aussi repasse par les stands. Arrêt de 3,8 secondes chez Haas. C'est lent, mais bon Magnussen repart à la bagarre avec Gasly pour la 9e place provisoire. Mais, cela pourrait faire 7e à la fin. Avec de gros points.

Magnussen repasse Gasly. Elle est vraiment bien cette Haas en ce début d'année 2022. Dommage pour Mazepin. Zhou est passé. Voilà Magnussen 7e derrière Russell, à 16 secondes. Trop pour rattraper ? Perez qui est reparti en tendres contre mediums pour Sainz a du mal à suivre l'Espagnol. Ferrari tient sans doute un très bon résultat.

Tour 40/57

Stroll repasse aux stands. 3,7 secondes. Ce n'est pas dans les stands qu'Aston Martin rattrapera son retard. Les écuries clientes Mercedes sont à la rue, de la 15e à la 20e place. Tsunoda passe Alonso pour le dernier point de la 10e place. Verstappen est à 4 secondes de Leclerc, Sainz à 18 secondes, Perez à 21 secondes. Derrière il y a un gouffre avec Hamilton à 38 secondes et Russell à 52 secondes. Magnussen est à 15 secondes derrière Russell et ne revient pas vraiment sur la Mercedes.

Verstappen repasse encore par les stands ! 2,6 secondes. Il repart en tendres, derrière Sainz. Perez aussi repasse aux stands. Hamilton passe Perez. Leclerc continue, mais Sainz rentre. Ferrari couvre en partie Verstappen. Hamilton aussi repasse par les stands. Cette fin de course est folle ! Verstappen se plaint à la radio de ses gommes.

L'AlphaTauri de Gasly est en feu, en bord de piste. Virtual safety car ! C'est un moindre mal pour Leclerc. Eh non ! Voiture de Sécurité. Il faut vite changer les pneus pour Ferrari. Ca a failli être la catastrophe pour Ferrari ! On a donc, derrière la voiture de sécurité : Leclerc, Verstappen (qui se plaint de la direction de sa voiture), Sainz, Perez, Hamilton, Russell, Manussen, Bottas, Ocon et Schumacher. C'est la première fois du GP qu'une Mercedes mène le peloton...avec la SCMercedes-AMG GT 63 S 4MATIC+.

Tour 50/57

On est toujours sous voiture de sécurité. L'AlphaTauri de Gasly a terminé avec l'hydraulique en panne et a les roues arrière bloquées. Mais qu'ils sont lents pour évacuer la voiture. La SC va s'effacer à la fin du 50e tour. Cela pourrait être tendu devant, mais aussi au milieu du peloton pour les points.

Belle manoeuvre de Leclerc qui surprend Verstappen. Sainz attaque Leclerc. Hamilton a mis la pression à Perez. Tsunoda passe Schumacher qui sort des points. Alonso aussi. Adieu les points pour MSC. Leclerc a fait le trou et peut envisager sérieusement la victoire maintenant. Le DRS n'est toujours pas activé, mais le sera bientôt.

Verstappen ne peut pas résister à Sainz. Il a beau avoir tout tenté en piste, il se fait passer pour la 2de place. On a pour le moment un doublé Ferrari. Verstappen est en panne ! Tout le monde le passe. Max est furieux à la radio. Cette fin de course nous sort un peu de notre torpeur. Hamilton est dans la zone DRS derrière Perez. Si on avait dit qu'on pourrait avoir une Mercedes sur le podium après les qualifications...

Perez indique perdre de la puissance. Il part en toupie à l'entrée du 57e tour ! Hamilton et tout le monde le passe. Le moteur a bloqué les roues arrière.

Arrivée

Leclerc l'emporte devant Sainz et Hamilton. Quel début de saison pour Ferrari qui signe un doublé. Pour Leclerc, c'est un retour au tout premier plan avec un "hat trick" : pole, victoire et meilleur tour en course. Pour Hamilton et Russell (3 et 4) c'est un résultat inespéré.

Autre résultat inespéré : 5e place pour Magnussen et Haas ! Magnussen devance Bottas 6e pour Alfa Romeo ! Que dire de Gunanyu Zhou qui marque 1 point pour son premier GP. Dommage pour Schumacher qui rate le coche (Haas a décidé de ne pas le faire rentrer sous SC pour changer les pneus).

C'est la troisième victoire en carrière pour Leclerc, la première depuis Monza 2019. Pour Ferrari, c'est la première victoire depuis Singapour 2019. C'est le premier hat trick pour Leclerc, qui est le 47e pilote à le réaliser. Le grand Michaël Schumacher en a réalisé 22, Hamilton 19.

Classement du GP de Bahreïn 2022

  1. Charles LECLERC
  2. Carlos SAINZ
  3. Lewis HAMILTON
  4. George RUSSELL
  5. Kevin MAGNUSSEN
  6. Valtteri BOTTAS
  7. Esteban OCON
  8. Yuki TSUNODA
  9. Fernando ALONSO
  10. Guanyu ZHOU
  11. Mick SCHUMACHER
  12. Lance STROLL
  13. Alexander ALBON
  14. Daniel RICCIARDO
  15. Lando NORRIS
  16. Nicholas LATIFI
  17. Nico HULKENBERG
  18. Sergio PEREZ
  19. Max VERSTAPPEN
  20. Pierre GASLY

Classement par équipe

Stop ! Arrêtez tout. Enfin on pense que Ferrar, Haas et Alfa Romeo ne seront pas contre. Grosse interrogation ce soir sur les moteurs Honda qui équipent Red Bull et AlphaTauri. 3 abandons.

Voir Williams et McLaren se battre ensemble rappelle les années 80. Mais ce n'est plus pour la victoire, c'est pour la dernière place.

PosTeamPTS
1Ferrari44
2Mercedes27
3Haas Ferrari10
4Alfa Romeo Ferrari9
5Alpine Renault8
6AlphaTauri RBPT4
7Aston Martin Aramco Mercedes0
8Williams Mercedes0
9McLaren Mercedes0
10Red Bull Racing RBPT0

Classement pilotes 2022

Evidemment, le classement pilotes est celui de l'arrivée du GP. Leclerc récupère le point du meilleur tour en course et compte donc 26 points.

PosDriverCarPTS
1Charles Leclerc LECFerrari26
2Carlos Sainz SAIFerrari18
3Lewis Hamilton HAMMercedes15
4George Russell RUSMercedes12
5Kevin Magnussen MAGHaas Ferrari10
6Valtteri Bottas BOTAlfa Romeo Ferrari8
7Esteban Ocon OCOAlpine Renault6
8Yuki Tsunoda TSUAlphaTauri RBPT4
9Fernando Alonso ALOAlpine Renault2
10Zhou Guanyu ZHOAlfa Romeo Ferrari1
11Mick Schumacher MSCHaas Ferrari0
12Lance Stroll STRAston Martin Aramco Mercedes0
13Alexander Albon ALBWilliams Mercedes0
14Daniel Ricciardo RICMcLaren Mercedes0
15Lando Norris NORMcLaren Mercedes0
16Nicholas Latifi LATWilliams Mercedes0
17Nico Hulkenberg HULAston Martin Aramco Mercedes0
18Sergio Perez PERRed Bull Racing RBPT0
19Max Verstappen VERRed Bull Racing RBPT0

Pour résumer

Charles Leclerc avait entrevu la victoire à Bahreïn en 2019. Il conjure le signe indien et remporte le GP de Bahreïn 2022 pour Ferrari.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.