par Thibaut Emme

F1 2022 : Alpine nomme Pat Fry et Matt Harman

La réorganisation (le chamboule-tout) de Laurent Rossi continue au sein de l'écurie Alpine en F1. Pat Fry est nommé au poste de "Chief Technical Officer" et Matt Harman à celui de "Technical Director".

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

La réorganisation se fait au pas de course sous l'impulsion de Rossi pour effacer l'ère Cyril Abiteboul. Cette réorganisation vise, selon le patron d'Alpine, à "se mêler à la lutte pour le championnat du Monde de F1 dans les cent courses à compter de l’arrivée d’Alpine dans la discipline". Si on compte à peu près, il en reste moins de 80 et plus ou moins 3 saisons.

Oui, certains diront que c'est un nouveau plan "que c'est sûr qu'à la fin on est champions du monde". Mais, laissons le bénéfice du doute à Laurent Rossi et ses équipes pour voir ce que cela donnera.

Pat Fry supervisera toutes les activités techniques d’Enstone (là où sont faites les voitures). En tant que Directeur de l'Innovation Technique (CTO), il lui incombera de fixer des objectifs, budgétiser les moyens et les compétences nécessaires, mais aussi anticiper en identifiant les technologies et innovation des saisons à venir (on pense à 2026 avec le changement de règlement moteur).

Bien terminer l'ère 1600 cc turbo bi-hybride

Matt Harman, précédemment "Engineering Director", assume, à présent, la responsabilité des performances sur piste. Il doit aussi définir et faire appliquer les process techniques, l'organisation de l'écurie, etc. Il sera aussi en charge de superviser "la direction technique du châssis et [apporter] à l’écurie son expérience unique en matière d’intégration et d’arbitrage technique entre le châssis et le groupe motopropulseur".

Il connait bien Viry-Chatillon (le département moteur, issu historiquement de Gordini...) pour y avoir travaillé en tant qu'Ingénieur dédié au groupe motopropulseur. Il sera donc un pont entre Enstone et Viry.

Pat Fry a rejoint Renault F1 et donc Alpine F1 Team en 2020. Il a derrière lui une longue carrière en Formule 1, débutée en 1987 chez Benetton. L'écurie Benetton est née du rachat de Toleman et était sise à...Enstone, là-même où est désormais Alpine (partie châssis) petite-fille de Benetton. Il est passé par McLaren (deux fois) et Ferrari. A 57 ans, c'est l'un des personnages convoités de la F1.

3 saisons pour réussir

Matthew Harman a débuté sa carrière en dehors de la Formule 1. Ingénieur moteur, il a rejoint Mercedes en 2000 dans sa filiale Mecedes AMG High Performance Powertrains et a naturellement intégré la partie moteur de Mercedes en F1 en 2011 (à l'époque Mercedes était simple motoriste NDLA). Depuis 2018 il est chez Renault Sport F1, puis Alpine F1.

Laurent Rossi, CEO d’Alpine : "Nous renforçons significativement Alpine F1 Team avec Pat et Matt comme leaders techniques à Enstone. Pat est l’un des ingénieurs les plus expérimentés en F1 tandis que le dynamisme et l’expérience de Matt s’avéreront essentiels pour révéler tout le potentiel de nos monoplaces, notamment grâce à son expertise unique combinant le développement du châssis et du moteur".

Est-ce que cette réorganisation portera ses fruits dès 2022 ? Sans doute trop tôt pour la partie technique, mais les "process" et les personnes clefs devront déjà montrer une amélioration. L'an dernier, Alpine a terminé à la 5e place du classement constructeurs, loin de McLaren 4e. Esteban Ocon a apporté sa première victoire à l'équipe, la première depuis 2008 pour une écurie née en 1977.

Pour résumer

La réorganisation (le chamboule-tout) de Laurent Rossi continue au sein de l'écurie Alpine en F1. Pat Fry est nommé au poste de "Chief Technical Officer" et Matt Harman à celui de "Technical Director".

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.