En bord de piste : 2 tours d'horloge VdeV 2023Lancer le diaporama
2 tours d'horloge 2023
+39
LANCER LE DIAPORAMA
par Nicolas Anderbegani

En bord de piste : 2 tours d'horloge VdeV 2023

Point d’orgue de la saison V de V Sports, les 2 Tours d’Horloge, seule compétition au monde réservée aux Véhicules Historiques de Compétition courue sur une durée de 24 heures sans interruption, ont cloturé la saison 2023 sur le circuit Paul Ricard avec plus de 50 équipages inscrits, bravant des conditions de piste plus que délicates !

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Un plateau assez varié

Ressuscité en 2021 par leur créateur Eric Van de Vyver, ce concept de course d’endurance dédiée aux VHC a attiré de nombreux équipages venus de France et de l’étranger.

Comme souvent, Porsche était en force dans le peloton. Parmi les écuries engagées sous le blason de Weissach, on pouvait noter celle d'Alain Cudini, ancien champion de France de voitures de Tourisme comptant également treize participations aux 24 Heures du Mans, qui alignait en piste des 944 Turbo et 944 S2. A leurs côtés, de la 911 3 litres, de la  964 ou encore des 930 Turbo aux ailes bien larges étaient aussi de la partie.

Preuve de la grande diversité des modèles engagés en GT, on pouvait apercevoir une Shelby Mustang GT350, une Ford Mustang, une Alpine A310 de Jean-Charles Rédélé, le fils de Jean Rédélé, fondateur du A flêché mais aussi une Alpine A310 GR. 4 et une Alpine V6 GT qui nous a offert de superbes retours de flammes sur certaines décélérations.  Grande variété aussi en Tourisme avec des BMW 635, BMW 530, BMW M3, BMW 2002 TI, BMW 323 i ou encore la Mini 1300 du Team TH qui n’avait pas peur de se frotter à des berlines et GT bien plus puissantes.

Du gros son étant garanti avec une Lola T70 de 1969 et son gros V8 de 5 litres, et on ne pouvait qu'admirer les superbes lignes des voitures de sport Chevron B16, dont une bi-rotor Mazda.

Le plateau principal était accompagné du plateau Roadster Cup, qui met en lice sur deux courses d'1 heure chacune  essentiellement des Mazda MX5 Miata aussi légères et agiles que survoltées, accompagnées de quelques voitures du championnat superberline, dont cette fois-ci une Opel Vectra et une magnifique Alfa Romeo 156 TS. Sur d’autres meetings évoluent parfois une Peugeot 406 et une Renault Laguna. Ça sent bon le supertourisme des années 90 ) Les batailles en peloton des MX5 sont assez spectaculaires, avec du 3 de front ou des paquets très compacts de concurents roues dans roues.

 

Des conditions dantesques

Si les qualifications se sont déroulées dans une atmosphère fraîche mais sous un ciel clément, cette 17e édition, qui a vu la victoire de la Tiga SC 83 du Team britannique Rosbif Hyett , a été marquée par des conditions météorologiques très compliquées. Au moment de la procédure de départ « type Le Mans », c'est à dire avec les véhicules alignés en épi le long de la ligne de départ, d’abondantes ondées et un épais brouillard s’invitaient sur la piste provençale, contraignant la direction de course à lancer la course à 15h00 derrière la voiture de sécurité. Il faudra aux pilotes en piste patienter durant dix-sept tours, soit 1 heure 9 minutes, pour que les conditions s’améliorent et que le drapeau vert soit présenté pour enfin lâcher leurs chevaux.

C’est ensuite le retour d’un épais brouillard qui est venu perturber le bon déroulement de l’évènement, obligeant la direction de course à sortir le drapeau rouge et interrompre la compétition pendant une heure pour des raisons évidentes de sécurité. Après la pluie et le brouillard, c’est un lever de soleil radieux sur fond de ciel totalement dégagé qui se présente aux concurrents encore en piste.

Après 24 heures de course et 469 tours bouclés, la Tiga SC 83 du Team britannique Rosbif Hyett de l’équipage père/fils Charlie, Ross et Nick Hyett remporte la 17ème édition des 2 Tours d’Horloge au classement général, ainsi que la catégorie SP 2000. La Porsche 930 Turbo de Pascal Duhamel/Sébastien Crubile, qui se sont partagés le volant à deux durant toute la durée de la compétition, se classe 2ème au classement général et 1er de la catégorie GTS devant la March 81S de «Nelson»/François Belle/Augustin Sanjuan (2e de la catégorie SP 2000).

 

 

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Les 2 tours d'horloge organisés par VdeV sont uniques, car c'est une course de 24 heures qui met aux prises ces véhicules classiques, protos, GT ou berlines. Cette année, pour un plateau frôlant les 50 voitures, les conditions de piste n'ont pas été évidentes, mais c'est toujours spectaculaire de voir évoluer ces bolides bruyants.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos