par Christophe Labedan

Electronique embarque: l'analyse d'un expert indpendant

Le blog auto donne la parole aux experts. A la suite de nombreux incidents routiers encore mal expliqus, le Dr Antony Anderson, spcialiste des systmes lectroniques embarqus nous livre lopinion personelle dun ingnieur sur les dangers de la sur-enchre lectronique l'intrieur de nos vhicules.
Une mise en garde claire et sans concession...

Zapping Le Blogauto Essai Mercedes Classe E400E 4MATIC

Le blog auto donne la parole aux experts. A la suite de nombreux incidents routiers encore mal expliqus, le Dr Antony Anderson, spcialiste des systmes lectroniques embarqus nous livre lopinion personelle dun ingnieur sur les dangers de la sur-enchre lectronique l'intrieur de nos vhicules.
Une mise en garde claire et sans concession...

La prsente controverse (NDLR : le pdalgate Renault entre autres) est similaire celle qui a eu lieu aux USA et qui ne sait pas qui attribuer la responsabilit entre le constructeur dun cot et le conducteur dun autre sur certains des incidents survenus sur des vhicules quips de rgulateurs de vitesse.

Le dbat est cependant fauss. Des systmes dont la scurit est vitale devraient pouvoir dysfonctionner sans risque pour lutilisateur et en loccurrence le conducteur, devrait en tout tat de cause, tre en mesure de contrler son vhicule en cas durgence. Les rcents incidents survenus sur la route avec des rgulateurs de vitesse semblent dmontrer que ce nest pas le cas, la cause en tant les plus souvent attribue une erreur humaine. Les conducteurs peuvent ils vraiment accorder toute leur confiance ces systmes lectroniques ?

Ou sont ils eux-mmes la cause de ces incidents comme le suggrent nombre de constructeurs automobiles.
Tout ingnieur lectrique vous le dira, la loi de Murphy sapplique llectronique, en dautres termes, tout ce qui peut potentiellement dysfonctionner dysfonctionnera et cela sapplique lindustrie automobile comme aux autres industries. Tt ou tard, avec une population ...

de centaines de milliers de vhicules quips de systmes de contrle lectroniques, il y aura des pannes. Ceci est de mon point de vue intolrable. On ne peut accepter des situations dans lesquelles des conducteurs narrivent pas rduire leur vitesse en freinant contre la force du couple moteur, particulirement quand on sait que des mesures de scurit telles quun systme qui empcherait le carburant darriver au moteur en cas durgence sont faciles mettre en place. Les constructeurs devraient considrer la possibilit dun dysfonctionnement lectronique et mettre en place un systme de scurit indpendant de faon permettre au conducteur de contrler sa vitesse dans une situation de danger imminent.

Les constructeurs se targuent dappliquer des analyses de dysfonctionnements (AMDEC) et lanalyse fonctionnelle dans les phases de design pour identifier les diffrents modes de dfaillances. Des phases de test rigoureuses sont selon eux des preuves que leurs designs sont surs et leurs logiciels au del de tout soupon... 

Ils disent tout haut faites nous confiance ! , mais les incidents recenss depuis un an semblent indiquer quils ne sont pas aussi dignes de confiance quils veulent bien nous le faire croire. Le plus incroyable dans cette approche est que lon demande au grand public de faire confiance des systmes lectroniques sans la moindre information technique pour leur permettre de porter un jugement de valeur. Pour le moment, tout ce qui concerne ces lments lectroniques- les modes danalyse de dysfonctionnements et les donnes de test - reste secret. Qui sait vraiment quels problmes peuvent merger de linteraction entre lABS (anti-blockage des freins) et le rgulateur de vitesse ? Les donnes de dysfonctionnement et les plaintes de victimes de ces incidents sont elles aussi gardes loin des yeux et des oreilles du public. Les clients ont souvent eu limpression dtre isols dans leur plainte et dtre personnellement remis en cause dans ces incidents.
Remettre la faute sur le conducteur est une attitude strile et peu productive.

Lheure nest elle pas arrive pour une approche plus ouverte ? Les constructeurs devraient commencer par ne plus se leurrer, les dysfonctionnements lectroniques existent. Ils devraient ensuite considrer les plaintes de clients comme un feedback, une contribution de valeur dans leur efforts permanents damlioration de leur vhicules. Ils devraient aussi adopter une approche totalement ouverte en ce qui concerne leurs analyses de modes de dysfonctionnements et leurs diagrammes fonctionnels en les mettant la disponibilit du public. Enfin, ils se doivent de donner au conducteur un moyen durgence indpendant de tout systme lectronique pour lui permettre de reprendre contrle de son vhicule en cas de dysfonctionnement.

A mon avis, une stratgie douverture engendrerait la confiance du public et pourrait donner un avantage sur la concurrence non ngligeable au premier constructeur qui ladoptera. Qui osera le premier Renault ?

Lire galement:
Renault, rgulateurs de vitesse. Encore et encore...
Rgulateurs Renault: Victimes united
Renault: dernires nouvelles sur les rgulateurs
Renault: scoop sur le dpliant du pdalgate
Rgulateurs de vitesse, Renault enfonce le clou
Rgulateurs de vitesse: suite
Rgulateurs de vitesse: nouvelle affaire
Renault: l'affaire du pdalegate
Rgulateurs de vitesse... l'avis de Renault

Vous cherchez un véhicule d'occasion ?

Retrouvez des milliers d’annonces sélectionnées pour vous aider à trouver le bon véhicule d’occasion.
Podcast Men's Up Life
 

Pour résumer

Le blog auto donne la parole aux experts. A la suite de nombreux incidents routiers encore mal expliqus, le Dr Antony Anderson, spcialiste des systmes lectroniques embarqus nous livre lopinion personelle dun ingnieur sur les dangers de la sur-enchre lectronique l'intrieur de nos vhicules.
Une mise en garde claire et sans concession...

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.